Le FLN part en favori    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Bouchareb ne va pas durer longtemps    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    La revanche des riches    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Défaitisme    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Le manque de réussite a été fatal aux Usmistes    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    Le FLN favorisé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Liste des logements sociaux à Tlemcen: Les protestataires ne décolèrent pas
Publié dans Le Temps d'Algérie le 13 - 11 - 2018

Rien ne semble calmer l'esprit des mécontents et des recalés des listes des bénéficiaires des logements sociaux des communes de Tlemcen, Mansourah et Chétouane et portant sur un quota total de 3869 unités. Depuis hier soir et ce matin les protestataires sont massés devant le siège de la wilaya de Tlemcen pour exposer «leurs doléances au wali» et dénoncer ce qu'ils considèrent comme «un véritable scandale dans l'élaboration de ces listes». Partout c'est le même refrain qui revient «ces listes sont entachées de magouille, de clientélisme et de passe-droits».
Ils n'hésitent pas à citer «nombreux de ces faux bénéficiaires». Hier soir à Chétouane, ce sont des centaines de protestataires qui ont fait irruption à la maison des jeunes où se déroulaient les formalités de recours et où se trouvait le P/APC. Ce dernier n'a dû son salut qu'après l'intervention des services de police. La liste des 1400 bénéficiaires des logements sociaux de Chétouane présente, comme nous l'avons constaté de visu, plusieurs noms raturés par l'administration. Selon les mécontents «cette pratique est courante. Elle permet de rendre illisible les noms de certains bénéficiaires douteux pour ne pas les identifier pour d'éventuels recours». Les protestataires ne décolèrent pas et usent de tous les moyens pour «annuler ces listes et un réexamen de tous les dossiers par des enquêtes approfondies». A Mansourah, Chétouane et Tlemcen, les sièges de Daïras sont pris d'assaut quotidiennement par les mécontents et depuis hier soir et ce matin c'est le siège de la Wilaya qui a vu le regroupement de centaines de protestataires. «Le Wali doit prendre une décision ferme par l'annulation toutes ces listes et exiger une enquête de police», affirment-ils et de souligner «que parmi les bénéficiaires il existe des personnes que nous connaissons et qu'ils n'ont aucun besoin de logements sociaux». A les entendre prononcer certains noms et leur situation sociale, l'on se demande comment ces commissions d'études de dossiers a-t-elle procédé pour les faire figurer dans les listes des bénéficiaires. Notons qu'à la commune de Sebdou, l'enquête a permis de débusquer 42 faux-bénéficiaires sur les 200 attributions suite à une enquête ordonnée par le Wali. Ils ont été traduits devant la justice pour «fausses déclarations et faux et usage de faux».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.