Les graves accusations de Baâdji    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    Un limogeage et des interrogations    Tebboune presse le gouvernement    L'Algérie sur la bonne voie en Afrique    Le défi de la qualité    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Tapis rouge pour Mahmoud Abbas    Algérie-Egypte, l'enjeu de la première place    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Le RCK et le MC El-Bayadh s'envolent    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    Lancement de la vaccination à domicile    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Le dernier vol du colibri !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    Longue chaîne létale    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    5 décès et 149 blessés enregistrés en 24 heures    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    La musique andalouse dans tous ses états    «Soula» de Salah Issaâd en compétition    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Le FLN increvable    Le FFS fait son bilan    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    16 opérations d'exportation réalisées en novembre    «J'aimerais marquer plus de buts pour l'Algérie»    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?    La JSS se débarrasse des grigris des Ghanéens    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    Les Gambiens élisent leur Président pour oublier la dictature    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    Rencontre internationale sur l'œuvre de M'hamed Safi El Mostaghanemi    INDUSTRIE : PLUS DE 400 PROJETS BLOQUES PAR LA BUREAUCRATIE    Il y a les vrais, et il y a les faux !    «Nous avons atteint nos objectifs»    L'ascension fulgurante du Front el Moustakbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



D�GRADATION DU SYST�ME �DUCATIF A BEJAIA
Les enseignants de tamazight durcissent le ton
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 10 - 2007

L�une apr�s l�autre, les rentr�es scolaires, dans la wilaya de B�ja�a, se suivent et se ressemblent pour les enseignants de tamazight avec le m�me lot de revendications li� notamment � leur statut et � leurs dures conditions de travail qui ne cessent de se d�grader.
En effet, douze ann�es apr�s la d�cision historique d�int�grer l�enseignement de tamazight dans le syst�me �ducatif national, arrach�e apr�s plusieurs d�cennies de lutte et de lourds sacrifices consentis par plusieurs g�n�rations de militants de la cause amazigh, rien n�est visiblement encore r�gl� pour cette langue qui demeure toujours le parent pauvre du syst�me �ducatif national. Les engagements du d�partement de Benbouzid en faveur de la promotion de tamazight sont encore une fois d�mentis par les faits sur le terrain, comme en t�moignent les protestations quotidiennes des enseignants eux-m�mes. Cette ann�e encore, c�est la m�me gal�re pour les enseignants de tamazight qui viennent de monter au cr�neau pour d�noncer �le non-respect des engagements� de la tutelle � satisfaire leurs revendications. Dans une d�claration, rendue publique au terme du s�minaire organis� les 24 et 25 octobre dernier par le Centre national p�dagogique et linguistique pour l�enseignement de tamazight, l�Association des enseignants de tamazight de B�ja�a constate am�rement �l�absence de volont� � r�soudre les probl�mes soulev�s� par les enseignants. �Sinon, comment expliquer qu�un mois apr�s notre rencontre avec la directrice de l��ducation, aucun point n�est r�gl�. Les solutions et les recommandations, inscrites dans un PV d�audience, ont �t� tout simplement ignor�es�, affirment les enseignants de tamazight dans leur document. Sur le registre du recrutement des enseignants de la langue tamazight, la m�me association note que depuis l�introduction de l�enseignement de tamazight, le probl�me de la carte scolaire et des postes budg�taires �s�accentue d�ann�e en ann�e�. Les protestataires r�v�lent encore dans leur document �une anarchie et un laisser-aller total� observ� au sein du service de l�organisation p�dagogique. Pour �tayer ses affirmations, ladite association souligne que des �coles de 4 divisions b�n�ficient de 2 postes budg�taires alors qu�un autre �tablissement, compos� de 14 divisions, et distant d�� peine 300 m, ne fonctionne qu�avec 2 postes budg�taires dans cette langue. L�Association des enseignants de la langue tamazight ne compte, cependant, pas baisser les bras pour se �faire entendre� et menace de recourir � des actions d�envergure � la rentr�e des vacances d�automne. Dans le m�me document, les enseignants de B�ja�a ont tenu � apporter leur solidarit� agissante � leurs coll�gues de la wilaya de Bouira en gr�ve de la faim � partir de ce samedi tout en affichant leur disponibilit� � prendre part � toute action d�envergure nationale pour le r�glement d�finitif des �probl�mes v�cus et subis par les enseignants de tamazight depuis douze ans�, lit-on dans la d�claration.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.