"L'Algérie triomphera grâce à la "forte cohésion" entre son peuple et son armée"    Presse régionale: Le débat télévisé des candidats à la présidentielle, ''un échange inédit''    Présidentielle: Les efforts des candidats soulignés par la presse oranaise    Mila: Marche pacifique de soutien aux élections et à l'ANP    Mise en garde contre la fraude    La Présidentielle, un scrutin "décisif"    Agonie des bourses mondiales : De plus en plus d'inquiétudes    Céréales La production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)    Pétrole : Le prix monte après les annonces de l'Opep    La Sonatrach se met au défi du développement énergétique    Loukal : «Le Gouvernement déterminé à moderniser l'administration fiscale»    Recul de 6,3% de la facture d' importation    Des organisations internationales appellent le Maroc à la libération immédiate et inconditionnelle des prisonniers sahraouis    Russie : Vladimir Poutine dresse le bilan de l'économie russe en 2019    Chine : Un "super-porc" pour sauver l'économie du pays    Ligue des champions (Gr. C - 2eJ) : Le Petro Atletico et l'USM Alger se neutralisent (1-1) à Luanda    Ligue 1 (3e J.) : Le CR Belouizdad creuse l'écart    Crise de gestion des clubs : Les premières propositions de solutions "dans un mois"    Médea : Opération "Un arbre pour chaque citoyen"    Le ministère de la Justice dément    Partiellement suivie    20 ans de prison requises contre Sellal et Ouyahia    Littérature : Le Prix Assia-Djebar 2019 attribué jeudi à Alger à trois lauréats    Dramaturgie en tamazight : Lancement samedi du Prix national "Mohia d'Or" à Tizi-Ouzou    Décès du chanteur kabyle Mesbah Mohand-Ameziane    Le Petro Atletico et l'USMA se neutralisent    Le CRB creuse l'écart, l'ESS respire    Une réunion interministérielle pour l'évaluation de la saison du Hadj 2019    Saisie de tous les biens et fonds illégaux des accusés    Bensebaini avait «oublié» que c'était à lui de tirer le pénalty    La parole aux avocats    Début lundi du scrutin dans les bureaux itinérants    «L'Algérie contemporaine, cultures et identités», d'Ahmed Cheniki    La pièce de théâtre «Ez'Zaouèche» présentée    APN: examen des amendements proposés au projet de loi relatif au Conseil national de la Recherche scientifique    3EME CONFERENCE INTERNATIONALE DE BIOSCIENCES : Les raisons du cancer en débat à Oran    Le Polisario proteste contre "France2" pour un "documentaire de propagande" sur l'occupation du Sahara occidental    Human Rights Watch dénonce    Le Congrès américain désavoue Trump    Gâteau au yaourt, sirop au citron    30 000 enfants migrants disparus en Europe    Le prix Mohia d'Or lancé à Tizi Ouzou    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Le Grand Prix Assia-Djebar, une opportunité de promouvoir le roman algérien à l'international    Zerouati : "l'Algérie déterminée à adopter un modèle économique durable"    Groupe C. Pétro Atlético 1- USM Alger 1 : Les Algérois n'arrivent pas à gagner    Serie A : La Juventus perd des points face à la Lazio    Chine : l'achat d'un téléphone conditionné au scan du visage    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





ALGER, UN LIEU, UNE HISTOIRE
Le Frais-Vallon, Climat-de-France et environs
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 09 - 2008

� Climat-de-France
De l�avenue de la Bouzar�ah, qui traversait Bab-El-Oued, partait l�avenue du Frais-Vallon, qui, remontant le flanc droit de la vall�e du Mkacel ou Oued Atoun, passait devant l�Ecole d�apprentissage de bijouterie pour les Alg�riens, ouverte en 1930.
Elle longeait et contournait le bas de Climat-de- France, groupe d�immeubles modernes d�pendant d�El-Biar, laissait � droite le pont d�o� l�on pouvait aller directement soit � Bab-El-Oued, soit � Bouzar�ah par Beau-Fraisier, o� s��levait le pittoresque et verdoyant Frais- Vallon parsem� de villas et rejoignait la route des Tagarins.
� L�acc�s � notre Damed�Afrique
A Bab-El-Oued, la rue Pierre- Leroux, conduisant � la place Dutertre, escaladait une pente abrupte par des tournants successifs d�o� l�on avait une vue imprenable sur Bab-El-Oued, Saint-Eug�ne et la mer. Elle rejoignait ensuite la route de Notre-Dame � Bouzar�ah. De la rue de Picardie et son prolongement, le boulevard de Picardie se d�tachait � gauche, en haut de l�h�pital Maillot, le chemin en lacets qui passait devant Notre- Dame-d�Afrique.
� Le front de mer vers Saint- Eug�ne
Apr�s le boulevard Guillemin, le front de mer continuait avec l�avenue Malakoff, doubl�e vers le rivage du boulevard Pitolet, au bord duquel se trouvaient un �tablissement de bains et des ateliers. Sur l�emplacement de l�ancienne gare d�saffect�e des CFRA, d�o� partait autrefois le petit train qui, depuis la P�cherie, longeant le littoral, allait jusqu�� Tipasa, la municipalit� avait fait construire des HLM r�serv�es aux familles modestes. D�passant le boulevard de Champagne et longeant l�h�pital Maillot, le front de mer passait devant le Magasin g�n�ral, la Salp�tri�re et le quartier de la Consolation, � hauteur du Fort des Anglais, construit vers 1580 par un corsaire sur une pointe rocheuse.
� Les bains
Le bord de mer �tait am�nag� en �bains�. Les bains Matar�s �taient gratuits et recevaient la foule dont on disait qu�elle savait nager et garder son linge, c�est-�-dire se baigner tout en surveillant ses v�tements pos�s sur la plage. Il fallait ouvrir l��il, car les larcins �taient nombreux. Les bains Padovani recevaient une client�le plus ais�e. Des cabines en planches permettaient le d�shabillage, mais, malgr� la surveillance du gardien, des garnements se risquaient toujours � glisser un �il pour surprendre les filles en train de se changer. Un parquet sur�lev�, bord� du c�t� de la mer par une grossi�re balustrade, servait de piste de danse pour la jeunesse, les soirs d��t�. Plus loin, les bains militaires priv�s d�El-Kettani accueillaient les officiers, leurs familles et leurs invit�s. Devant les entr�es des bains, s�agglutinaient les carrioles des marchands ambulants proposant cacahu�tes, frites, brochettes, merguez, citronnades, glaces...
Sabrinal


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.