La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Duel au soleil des Pharaons    Concentration maximale chez les Verts    Les Verts se remettent au travail    Mesures légales pour relancer la production    Mahdjoub Bedda placé sous mandat de dépôt    Juventus: De Ligt explique son choix    Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Des noms et des questions    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    Collectif d'avocats : «Les quatre enfants du général Hamel sont libérés, les détenus d'opinion encore sous mandat de dépôt»    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Des personnalités conduiront le processus    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    Le Forum civil pour le changement dévoile ses treize personnalités    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Après le renvoi de plusieurs produits agricoles par cinq pays: Djellab tente de rectifier le tir
Publié dans Le Temps d'Algérie le 18 - 07 - 2018

L'exportation de produits agricoles ne semble pas être encore un segment maîtrisé par nos entrepreneurs-agriculteurs. Le mois dernier, des pommes de terre, des tomates, des dattes et des escargots ont été renvoyés ou détruits par les pays destinataires, soit la Russie et la France, le Qatar, le Canada et l'Italie. Pour corriger le tir, le ministre du Commerce, Saïd Djellab, avait signalé que son département allait ouvrir une enquête et prendre attache avec les différents exportateurs dont les produits sont concernés par les procédures de renvoi, selon les médias.
Pour mieux accompagner les exportateurs de produits agricoles, Saïd Djellab, a examiné, avant-hier, les propositions du groupe de travail chargé de la conception du plan d'action national pour l'accompagnement des exportateurs de produits agricoles, selon un communiqué de son département. Pour accéder aux marchés internationaux et faire la promotion des exportations sous la direction d'ALGEX et la Société algérienne des foires et exportations (Safex), le communiqué mentionne des propositions qui impliquent plusieurs secteurs comme les transports et la logistique dirigés par le ministère des Transports, la métrologie, l'accréditation et l'évaluation de la conformité dirigés par l'Organisme algérien d'accréditation (Algérac), l'offre exportable pilotée par le ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la pêche, les réglementations juridiques et financières dirigées par la Banque d'Algérie, l'Agence nationale de la promotion du commerce extérieur (Algex) et les Douanes algériennes.
Le renvoi de plusieurs produits agricoles produits localement, contenant, entre autres, des quantités trop élevés de pesticides a suscité la réaction du PDG de la Caisse algérienne de garantie des exportations (Cagex), M. Djilali Tariket, qui a estimé que «de mauvaises exportations nuisent à l'image de marque de l'Algérie, car la labellisation des produits algériens sur le marché international est un enjeu de taille». Cependant, le département de l'Agriculture a estimé qu'étant chargé de l'encadrement de l'opération d'exportation de ces produits, il s'était assuré qu'ils répondent aux normes phytosanitaires et que «les cas cités récemment dans la presse concernent des dattes et des pommes de terre qui ont été refoulées depuis le Canada et la Russie pour des causes qui ne sont pas d'ordre phytosanitaire».
De son côté, le président de l'Anexal, Ali Bey Nasri, avait déclaré que même s'«il existe présentement un contingent de 281 produits, en quantités plus ou moins significatives, qui ont commencé à conquérir des marchés à l'extérieur, une dynamique qui reste à consolider en jouant sur la compétitivité», il est urgent que les pouvoirs publics apportent un soutien et une assistance sans faille pour que les exportateurs réussissent leur pari.
En attendant les résultats de l'enquête du département du Commerce, il faut savoir que si l'Algérie veut exporter ses produits agricoles, elle doit d'abord veiller à ce que les produits consommés par les Algériens soient produits dans les règles en respectant les normes phytosanitaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.