Tipasa : Le peuple insiste sur la fin total des symboles du système    CHLEF.. «Nous voulons un changement radical !»    Ramadhan.. Les abattoirs d'Alger mobilisés    Fédération des sports mécaniques.. Asma Ben Messaoud désignée DTN    Sport scolaire.. Cinq accords de coopération avec des fédérations sportives    World Cadet Challenge 2019 de Tennis de table.. Azzala et Belache dans l'équipe africaine    Bab El Oued(Alger).. Cinq marchés de proximité seront ouverts    Sidi Bel Abbés.. Légère baisse des accidents de la route    Village ath allaoua.. Hommage à trois martyrs    Libye.. Les combats continuent    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Boumerdès.. De nouveaux projets pour relancer l'artisanat    Les Soudanais exigent un pouvoir civil    Gaïd Salah à partir de la 4e région militaire : «Les tentatives de déstabilisation ont échoué et vont échouer»    «La précédente Constituante n'a empêché ni les abus ni l'instabilité constitutionnelle»    L'Afrique du Sud réitère son soutien constant aux peuples sahraoui et palestinien    Trump a donné l'ordre de limoger Robert Mueller    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    L'arbitre assistant Doulache invité par la commission de discipline    La FAHB sanctionne le CRDM et donne la victoire au CHBB    MARCHE DE L'EMPLOI : Plus de 8000 nouveaux postes créés à Oran    UGTA : Sidi Saïd dément sa démission    Bensalah opte pour la concertation avec la classe politique    Collision entre un camion et un véhicule à fait 5 morts    Campagne de volontariat pour la plantation de l'armoise blanche    SIDI BEL ABBES : 05 blessés dans une collision sur la RN 07    TIARET : 7 ans de prison ferme pour un dealer    MASCARA : 110 motocycles mis en fourrière en 90 jours !    CONSULTATIONS POLITIQUES : La Présidence organisera une rencontre consultative lundi    Papicha de Mounir Meddour en lice    Souidani Boudjemaâ, toujours un modèle pour les jeunes    Cœur de lumière    L'AUTRE FACE SI MERVEILLEUSE DU ‘'HIRAK'' : Mostaganem s'offre une superbe ‘'toilette''    Constantine : L'autre visage du mouvement populaire    Les élus de Béjaïa répondent au porte-parole du gouvernement : «C'est vous qui êtes illégitimes»    Le Coupe arabe des clubs change de nom    Ligue 1 : Fin du championnat le 26 mai prochain    Un sit-in de soutien au procureur général de la cour de Ghardaïa    On pourrait dire presque spontanément que le prix Nobel de la paix revient de droit au peuple algérien    Handi-basket : Les trois premières journées reprogrammées    Khenchela : les artistes pour un vrai changement    Avril 1980, catalyseur des luttes pacifiques    Pour une authentique «République» «algérienne» «démocratique» et «populaire»    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bedoui à propos de la mauvaise gestion: «L'administration doit se libérer des obstacles bureaucratiques»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 20 - 10 - 2018

Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et du développement du territoire, Noureddine Bedoui, a présidé, hier, la cérémonie d'ouverture de l'année scolaire 2018/2019, à l'Ecole nationale d'administration.
Dans son allocution, M. Bedoui, qui a affirmé que «L'Ecole nationale d'administration connaît une adaptation constante aux challenges et aux défis qui contrarient l'administration algérienne», a appelé les administrations publiques à se libérer des obstacles bureaucratiques et des mauvaises méthodes de gestion. Selon M. Bedoui, l'administration publique a connu des changements fondamentaux dernièrement, grâce aux politiques de reformes et de changements initiées par le président de la république, Abdelaziz Bouteflika, qui a mis le citoyen au centre des préoccupations des pouvoirs publics. Le ministre cite, dans ce contexte, «la suppression de toutes procédures bureaucratiques dans l'administration et sa modernisation», et dont les services sont, selon lui, à la portée de la population. Bedoui a également évoqué «la simplification de toutes les procédures administratives». Il est vrai, ajoute cependant Bedoui, que «nous avons entamé l'application sur le terrain, d'un nombre important de ces reformes, mais les résultats définitifs que nous souhaitons, notamment en termes de numérisation totale de l'administration publique, et ce par la réduction de l'interférence du facteur humain, demeurent notre souhait». «Ceci en vue», a-t-il soutenu, «d'éliminer totalement la bureaucratie de l'administration algérienne». Dans ce cadre, le ministre, en s'adressant aux nouveaux étudiants de l'ENA, qui sont les cadres de demain, déclare : «les challenges qui vous attendent dans le changement radical de l'administration publique réside dans le changement dans les états d'esprit des agents de l'administration publique». Car, répondre aux intérêts et aux préoccupations des citoyens est, selon lui, le noyau des différentes fonctions administratives. Il a rappelé que pour faire face à ces défis, l'ENA doit actualiser ses programmes et moderniser ses structures. «Une démarche couronnée récemment par la concrétisation de la réforme des structures de l'Ecole pour former des cadres, conscients des nouveaux enjeux se rapportant aux politiques nationales en matière de dynamique territoriale, dans ses dimensions participative et économique, et en mesure de s'adapter aux nouveaux processus de développement relatif à l'économie numérique et l'économie durable» a-t-il dit.
Renforcer la décentralisation
Dans un autre contexte, le ministre a précisé que «la nouvelle loi sur les collectivités territoriales donnera de larges prérogatives aux élus locaux». «Cette loi s'inscrit dans le cadre du renforcement de la décentralisation et de la participation des citoyens à la prise de décisions», a-t-il estimé. Il a, d'ailleurs, assuré qu'elle donnera plus de prérogatives aussi aux walis et walis délégués. «Après l'installation des nouvelles wilayas déléguées dans le sud du pays et dans les Hauts plateaux, le président de la République avait ordonné le renforcement des fonctions des walis délégués», a-t-il rappelé, non sans souligner que ce «ce renforcement sera effectif après la révision du cadre réglementaire». M. Bedoui a rappelé que «lors du dernier conseil des ministres, il avait été question de l'approfondissement des réformes, pour un service public libéré de toute charge bureaucratique». Sur ce plan, le ministre a expliqué que «la mise en place d'un meilleur cadre de travail est en cours, et la décentralisation est une option irréversible pour se débarrasser de la bureaucratie dans l'administration».
Gestion du service public: Coopération ENA/Institut Shangai
Durant la même cérémonie, le ministre de l'Intérieur a annoncé la signature d'un accord de coopération, entre l'école nationale d'administration (ENA) et l'institut de technologie de Shanghai. M. Bedoui a précisé que cet accord sera signé la semaine prochaine, entre l'Ecole nationale d'administration (ENA) et l'institut de technologie de Shanghai, et aura pour but principal d'améliorer et de moderniser les services publics de l'administration. Cet institut de Shanghai proposera des programmes de formation de haut niveau, pour améliorer la gestion de l'administration, qui doit être adaptée aux nouvelles technologies, a t-il soutenu. Dans ce cadre, le ministre de l'Intérieur a insisté sur les changements opérés dans le cadre des réformes initiées par le Président de la République dans la gestion de l'administration, et qui commencent, selon lui, à apporter leurs fruits. Il a rappelé les différents accords signés auparavant avec plusieurs pays étrangers, notamment tout récemment, le projet de jumelage entre l'Agence nationale de l'Emploi (Anem) et la française Pôle emploi. Abordant un autre aspect, M. Bedoui, a affirmé que son département ministériel inaugurera, dans les prochains jours, l'école nationale d'ingénieurs de la ville, dans la wilaya de Tlemcen. Le ministre a déclaré que «cette nouvelle école sera un pôle essentiel pour accompagner les efforts du développement local». Il ajoute que «cette école, première du genre en Algérie, est chargée de la formation des cadres du ministère de l'Intérieur dans la gestion urbaine des villes».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.