Pour une redynamisation de la coopération algéro-russe    WOB - GSP programmé le 29 janvier    «J'ai démissionné pour des raisons personnelles»    Quatorze propositions pour le redressement national    A l'avenir, l'Algérie visera le marché étranger    «L'ANP est déterminée à garantir la sécurité des citoyens et du pays lors des élections présidentielles»    Rached El Ghanouchi et vingt-six autres islamistes sur le banc des accusés !    Messahel s'entretient à Davos-Klosters avec son homologue saoudien M. Ibrahim Al-Assaf    32 lettres d'intention dont 9 de partis politiques déposés    Les employeurs doivent se soumettre à la loi    Quand la mémoire fait défaut    L'arbre qui cache la forêt    1 720 transporteurs contrevenants comptabilisés en 2018    APC ou carnaval fi dachra    L'activité de lecture dépend des sujets    Ecrivaine à… 11 ans    Jusqu'à la fin des temps en lice    Assises nationales du tourisme : Poursuite des travaux au niveau des quatre ateliers    Finances Tenue à Alger d'un séminaire sur la révision du Système comptable financier    Commerce : L'inflation moyenne annuelle à 4,3% jusqu'à décembre 2018    Coupe de la CAF (phase de poules) : Le NAHD dans le groupe du Zamalek    Coupe d'Algérie (1ère partie- 8es de finale) : La logique qualification du CRB, l'USMAn et la JSMB    Hamrouche ne sera pas candidat    VFS annonce une nouvelle mesure    Mouwatana met en garde contre le 5e mandat    Mariée à son insu à un "terroriste"    Un concours prévu pour le 2 mars prochain    Accord Maroc-UE : Le Polisario saisira de nouveau la justice européenne    Soudan : Al-Bachir rejette la responsabilité de mort de manifestants, accuse les protestataires    Syrie : Pederson et Lavrov soulignent l'importance de l'action conjointe    L'Algérie esr bien le nouveau berceau de l'humanité    TRIBUNAL ADMINISTRATIF : La grève de l'intersyndicale de l'Education déclarée illégale    POUR EVITER LA FUITE DES CERVEAUX : L'ordre des médecins appelle au dialogue    Le photographe de presse Benhlima Abdelkrim porté disparu en mer    Le NAHD voit désormais grand    Les experts pointent les insuffisances et contraintes du secteur    Que de derbies !    Une finale avant la lettre entre les plus titrés    Au royaume des poètes arabes    Accord commercial Union européenne-Maroc : Le Front Polisario saisira de nouveau la justice    Extension du port de Skikda: Sonatrach signe un contrat avec les Chinois    Le rêve et la chaloupe    Forum économique de Davos : Messahel représente le président de la République    Journal officiel : La date du 18 janvier décrétée Journée nationale de la commune    Nomination des magistrats et prérogatives pour la HIISE    Film Juba II : Faire connaitre l'Histoire profonde de l'Algérie    Bedoui lance le débat    Les chrétiens sont "très persécutés" en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bedoui à propos de la mauvaise gestion: «L'administration doit se libérer des obstacles bureaucratiques»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 20 - 10 - 2018

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et du développement du territoire, Noureddine Bedoui, a présidé, hier, la cérémonie d'ouverture de l'année scolaire 2018/2019, à l'Ecole nationale d'administration.
Dans son allocution, M. Bedoui, qui a affirmé que «L'Ecole nationale d'administration connaît une adaptation constante aux challenges et aux défis qui contrarient l'administration algérienne», a appelé les administrations publiques à se libérer des obstacles bureaucratiques et des mauvaises méthodes de gestion. Selon M. Bedoui, l'administration publique a connu des changements fondamentaux dernièrement, grâce aux politiques de reformes et de changements initiées par le président de la république, Abdelaziz Bouteflika, qui a mis le citoyen au centre des préoccupations des pouvoirs publics. Le ministre cite, dans ce contexte, «la suppression de toutes procédures bureaucratiques dans l'administration et sa modernisation», et dont les services sont, selon lui, à la portée de la population. Bedoui a également évoqué «la simplification de toutes les procédures administratives». Il est vrai, ajoute cependant Bedoui, que «nous avons entamé l'application sur le terrain, d'un nombre important de ces reformes, mais les résultats définitifs que nous souhaitons, notamment en termes de numérisation totale de l'administration publique, et ce par la réduction de l'interférence du facteur humain, demeurent notre souhait». «Ceci en vue», a-t-il soutenu, «d'éliminer totalement la bureaucratie de l'administration algérienne». Dans ce cadre, le ministre, en s'adressant aux nouveaux étudiants de l'ENA, qui sont les cadres de demain, déclare : «les challenges qui vous attendent dans le changement radical de l'administration publique réside dans le changement dans les états d'esprit des agents de l'administration publique». Car, répondre aux intérêts et aux préoccupations des citoyens est, selon lui, le noyau des différentes fonctions administratives. Il a rappelé que pour faire face à ces défis, l'ENA doit actualiser ses programmes et moderniser ses structures. «Une démarche couronnée récemment par la concrétisation de la réforme des structures de l'Ecole pour former des cadres, conscients des nouveaux enjeux se rapportant aux politiques nationales en matière de dynamique territoriale, dans ses dimensions participative et économique, et en mesure de s'adapter aux nouveaux processus de développement relatif à l'économie numérique et l'économie durable» a-t-il dit.
Renforcer la décentralisation
Dans un autre contexte, le ministre a précisé que «la nouvelle loi sur les collectivités territoriales donnera de larges prérogatives aux élus locaux». «Cette loi s'inscrit dans le cadre du renforcement de la décentralisation et de la participation des citoyens à la prise de décisions», a-t-il estimé. Il a, d'ailleurs, assuré qu'elle donnera plus de prérogatives aussi aux walis et walis délégués. «Après l'installation des nouvelles wilayas déléguées dans le sud du pays et dans les Hauts plateaux, le président de la République avait ordonné le renforcement des fonctions des walis délégués», a-t-il rappelé, non sans souligner que ce «ce renforcement sera effectif après la révision du cadre réglementaire». M. Bedoui a rappelé que «lors du dernier conseil des ministres, il avait été question de l'approfondissement des réformes, pour un service public libéré de toute charge bureaucratique». Sur ce plan, le ministre a expliqué que «la mise en place d'un meilleur cadre de travail est en cours, et la décentralisation est une option irréversible pour se débarrasser de la bureaucratie dans l'administration».
Gestion du service public: Coopération ENA/Institut Shangai
Durant la même cérémonie, le ministre de l'Intérieur a annoncé la signature d'un accord de coopération, entre l'école nationale d'administration (ENA) et l'institut de technologie de Shanghai. M. Bedoui a précisé que cet accord sera signé la semaine prochaine, entre l'Ecole nationale d'administration (ENA) et l'institut de technologie de Shanghai, et aura pour but principal d'améliorer et de moderniser les services publics de l'administration. Cet institut de Shanghai proposera des programmes de formation de haut niveau, pour améliorer la gestion de l'administration, qui doit être adaptée aux nouvelles technologies, a t-il soutenu. Dans ce cadre, le ministre de l'Intérieur a insisté sur les changements opérés dans le cadre des réformes initiées par le Président de la République dans la gestion de l'administration, et qui commencent, selon lui, à apporter leurs fruits. Il a rappelé les différents accords signés auparavant avec plusieurs pays étrangers, notamment tout récemment, le projet de jumelage entre l'Agence nationale de l'Emploi (Anem) et la française Pôle emploi. Abordant un autre aspect, M. Bedoui, a affirmé que son département ministériel inaugurera, dans les prochains jours, l'école nationale d'ingénieurs de la ville, dans la wilaya de Tlemcen. Le ministre a déclaré que «cette nouvelle école sera un pôle essentiel pour accompagner les efforts du développement local». Il ajoute que «cette école, première du genre en Algérie, est chargée de la formation des cadres du ministère de l'Intérieur dans la gestion urbaine des villes».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.