Le Brent progresse à plus de 72 dollars à Londres    Real : Kroos évoque la rumeur Pogba    L'initiative d'Ali Yahia, de Taleb Ibrahimi et de Benyelles mérite réflexion    La deuxième phase entamée hier    Gaïd Salah persiste et signe    Report du procès de Ali Haddad    Une première action réussie pour les pharmaciens    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    Drapeau palestinien à Tel-Aviv    L'armée égyptienne élimine 12 terroristes présumés    Louisa Hanoune maintenue en prison    Les Canaris à l'écoute de Bologhine    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Feghouli s'offre un doublé    130 comprimés psychotropes saisis par la police    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    ACTUCULT    Chaou en clôture au TNA    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    570 000 euros et 101 000 dollars saisis à l'aéroport d'Alger    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Le bilan de l'offensive de l'ANL sur Tripoli passe à 510 morts    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    Pour éviter l'accentuation de la crise économique : Le président de l'UFDS, Nourredine Bahbouh, appelle à l'amorce d'un dialogue rapide    Le WA Tlemcen saisira le TAS    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    La liste des arrestations toujours ouverte    Vodafone : Le groupe baisse son dividende pour contenir sa dette    Trois ans pour le faussaire    Après le f'tour à la plage, le f'tour à la Casbah    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Bedoui annonce de nouvelles mesures    Canada : Le pétrole de l'Alberta va-t-il raviver la flamme indépendantiste au Québec ?    L'appel des trois suscite toujours des réactions    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le tableau des demi-finales connu    Une expérience de jazz algéro-polonais    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    Al Jahidh, écrivain encyclopédiste arabe hors pair du 8ème et 9ème siècle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Production de pétrole en mars.. L'Opep réduit de 534.000 barils/jour
Publié dans Le Temps d'Algérie le 10 - 04 - 2019

«Avec une très forte baisse en Arabie Saoudite et au Vénézuela, la production de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a diminué de 534.000 barils par jour en mars», a indiqué l'organisation hier, dans son rapport mensuel. Le Vénézuela, plongé dans le désordre politique et affecté par des pannes d'électricité à répétition, a pompé 289.000 barils par jour (b/j) de brut en moins le mois dernier. Sa production n'a atteint que 732.000 b/j, alors qu'elle dépassait le million en début d'année, et approchait encore les 2 millions en 2017. Depuis le 07 mars et une méga-panne qui avait laissé presque tout le pays dans l'obscurité pendant 5 jours, les coupures d'électricité ont été sporadiques au Vénézuela, affectant notamment le secteur pétrolier et l'économie en général. Ces pannes interviennent dans un contexte politique tendu, entre le régime du président Maduro et l'opposant Juan Guaido, reconnu par une cinquantaine de pays comme président par intérim. La compagnie pétrolière publique PDVSA fait aussi l'objet de sanctions de la part des Etats-Unis.
La production pétrolière du Vénézuela, qui dispose des premières ressources mondiales de brut, s'est érodée depuis des années en raison, notamment, du sous-investissement dans les infrastructures. «La production de l'Opep a aussi été limitée par la très forte baisse (324.000 b/j) enregistrée en Arabie Saoudite», selon des sources secondaires (indirectes) citées par l'organisation dans son rapport. Le géant saoudien, chef de file de l'Opep, montre ainsi sa détermination à soutenir les cours du pétrole, alors que l'Organisation et ses alliés, dont la Russie, sont engagés dans un accord de limitation volontaire de leur production qui court jusqu'en juin. L'effet a permis de redresser les cours du brut: ils ont augmenté au premier trimestre comme ils ne l'avaient plus fait depuis 14 ans, et le Brent de la mer du Nord a récemment passé la barre des 70 dollars.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.