Une légende du Milan AC encense Bennacer    Burkina Faso - Malo : "Je ne vois pas pourquoi je devrais trembler face à l'Algérie"    "LE MAROC EST ALLE TROP LOIN..."    La Libye organise son premier forum sur la sécurisation des élections    "Notre monde est loin d'être parfait"    Cour de Blida : le verdict final dans l'affaire Hamel et Berrachedi rendu le 7 novembre    Détention provisoire prolongée pour Fethi Ghares    Zerouati en colère contre le bureau fédéral    Nadjib Amari rejoint officiellement le CR Belouizdad    Les syndicats de l'Education sceptiques    Un sujet d'une brûlante actualité    Deux ouvrages sur le 17 Octobre 1961 réédités en France    Tribunal de Sidi M'hamed : report au 15 novembre du procès de l'ancien ministre Mohamed Hattab    Salon national des arts plastiques Tikjda de Bouira : Un carrefour de rencontres intergénérationnelles    L'éthiopienne Gidey pulvérise le record du monde    L'Algérien Yacine Chalel 24e sur l'Omnium    «Empêcher les tenants de l'argent sale d'infiltrer les élections»    Le Royaume-Uni bat en brèche les thèses marocaines    Les deux vaccins recommandés par les spécialistes    Volaille et légumes en terrine    Cours de soutien : un phénomène qui prend de l'ampleur    Le Maroc menace le journal français l'Humanité    L'ALC demande que la présidence du Conseil souverain soit confiée à des civils    Intempéries dans la capitale : Une femme emportée par les crues, et une autre portée disparue    AG de l'UNAF : Amara élu vice-président    Projet de loi de finances 2022 : Le prix référentiel du baril fixé à 45 dollars    Barça : Koeman chahuté par les supporters après le Clasico (Vidéo)    Suppression des modalités de retard de paiement des cotisations: La CNAS lance une campagne de sensibilisation    Chlef: Les assurances du directeur de l'ANADE    Tebboune préside l'ouverture de l'année judiciaire: Accorder au pouvoir judiciairela place qui lui sied    Pain et imaginaire populaire    L'escalade du ciel et les contradictions    Du pain en temps de paix...    Il sera présenté les 16 et 17 novembre à l'institut Cervantès d'Oran: Un annuaire sur l'évolution de l'espagnol en Algérie durant les 30 dernières années    115 Listes de candidatures déposées    Le FLN a 67 ans    La faillite des agendas d'outre-mer    «Startupeurs, nous sommes avec vous»    Chasse aux dealers    Ce que risque le maire    Et si l'Algérie s'y mettait?    Plus d'une quinzaine de conférences et workshops y seront organisés.    Le jour où la Chine retrouva l'ONU    L'ambassadeur Sofiane Mimouni reçu par Antonio Guterres    "Nous ne parlons du salaire que par rapport au pouvoir d'achat"    La riposte de la rue...    Concert de musique chaâbie avec Hakim Bouzourene    Concours de la langue coréenne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



ATHL�TISME
CHAMPIONNATS DU MONDE DE BERLIN (15-23 AO�T) Quatre athl�tes alg�riens feront le d�placement � Berlin
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 08 - 2009

Quatre athl�tes alg�riens sont engag�s dans les Mondiaux-2009 d'athl�tisme pr�vus du 15 au 23 ao�t � Berlin, apr�s l'annonce du forfait officiel de Nadjim Manseur, apprend-on hier aupr�s de la F�d�ration alg�rienne d'athl�tisme (FAA).
Les quatre athl�tes alg�riens, sp�cialistes du demi-fond, engag�s dans ces Mondiaux 2009 sont Antar Zerguela�ne, Makhloufi Toufik, et Tarek Boukenza (1 500m), alors que Boura�da Larbi est engag� dans le d�cathlon, pr�cise la FAA. Quant � Nadjim Manseur, sp�cialiste du 800 m, il a d�clar� forfait en raison de �douleurs au niveau du mollet�, avait indiqu� mercredi la F�d�ration. La commission m�dicale de la FAA a d�cid� de �mettre au repos� l'athl�te et de lui �viter la participation aux prochains Mondiaux pour ne pas �entraver son avenir sportif�. Manseur, 21 ans, a �t� finaliste du 800 m aux JO de P�kin et auteur de bonnes performances en 2009. Antar Zerguela�ne reste, quant � lui, sur de bonnes sorties aux meetings de Gen�ve (7 juillet 2009) o� il a remport� le 1 500 m, et gagn� la m�daille d'or aux JM 2009 de Pescara (Italie). Boukenza et Makhloufi sont �galement capables de faire une bonne sortie aux Mondiaux de Berlin. �A Berlin, les meilleurs athl�tes du monde seront pr�sents�, a affirm� Amar Brahmia � l'APS. �Zerguela�ne s'est r�tabli de ses blessures et nous partons sereins � Berlin�, a-t-il soulign� quelques heures avant le d�part de la d�l�gation alg�rienne vers la capitale allemande. �Nos objectifs sont clairs : nous visons les finales du 1 500 m�, a t-il soulign�, pr�cisant que �pour Boukenza comme pour Zerguela�ne, l'important est d'arriver en finale. Apr�s, on avisera�. Pour Makhloufi, un jeune moins aguerri que Boukenza et Zerguelaine, Brahmia table sur une demi-finale que doit atteindre l'athl�te alg�rien dans l'�preuve du 1 500 m, une des �preuves en plus �c�l�bres� avec le 100 m de l'athl�tisme. La d�l�gation sportive alg�rienne a ralli� jeudi la capitale allemande o� sont d�j� pr�sentes les stars mondiales de l'athl�tisme.
Plein feux sur le duel Bolt-Gay
Un an apr�s le sacre d'Usain Bolt � P�kin, les championnats du monde d'athl�tisme de Berlin (15-23 ao�t) devraient � nouveau vibrer au rythme des foul�es du sprinteur jama�cain, qui aura toutefois avoir fort � faire cette ann�e face � l'Am�ricain Tyson Gay, en t�te des bilans mondiaux sur 100m et 200m.
Triple champion olympique et triple recordman du monde (100m, 200m, 4x100m), Usain Bolt se pr�sente en Allemagne en favori des �preuves de sprint � Berlin, malgr� son d�ficit de performance face � Tyson Gay cette ann�e. L'Am�ricain a couru en 9.77 secondes � Rome le mois dernier, contre les 9.79 de �Ligthning� Bolt � Saint-Denis. Sur 200 m, Gay a r�alis� 19.58 secondes, un centi�me de mieux que le showman jama�cain. Mais dans les deux cas, Usain Bolt a couru sous la pluie, et avec un vent d�favorable. Et, � P�kin, Tyson Gay �tait compl�tement pass� � c�t� des Jeux en raison d'une saison marqu�e par les blessures. Berlin devrait donc d�partager les deux hommes les plus rapides du monde, qui s'affronteront pour la premi�re fois cette saison. Premier �l�ment de r�ponse avec la finale du 100 m, programm�e d�s dimanche soir. �J'ai toujours su que je pouvais le d�fier. Ce n'est pas comme s'il avait toujours �t� le recordman du monde (9.67 secondes, Ndlr) ou le m�daill� d'or olympique. Pour moi, il a toujours �t� Usain Bolt�, d�clare Tyson Gay, triple champion du monde (100m, 200m, 4x100m) lors des derniers Mondiaux, � Osaka, il y a deux ans. �Je l'ai d�j� battu, il m'a d�j� battu.� Au-del� du duel Gay-Bolt, les Etats-Unis chercheront �galement � retrouver leur rang de premi�re nation du sprint mondial, perdu l'an dernier � P�kin au profit de la Jama�que, qui avait rafl� tous les titres, � l'exception du relais 4x100 m f�minin. Reste encore � mesurer les cons�quences des dissensions apparues au sein de l'�quipe jama�caine, et des contr�les positifs � un produit stimulant de cinq coureurs en juin. Les athl�tes ont depuis �t� innocent�s par manque de preuves. Sur 400 m masculin, au moins, l'affrontement devrait �tre 100 % am�ricain. Jeremy Wariner, double champion du monde en titre, visera la passe de trois face au nouveau ma�tre du tour de piste, Lashawn Merritt, qui l'avait battu pour le titre olympique � P�kin. Si un record du monde n'est jamais � exclure lorsque Usain Bolt foule le tartan, la r�gle s'applique �galement � Yelena Isinbayeva � la perche. Apr�s son record � 5,05 m � P�kin, la Russe a connu une saison d�licate, allant jusqu'� se faire battre par la Polonaise Anna Rogowska le mois dernier � Londres. Mais la �tsarine� a pour habitude de marquer son territoire lors des grandes occasions... Autre moment attendu chez les femmes, le duel annonc� au saut en hauteur entre la championne du monde en titre, la Croate Blanka Vlasic, et la star montante allemande Ariane Friedrich. Devant son public, la jeune Allemande de 25 ans a battu la vice-championne olympique lors de leur unique confrontation cette ann�e, en Golden League � Berlin, avec un saut � 2,06m. Doubl� m�daill� d'or olympique (5 000 m et 10 000 m), l'Ethiopien Kenenisa Bekele tentera � Berlin de d�crocher son quatri�me sacre mondial cons�cutif sur 5 000 m, et pourrait doubler sur 10 000 m. Avec en ligne de mire, le titre honorifique de plus grand coureur de fond de l'histoire, devant son compatriote Haile Gebreselassie.
73 ANS APR�S SES 4 M�DAILLES D�OR AUX JO DE BERLIN
Jesse Owens hante toujours le Stade olympique
Soixante-treize ans apr�s son quadruple sacre olympique en forme d'affront au r�gime nazi, l'Am�ricain Jesse Owens hante toujours le Stade olympique de Berlin o� se d�roulent du 15 au 23 ao�t les Mondiaux 2009 et inspire plus que jamais les athl�tes am�ricains. C'est pour Tyson Gay et les autres membres de l'�quipe des Etats-Unis plus qu'un symbole : ils porteront ostensiblement sur leur maillot les initiales J et O en hommage � Owens, vainqueur des 100 m, 200 m, concours de longueur et relais 4x100 m des JO-1936. �A plus d'un titre, Jesse Owens est un h�ros pour moi. Cela sera tr�s sp�cial de courir dans le stade o� il a couru�, r�p�te Tyson Gay, dont le duel sur 100 m avec son rival jama�cain, Usain Bolt, sera l'une des attractions les plus attendues � Berlin. De la F�d�ration am�ricaine d'athl�tisme aux organisateurs des Mondiaux-2009 en passant par la F�d�ration internationale, tous ont voulu �voquer le souvenir du sprinteur noir am�ricain, descendant d'esclaves, qui a g�ch� � lui seul le triomphe de l'Allemagne nazie voulu par Adolf Hitler.
L�gende
Organis�e en marge des �preuves, dans le Parc olympique, l'exposition �Jesse Owens, une l�gende du sport� retrace les exploits d'Owens en 1936, mais aussi l'enthousiasme que le sprinteur am�ricain, d�c�d� en 1980, avait suscit� parmi la population allemande. Le 3 ao�t, il s'impose sur 100 m en 10 sec 3/10. Le lendemain, il remporte le concours de saut en longueur devant l'Allemand Luz Long. Le 5, il est sans rival sur 200 m, puis ach�ve sa moisson le 9 ao�t en compagnie de ses partenaires du 4x100 m. Comme ses exploits infligeaient un cinglant d�menti � la sup�riorit� suppos�e de la �race aryenne �, Hitler aurait refus� de lui serrer la main. Les historiens ont depuis �tabli que le chancelier allemand avait �t� r�primand� la veille du premier titre d'Owens par les officiels du Comit� international olympique, pour avoir f�licit� tous les vainqueurs des �preuves programm�s ce jour, sauf Cornelius Johnson, Noir am�ricain vainqueur du concours de la hauteur. Il avait ensuite d�cid� de ne plus saluer aucun vainqueur en public. Dans ses M�moires, Owens affirma plus tard qu'Hitler lui avait adress� un signe de la main.
Amiti�
Dans ces JO de propagande, son amiti� avec l'Allemand Luz Long, son adversaire malheureux du saut en longueur, fut, elle, pass�e sous silence. C'est pourtant Long qui lui avait conseill� d'allonger sa course d'�lan alors qu'il �tait en difficult� lors des �liminatoires, incapable de franchir les 7,15 m requis. A l'issue du concours remport� par Owens avec un bond � 8,06 m, les deux hommes se congratul�rent chaleureusement et pos�rent c�te � c�te pour les photographes. Apr�s les JO, ces clich�s et ceux du concours furent n�anmoins utilis�s par les id�ologues du r�gime nazi dans les livres d'�coles pour illustrer les diff�rences entre les races, Long montrant �le contr�le du corps de la race nordique� et Owens �tel l'animal dans la nature�. Berlin n'a jamais oubli� Owens qui fut re�u � plusieurs reprises en grande pompe apr�s la Seconde Guerre mondiale. Lors d'un de ses voyages, il rencontra Kai Long, le fils unique de son ancien adversaire d�c�d� lors de l'invasion britannique en Sicile, en juillet 1943. Kai Long et l'une des petite-filles de Jesse Owens seront au Stade olympique le 22 ao�t pour remettre les m�dailles aux trois premiers du concours de saut en longueur des Mondiaux-2009, 73 ans apr�s la naissance d'une improbable amiti�.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.