L'Inter Milan se penche sur un latéral argentin    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Le temps des décomptes    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hommage à un grand maître
LA FONDATION «ABDELKRIM DALI» EST NEE
Publié dans L'Expression le 24 - 05 - 2008

L'univers musical algérien vient de s'enrichir d'une nouvelle institution afin de défendre les couleurs de la musique andalouse...
Une assemblée constitutive de la fondation «Abdelkrim Dali», en hommage au grand maître de la musique classique s'est tenue, jeudi après-midi, au siège du syndicat des artistes. Dans une intervention, l'artiste Mourad El Baez, qui fut l'un des élèves d'Abdelkrim Dali, a indiqué que cette fondation aura pour but de sauvegarder et perpétuer la musique classique algérienne, dite musique andalouse, à travers l'organisation de concerts et la participation aux différents festivals, la formation (création de classes d'enseignement), le recensement des textes et la transcription de mélodies. Evoquant le parcours d'Abdelkrim Dali, il a affirmé que le maître défunt ne se confinait pas à la musique andalouse mais qu'il maîtrisait aussi bien le «hawzi», le «chaâbi» et l'«a'roubi». Aussi, cet évènement a été suivi d'un concert organisé, jeudi soir, au Palais de la culture Moufdi-Zakaria d'Alger, en hommage à ce grand musicien.
Le concert a été animé par l'orchestre de l'association «El Inchirah», de l'orchestre de la Radio nationale, ainsi que par d'anciens élèves du maître. «Jusqu'à présent, on enseigne la musique oralement», a indiqué l'intervenant, soulignant que «les noubas que l'on considère comme avoir été perdues, ne le sont pas mais il y a eu permutation car exécutées avec des modes qui ne sont pas appropriés».
A l'issue du vote à bulletin secret, en présence de Abdelkader Hadouche, représentant du syndicat des artistes, un bureau comprenant 11 membres dont Wahiba Dali (petite-fille du grand maître de la musique andalouse) et d'anciens élèves d'Abdelkrim Dali, a été élu. Le bureau se réunira dans les prochains jours pour élire le président de la fondation. Abdelkrim Dali est né le 21 novembre 1914 à Tlemcen, dans une famille mélomane.
Le grand musicien Omar Bakchi, découvrant son talent, lui enseigna les bases de la musique andalouse.
Puis il apprit à jouer de la mandoline, du violon, le «ney» et le luth, avant d'intégrer l'orchestre de cheikh Larbi Bensari, puis celui de Cheikha Tetma, avec qui il effectuera plusieurs tournées.
Parallèlement à son travail d'enseignant, Abdekrim Dali est connu aussi pour avoir fait de la recherche et enregistré toutes les noubas selon la tradition de Tlemcen. A l'indépendance du pays, il se lança dans la composition de chants patriotiques et religieux et en 1965, on lui attribua un poste de professeur au conservatoire d'Alger avant d'être engagé comme conseiller culturel auprès de l'Institut national supérieur de la musique.
De retour du pèlerinage à La Mecque, il composa un grand poème symphonique sur les modes andalous intitulé «Rihla Hidjazia». Abdelkrim Dali, qui a laissé une composition immortelle, diffusée par la Télévision nationale chaque Aïd, et portant le titre Mabrouk Aïdkoum, est décédé le 21 février 1978 d'une crise cardiaque à l'âge de 64 ans.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.