Session extraordinaire du Conseil national le 2 août pour l'élection d'un président par intérim    Les étudiants entre résistance et persévérence    Soupçonné de corruption, Tayeb Louh interdit de sortie du territoire algérien    L'APW de Tizi Ouzou dénonce un crime économique et social    Des résultats de recherche inexploités    Arkab qualifie l'incident avec l'Iran de «contrôle de routine»    MCA : Bourdim : « J'ai expliqué au coach les raisons qui ont fait que j'ai raté les deux jours de stage »    ATTERRISSAGE A CONSTANTINE D'UN AVION RELIANT EL OUED A PARIS : Les explications d'Air Algérie    Le Maroc abuse de la répression    SITUATION ECONOMIQUE DE L'ALGERIE : Des experts tirent la sonnette d'alarme    Zetchi démissionnerait ce jeudi    AU NIVEAU D'UNE ZONE NON AUTORISEE A LA BAIGNADE : Encore une énième noyade enregistrée à Mostaganem    TENTANT DE SAUVER DEUX FILLES DE LA NOYADE : Un jeune homme meurt noyé à Béjaia    Plusieurs mesures pour prévenir une réapparition du choléra    Guedioura se rapproche d'Al Gharafa    Djemiaï va soumettre la liste du BP au comité central    Driencourt quitte Alger    L'attaquant malien Mohamed Niapegue Cissé à l'essai    La compétition rapporte 83 millions de dollars à la CAF    Brahimi file à Al Rayan    La Ligue Sud-Est comptera 16 équipes    Le stage de Tunisie délocalisé à Alger    Israël enterre ce qui reste du processus de paix    Interception d'un avion espion américain    Dialogue : les raisons de l'impasse    Accueil des nouveaux bacheliers à l'université Yahia-Farès    La ville croule sous les ordures    2 frères meurent asphyxiés au fond d'un puits    Le ministre de l'Enseignement supérieur exige des en-têtes en anglais    sortir ...sortir ...sortir ...    Vive Raconte-Arts !    Le Sud ne perd pas le nord    «Le mouvement théâtral dans les Zibans a accompagné toutes les causes sociales»    Un nouveau documentaire sur la guerre d'Algérie    La dictature militaire racontée par les réalisateurs espagnols    Montage de camions Renault trucks : Soprovi obtient l'agrément    Un homme découvert mort au marché de gros d'El Kerma    Cyber-escroquerie, une arrestation    Crise politique : Des initiatives mais point de solutions !    Méditation sur un nuage    L'économiste Kamel Rezzigue a la radio : "Il faut accélérer le processus politique pour le salut de l'économie nationale délicatement fragilisée par ...    Bourses : Séance inaugurale folle pour le Star chinois    Chlef : Plus de 700 enfants sensibilisés à l'économie de l'eau    Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe    Cameroun: Libération d'une partie des opposants, un pas vers le dialogue politique ?    CETA : L'accord "vise à destituer le politique au profit des puissances de l'argent"    Une "réponse forte à la bande"    Le gouvernement au chevet des nouvelles villes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mauvaise qualité des logements AADL: Le droit des souscripteurs à la protestation
Publié dans Le Temps d'Algérie le 29 - 08 - 2018

Les souscripteurs AADL sont dans leur droit, en menant des protestations, à cause de la mauvaise qualité des logements livrés, a déclaré en substance, M. Temmar.
Ainsi, «ils ont le droit d'exprimer leurs préoccupations de manière civilisée (...)». «la protestation est tout à fait normale» mais doit être raisonnable», a précisé, avant-hier, lors d'une visite de travail à Rouiba et Bordj El Bahri, le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, Abdelwahid Temmar, au sujet de la protestation que devaient organiser, hier à Alger, les souscripteurs AADL, à cause de la mauvaise qualité des logements livrés. Le premier responsable du département de l'Habitat a insisté sur «le travail fourni par le secteur, afin de prendre en charge les préoccupations des souscripteurs et des bénéficiaires», précisant que «les solutions et les moyens financiers sont disponibles pour le règlement de tous ces problèmes». Il ajoutera, cependant, concernant les manquements en termes de réalisation, qu'«il ne faut pas amplifier cette situation, ni la généraliser au reste des projets». Dans ce sens, M. Temmar a souligné que les rapports sur la qualité des logements sont «soigneusement» étudiés, et que son département prendra les mesures qui s'imposent. «De lourdes sanctions, allant jusqu'à la résiliation des contrats, et la poursuite judiciaire, seront infligées à l'encontre des entreprises défaillantes», a indiqué le ministre, qui a profité de sa visite sur le terrain, pour rappeler aux responsables des chantiers, la nécessité et l'obligation de livrer les logements et structures publiques respectant les normes de qualité et d'esthétique. Pour rappel, de nombreux bénéficiaires se sont plaints de la qualité des logements, suite à quoi, une enquête a été ouverte sur la qualité des logements réalisés, au niveau des différentes régions du pays. Aussi, des instructions ont été données par M. Temmar, afin de «donner des appellations urbaines aux cités, de manière à en finir avec celles des chiffres, outre la dénomination des rues et routes, pour que ces cités soient des monuments préservés dans la mémoire des Algériens». Les responsables de l'Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI), en charge de ces chantiers, ont été encouragés à mettre l'accent «sur la qualité et la cadence de la réalisation des travaux» pour livrer les logements avant décembre prochain. Le partenaire de l'ENPI, une entreprise chinoise, est chargée de la réalisation de 6.913 logements. Par ailleurs, pour ce qui est des projets de logements LPP, le dernier délai pour lancer le reste des programmes, a été arrêté au 15 septembre prochain. «Le secteur œuvre au lancement des projets du logement promotionnel public (LPP), avant le 15 septembre, tout en veillant au contrôle de la qualité», a déclaré le ministre de l'Habitat. Il faut rappeler que la capitale compte un programme de 26.200 logements LPP, dont 21.695 logements ayant été lancés, et 15.754 en cours de réalisation, outre 5.941 unités réceptionnées et 4.505 en attente. Répondant aux remarques du ministre de l'Habitat, Rabhi Mesbah, directeur de l'ENPI, a estimé qu'«il s'agit actuellement de suivre les chantiers, et d'élever la cadence des travaux», pour pouvoir réceptionner les logements en décembre prochain, faute de quoi, dira M. Temmar, «des sanctions seront appliquées à l'encontre des bureaux d'études en charge du suivi». Enfin, dans le but de maintenir la pression sur les responsables, et surtout accélérer la cadence des travaux, le ministre de l'Habitat a annoncé «qu'il inspectera les chantiers avant le 5 septembre».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.