L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LOUISA HANOUNE � PROPOS DE LA LOI DE FINANCES COMPL�MENTAIRE :
�On a pas de position id�ologique�
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 08 - 2009

Si, globalement, elle juge la loi de finances compl�mentaire assez satisfaisante, Louisa Hanoune, la secr�taire g�n�rale du Parti des travailleurs (PT), ne reste pas moins critique sur certaines de ses dispositions. C�est autour de cela qu�elle a structur� son liminaire d�hier devant les responsables des sections de la wilaya d�Alger, dans l�exigu�t� de la salle de conf�rences du si�ge provisoire du parti.
Sofiane A�t-Iflis - Alger (Le Soir)- La premi�re responsable du Parti des travailleurs, toujours excessivement loquace, a estim� qu�elle �tait dans son r�le de militante partisane de se positionner par rapport aux initiatives gouvernementales pour les approuver ou les d�noncer. �Nous n�avons pas de position id�ologique�, a-t-elle dit. S�agissant de la loi de finances compl�mentaire, elle a expliqu� que nombre de mesures �dict�es int�graient le canevas des revendications que le parti avait � d�j� formuler. C�est en cela qu�elle appr�cie positivement cette loi. Mais cette protection de l��conomie nationale � laquelle le gouvernement s�est finalement r�solu ne suffit pas pour le bonheur de Louisa Hanoune. Cette derni�re r�clame d�autres audaces gouvernementales, notamment la mise en phase des r�formes �conomiques et politiques. Par r�formes politiques, la responsable du PT entend d�abord l��lection d�une Assembl�e populaire nationale v�ritablement repr�sentative. Cette demande lui a valu, on se le rappelle, la franche et tenace adversit� du pr�sident de l�APN. Louisa Hanoune ne semble pas en d�mordre. Elle se trouve m�me contrainte de livrer encore bataille, tant l�administration du parlement tarde toujours � �lib�rer� les indemnit�s dues aux �lus du parti. Selon elle, aucune indemnit� n�a �t� vers�e depuis juin. Aussi appelle-t-elle les militants � faire preuve de g�n�rosit� pour financer les activit�s de l�universit� d��t� pr�vue � Z�ralda les 2, 3 et 4 septembre prochain. V�ritable sacrifice pour les militants, d�autant que Louisa Hanoune sait toute la difficult� qu��prouvera la majorit� des Alg�riens � faire face � la rentr�e sociale. Une d�gradation du pouvoir d�achat qui voit l�enti�re responsabilit� du gouvernement et de l�Etat engag�e. �L�intervention de l�Etat pour arr�ter la sp�culation a �t� inop�rante�, a accus� Hanoune, ajoutant que �l�Etat n�a pas trouv� le rem�de ad�quat �. Pour elle, il est temps, voire urgent, d�instaurer un syst�me de p�r�quation qui endiguerait la sp�culation et il faudrait que les contr�les int�ressent �galement les prix et ne se limitent pas aux seuls aspects li�s � la qualit�. Par ailleurs, Louisa Hanoune a estim� qu�il faut trouver une solution qui pallierait la suppression du cr�dit � la consommation. Fid�le � sa d�nonciation de l�accord d�association, la responsable du PT r�clame le r�tablissement des barri�res douani�res pour les produits alimentaires et l��lectrom�nager. Selon elle, l�accord d�association occasionnera � partir de 2012 une perte de pas moins de 144 milliards de dollars par an.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.