Société civile: conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Coupe Davis (Match de maintien): victoire de l'Algérie devant le Mozambique (2-0)    Jeux de la Solidarité Islamique: Reguigui remporte la médaille d'argent    Décès du journaliste italien Piero Angela, ami de la Révolution algérienne    La canicule continuera d'affecter l'Ouest et le Centre du pays    La PC prodigue des conseils préventifs sur les risques liés à la canicule    Agressions contre Ghaza: 12 violations contre les journalistes palestiniens    Mahboub Bati, l'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Festival de chanson chaâbi: une soirée célébrant l'œuvre des grands maîtres    Première AGE du Conseil supérieur de la jeunesse    Ancelotti dira stop après le Real Madrid    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Ghannouchi sur le départ ?    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    Parkinson: Le cri de détresse d'une Association de malades    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Zefizef «corrige» Lekjaâ    «Tebboune accorde un grand intérêt à la diaspora»    Le pays confronté à l'insécurité persistante    Antony Blinken au Rwanda    On s'organise comme on peut    Un fleuron pour l'excellence technologique    Un policier assassiné    En constante amélioration    À doses homéopathiques    Le Makhzen affame son peuple    L'Autorité nationale installée    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    La Série A démarre aujourd'hui    Vahid Halilhodzic limogé    Fondateur du roman algérien moderne    Echanges multiples    Quand la BD rencontre le sport...    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



avec une participation appréciable Tizi Ouzou a voté
Publié dans Le Temps d'Algérie le 24 - 11 - 2017

avec une participation appréciableLe caractère local du scrutin d'hier a été pour beaucoup dans la nette hausse du taux de participation par rapport aux législatives du 4 mai dernier au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou, en témoigne la barre des 31% franchie aux alentours de 17 h au niveau des 1375 bureaux de vote répartis à travers les 67 communes de la wilaya.
Tizi Ouzou a voté
A deux heures de la fermeture des bureaux de vote, le taux de participation était de 31,99% pour les APC et 27, 67% pour l'APW, selon les chiffres officiels annoncés à 17h00 par les services de la wilaya. Un taux de participation qui dépasse de loin celui enregistré lors de l'élection législative où il était de seulement 17% à la clôture des bureaux de vote au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou. A titre de comparaison, le taux de participation était hier, de l'ordre de 6,58% pour les APC et 5,84 % pour l'APW à 11h00 alors qu'il était de seulement de 01,84% à la même période lors des législatives du 4 mai sur le territoire de la wilaya. Un taux qui a atteint 18,99% pour les APC et 16,60% pour l'APW à 14h00 selon les chiffres annoncés par la cellule de communication de la wilaya de Tizi Ouzou. Cette tendance à la hausse du taux de participation qui a atteint dans certaines daïras, en début d'après-midi, plus de 20% à l'instar de Tigzirt (23,85%), Iflissen (20,66%), Irdjen (22,04%), Ath Zikki (26, 50%), Azazga (20,18%).
Dans certaines daïras, le taux a franchi allégrement la barre des 30% comme c'est le cas à Mekla où il a été enregistré à 14 h un taux de participation de 33% pour le scrutin APC et 26% pour l'APW. Il faut dire que le taux de participation appréciable enregistré dans une wilaya réputée pourtant pour être l'une des plus réfractaires pour les élections a quelque peu surpris les observateurs et les analystes dans la wilaya. En effet, alors que la campagne électorale a été marquée par une indifférence quasi générale chez les citoyens, en témoigne l'annulation de presque 80% des meetings programmés par les 344 listes en lice pour les APC et 11 listes pour l'APW durant les trois semaines de campagne avec seulement la tenue de 500 meetings sur les 2400 prévus sur le territoire de la wilaya, selon le bilan de la haute instance indépendante pour la surveillance des élections (HIISE), voilà que les citoyens ont fini par sauver la face des candidats en se rendant aux urnes. Certes, le taux n'a pas atteint des records, mais au vu de la tiédeur qui a marqué la campagne et le désintérêt affiché par la rue à ce scrutin tout au long des trois semaines de campagne, les 20% de citoyens sur les 713 670 inscrits qui ont décidé de voter selon les statistiques arrêtées à 13 h ont déjoué les pronostics de tous les observateurs. A titre de comparaison, le taux de participation aux élections locales dans la wilaya de Tizi Ouzou était de
40,56%, alors que le scrutin des législatives du 4 mai dernier n'a pas dépassé 18%, ce qui confirme on ne peut mieux le caractère spécial de l'élection d'hier, à savoir celui de la proximité.
L'abstention en net recul
Dans la commune de Tizi Rached où quatre listes étaient en lice pour briguer les quinze sièges d'une APC, considérée comme l'une des plus riches de la wilaya, avec une rentrée fiscale qui avoisine les 20 milliards de centimes par an grâce à l'importante zone industrielle de Oued Aissi, le vote a été marqué par un net engouement des citoyens au niveau de la vingtaine de bureaux de vote ouverts à cette occasion.
Lors de notre virée au bureau de l'école primaire des Frères Naâr dans le village Timezguida, ils étaient 172 électeurs à avoir glissé, à 15h30, le bulletin de vote dans l'une des deux urnes APC et APW sur les 609 électeurs inscrits, soit un taux de participation de plus de 28%. Selon M. Bouksil, président du centre de vote, le scrutin s'est déroulé dans des conditions normales sans aucun incident. «Le scrutin se déroule dans d'excellentes conditions. Nous n'avons enregistré aucun incident, depuis l'ouverture du bureau et le vote se déroule dans d'excellentes conditions en présence des représentants des listes en course», affirme notre interlocuteur. Le fait saillant dans cette commune est incontestablement la présence d'une femme comme tête de liste pour briguer le poste de maire pour la première fois dans l'histoire de la municipalité mais aussi de la wilaya. Choisie par le RND, Mme Zouad, une enseignante très estimée dans la localité, aura la lourde mission de convaincre les électeurs pour son élection à la tête d'une commune réputée pour être un fief du RCD, même si son parti a déjà dirigé cette APC lors du mandat de 2007 avant de la céder au RCD lors des élections de 2012.
Un parti qui ne compte d'ailleurs pas lâcher prise et qui veut garder «sa» commune en faisant appel à un ancien maire qui avait géré Tizi Rached entre 2002 et 2007, en l'occurrence Mokrane Sekrane, qui veut succéder à son camarade M. Nacer qui a fini par ne pas se représenter à sa propre succession. A ces deux listes s'ajoutent celles du FFS et du FLN, menées respectivement par Ahcène Dekkal et Ali Hadj Nacer, qui ne manquent pas eux aussi d'arguments et encore moins de popularité pour s'offrir la majorité des quinze sièges en jeu. «Le fait que pratiquement toutes les listes ont décidé de choisir au moins un candidat dans chaque village des communes a été pour beaucoup dans cette relative hausse de la participation par rapport au scrutin des législatives car qu'on le veuille ou non, la majorité des votants ont opté pour le choix de la personne et non pas d'un programme encore moins d'un parti politique» fait remarquer Djamel, étudiant en sciences politiques.
Selon lui, le scrutin pour les municipalités a des caractéristiques propres qui font que les citoyens font beaucoup plus du vote un acte d'allégeance à une personne ou à une région qu'un acte civique ou citoyen. D'ailleurs pour notre interlocuteur, le taux de participation à ce double scrutin local est marqué par une hausse du vote au scrutin des APC par rapport à celui de l'APW. «La majorité des électeurs choisissent la personne qu'ils connaissent et non pas le programme ou le parti, ce qui fait que le scrutin pour l'APW est presque anecdotique, d'où d'ailleurs la question sur l'utilité de l'Assemblée de wilaya à un moment où on évoque avec insistance la mise en place d'un système de décentralisation dans la gestion des localités» ajoute-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.