Justice L'ancien ministre des Finances Karim Djoudi mis sous contrôle judiciaire    ANP : Gaïd Salah en visite de travail et d'inspection à la 3e Région militaire    Hommage à Ahmed Kellil    Dialogue… ?    Conférence nationale de la société civile : Quelques observations sur les propositions du 15 juin 2019    Recul des Bourses en Europe : L'impact des tensions commerciales se matérialise sur les marchés    Pour coopérer dans le secteur du gaz : "La Russie est un partenaire idéal de la Chine"    Dispersion d'un sit-in début juin à Khartoum (Soudan): Résultats de l'enquête des militaires    Pourquoi les "actes de sabotage" contre les pétroliers ne profitent pas à l'Iran?    Le Sétifien Abdelmoumène Djabou signe pour deux saisons    «La situation actuelle du football africain m'inquiète et inquiète la FIFA»    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Mali : La liste des 23 enfin dévoilée    Le réseau routier en dégradation permanente à Benaga    Les énergies renouvelables en débat    BAC 2019 : Connexion perturbée et silence des autorités    Des noms communs devenus des toponymes composés    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    Crise Libyenne : al-Sarraj préconise des élections avant la fin de l'année    L'ancien ministre des Transports Amar Tou mis sous contrôle judiciaire    Connexion perturbée et silence des autorités    Le coup d'envoi donné à Rouiba    La gendarmerie annonce un dispositif special    Plus de 420.000 Algériens schizophrénes    BAC 2019: aucune fuite de sujets au premier jour des épreuves    La campagne présidentiellebat son plein    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    Les idées sont au chevet des actions    Laïd Benamor désavoué    Des activités en hausse    Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»    Ouverture de la saison estivale à Jijel : Près de 30 kilomètres de plages surveillées    Allik et Amrani restent    Zoubir Kerraz dit «Tereza» n'est plus    Du règne sans partage à la déchéance    La preuve de la «généralisation de la corruption»    Derniers réglages avant le Kenya    El-Hennani confirme : «ma démission est irrévocable»    ACTUCULT    Pressions sur un imam pro-mouvement du 22 février    Qui veut enflammer le Golfe ?    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    «Faire découvrir au public ce riche patrimoine du Gharnati, Sanaa et El Malouf»    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Produit intérieur brut (PIB): Une croissance de 0,7% au 2e trimestre
Publié dans Le Temps d'Algérie le 27 - 10 - 2018

La croissance globale du Produit Intérieur Brut (PIB) de l'Algérie a été de 0,7% au 2e trimestre 2018, par rapport au même trimestre de l'année 2017, a indiqué l'Office national des statistiques (ONS).
Cependant, la croissance du secteur des hydrocarbures s'est caractérisée par une baisse de 8,2% au 2e trimestre 2018, comparativement à la même période de 2017. Ainsi, le taux de croissance du PIB hors hydrocarbures a été de 2,8% au cours du 2e trimestre de cette année, par rapport à la même période de 2017. Pour l'ONS, la croissance du PIB hors hydrocarbures reste appréciable, tirée essentiellement par le secteur agricole. En effet, le secteur agricole a enregistré une performance soutenue de 8,9% durant le 2e trimestre 2018, contre 0,7% au 2e trimestre 2017.
D'autres secteurs ont également participé à cette performance du PIB hors hydrocarbures. Il s'agit, en premier lieu, du secteur du Bâtiment, travaux publics et hydraulique (BTPH, y compris services et travaux publics pétroliers) qui a réalisé une croissance de 3%. Une croissance positive a également concerné les secteurs de l'industrie (+2,1%), des services marchands (+2,6%) et des services non marchands (+1,7%), détaille l'Office. Les Services Marchands sont les Transports et Communications, le Commerce, les Services fournis aux entreprises et aux ménages, ainsi que les Hôtels-Cafés-Restaurants. Quant aux Services Non Marchands, ils concernent les Affaires immobilières, les Services financiers et les Administrations publiques. En valeurs courantes, le PIB du 2e trimestre 2018 a connu une croissance importante de 9,3%, par rapport à la même période de l'année dernière. Dans ce sens, la hausse du niveau général des prix au 2e trimestre 2018 a été de 8,6%, contre 3,5% pour la même période de l'année précédente. Cette hausse du déflateur du PIB s'explique, essentiellement, par la hausse des prix des hydrocarbures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.