La passion algérienne.    Real Madrid: Llorente part à l'Atletico (officiel)    Huis clos à l'entraînement d'hier : les vraies raisons    Louisa Hanoune reste en prison    Réouverture du dossier de l'autoroute Est-Ouest    À bas l'oligarchie !    La grande embrouille !    Les solutions en dehors de la justice    Amar Ghoul rattrapé par "son" autoroute    Petits rappels à l'attention lacrymale des Bekkayate d'ici !    La Russie et la Chine opposées à l'initiative américaine    Proposition de sortie de crise    Gaïd Salah met en garde les porteurs de l'emblème de l'amazighité    Que le spectacle commence !    Des referees européens pour superviser la VAR à partir du deuxième tour    Des finales disputées    Le procès Kamel Chikhi ajourné au 3 juillet    Deux cas de triche    Un mort et trois blessés dans un accident de la route    Un étudiant palestinien poignardé par son compatriote    L'affaire Tahkout devant la Cour suprême    Les salariés dans le désarroi    Un secteur en quête de professionnalisation    sortir... ...sortir... ...sortir...    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri convoqués par la justice    A votre bon cœur !    La taule à gogo    Assassinat du journaliste Jamal Khashoggi : Une experte des Nations unies demande une enquête sur le prince héritier saoudien    Une bien triste leçon égyptienne    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Culture de la lentille d'eau: Les agriculteurs de Ouargla intéressés
Publié dans Le Temps d'Algérie le 19 - 10 - 2018

Au regard de ses bienfaits comme aliment pour les poissons d'eau douce et comme engrais vert, un intérêt croissant pour la culture de la lentille d'eau et de l'azolla est manifesté par les agriculteurs de la wilaya d'Ouargla, selon les responsables de la Chambre interwilayas de la pêche et de l'aquaculture (CIWPA, basée à Ouargla).
La réussite de l'expérience, menée en mars dernier par la Ferme de démonstration et de production de semences (FDPS) de Hassi-Benabdallah (est d'Ouargla), après avoir obtenu une souche de ce type de fougères aquatiques d'Egypte, a encouragé les agriculteurs de la wilaya d'Ouargla et d'autres wilayas à se lancer dans l'activité, a indiqué à l'APS le président de la CIPWA, Faouzi Habita. L'expérience a été adoptée jusqu'ici par une centaine d'agriculteurs au Sud ayant bénéficié d'une formation sur les avantages du développement de cette filière et sur les techniques de culture de cette plante aquatique (lentilles de mer et azolla) dans les bassins aquacoles, a-t-il précisé.
Cette plante riche en protéines (près de 40%) a été cultivée dans une large superficie à travers l'ensemencement de 200 grammes pour chaque mètre carré de bassin aquacole, donnant lieu, en l'espace d'une semaine seulement, à la réalisation d'une production intéressante de lentilles d'eau, une plante aquacole flottante qui constitue à la fois un complément dans l'aliment de poisson d'eau douce et un engrais végétal, a expliqué la responsable de la station, Wafa Mouffi. Cette quantité ensemencée dans les bassins d'élevage de poissons d'eau douce est destinée à doter les aquaculteurs d'Ouargla et d'autres wilayas du Sud de cette plante à la croissance rapide et au rendement élevé, pouvant aussi figurer comme source d'aliment de volailles, a-t-elle fait savoir.
L'expérience de la culture de la lentille d'eau menée à Ouargla mérite d'être généralisée, sachant qu'un simple agriculteur peut développer cette activité comme substitut à bas coût des aliments de poissons, facile à entreprendre et ne nécessitant pas de gros moyens, poursuit Mme Mouffi. Une de ces expériences a été menée avec succès par un agriculteur de la région de N'goussa (nord-ouest d'Ouargla), qui a obtenu, en un laps de temps relativement court, une bonne production de cette plante aquatique ensemencée dans 3 bassins. «Après une période de doute, voici que la lentille d'eau que j'ai expérimentée dans mes bassins s'est mise à se développer rapidement dès que les conditions climatiques se sont améliorées, et aussi grâce aux précieux conseils des instances spécialisées qui m'ont permis d'approfondir mes connaissances et de réajuster mes méthodes d'intervention», a affirmé l'agriculteur, Abderrazak Bouguettaya.
La FDPS de Hassi-Benabdallah mène actuellement plusieurs autres expériences sur les bienfaits de la lentille d'eau comme aliment de volailles, et devra en lancer une autre en décembre prochain, selon sa responsable.
Cette ferme a pour principale mission la prise en charge des différents programmes de développement agricole initiés par l'Etat, ciblant les zones sahariennes, notamment ceux liés aux cultures stratégiques telles que la phœniciculture, la céréaliculture, le maraîchage, l'arboriculture et l'apiculture, a-t-elle fait savoir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.