Adoption de l'avant-projet de loi relatif à la lutte contre la discrimination et le discours de haine    Une nouvelle structure de gestion du foncier industriel au profit de l'investissement productif    L'amendement de la Constitution vise à édifier un Etat fort et à protéger la société contre les turbulences    Andy Delort répond encore à Neymar !    FC Barcelone : Messi pousse pour une prolongation de Luis Suarez    MINISTERE DU COMMERCE : Rezig reçoit une délégation du FMI    AZZEDINE MIHOUBI AFFIRME : Le Hirak a rebattu les cartes politiques en Algérie    La Cour d'Alger confirme le transfert du dossier en correctionnel    LAGHOUAT : Deux sœurs meurent asphyxiées    DEMANTELEMENT D'UN IMPORTANT RESEAU DE TRAFIC DE DROGUE : La police saisit plus d'un kilo de kif à Mostaganem    Plus de 356 kg de cannabis et plus de 162.000 comprimés psychotropes saisis à Alger en 2019    L'Algérie présente au Salon international de l'Agriculture de Paris    Ajax : Le successeur de Ziyech a signé    Actes racistes en Europe, inquiétude face à la montée de l'extrême droite    Aviron: le président de la Fédération internationale en visite de travail à Alger    Ligue 1 (Classement des buteurs): Abid revient à un but de Belhoucini    Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Sidi Bel-Abbes    Révolution Le nouvel élan    Gros risques sur les banques    Des potentialités inexploitées    Un samedi sur un air de vendredi à Tizi Ouzou    Le chef rebelle Riek Machar investi vice-président du Soudan du Sud    Les discussions sur la Libye reprendront mercredi à Genève    Le Chabab, un leader bien fragile    Burkina Faso : plus de 700 000 déplacés en 2019    L'angoisse monte en Italie    La Chine progresse dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus «Covid-19»    De Yalta au monde unipolaire et à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire -1re partie-    Le saviez-vous… ?    L'Algérie en quatrième position    ...sortir ...sortir ...sortir ...    "La poésie d'Anna Gréki répond à notre actualité"    Amour et oppression dans la Chine du VIIIe siècle    Un bon, devenu une brute et un truand !    Mes fausses notes    Le Nigeria réaffirme sa position constante sur la juste cause du peuple sahraoui    Coronavirus: la propagation du virus inquiète l'OMS, l'Europe menacée    Une exposition collective d'arts plastiques sur le patrimoine historique algérien à Alger    Ligue 2 : Pas de boycott de la 20e journée    Agriculture: une convention de soutien et d'accompagnement des startups dans le Secteur    Mouvements de grèves sauvages: Le ministère de l'Education met en garde    Le Hirak boucle sa première année    Regards opposés    Tébessa: Un mort dans une collision    BARRICADES INOPERANTES    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    Victoire impérative des Verts    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





7e édition du Concours Aïssat Rabah de l'APW de Tizi-Ouzou.. Seuls 15 villages ont postulé
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 04 - 2019

la commission a mis à la disposition des comités de village toutes les facilitations, puisque cette fois, la présentation d'agréments ou de cachets du comité de village n'est pas obligatoire : il suffit de déposer une demande de participation au niveau de l'APW…
Le mouvement populaire a-t-il pesé sur le concours Rabah Aissat du village le plus propre ? Tout porte à le croire. En effet, tandis que le dernier délai de dépôt des dossiers de participation à la 7e édition du concours du village le plus propre Aïssat Rabah arrive à grands pas, puisqu'il est fixé au 30 avril en cours, seuls quinze (15) villages ont retiré les fiches de participation auprès de la commission santé, hygiène et protection de l'environnement au niveau de l'Assemblée populaire de wilaya de Tizi-Ouzou. Plus d'un mois donc depuis l'ouverture des dépôts de dossiers et de retrait de fiches de candidature, les villages ne se bousculent pas au portillon.
Pourtant, ce concours attire chaque année un grand nombre de concurrents. Ainsi, la commission a mis à la disposition des comités de village toutes les facilitations, puisque cette fois, la présentation d'agréments ou de cachets du comité de village n'est pas obligatoire : il suffit qu'ils déposent une demande de participation au niveau de l'APW, et par la suite, une fiche de participation leur sera remise pour donner des renseignements sur leur village. Plus que ça, si le village ne dispose pas d'agrément, les associations de l'environnement peuvent prendre le relais pour présenter la fiche de participation. C'est pourquoi ce nombre insignifiant des villages qui ont déjà retiré ne semble pas répondre à une quelconque logique. Ainsi, et tout le montre désormais, il est primordial pour la commission santé, hygiène et protection de l'environnement de prolonger le délai.
Plusieurs nouveautés mises en avant
Faut-il rappeler par ailleurs que pour cette nouvelle édition, il a été décidé de renforcer la composante des membres de la commission d'évaluation constituée des représentants de différentes directions de l'exécutif local et de mettre en valeur le patrimoine culturel dans les critères de sélection des villages les plus propres. A ce titre, la direction de la culture a été sollicitée pour désigner son représentant au sein de la commission d'évaluation. Contrairement aux précédentes éditions qui ont vu l'adhésion de l'ensemble des villages sélectionnés, il a été décidé d'y faire participer seulement les cinq premiers lauréats du concours de 2018. Ceux ayant décroché les 6e, 7e, 8e, 9e et 10e places lors de la sixième édition de 2018, ils ne pourront pas participer cette année. On citera aussi parmi ces nouveautés la mise en place d'une compétition best-off de la propreté.
Cette compétition concernera seulement les villages lauréats des précédentes éditions, plus précisément de la 1re édition de ce concours qui a eu lieu en 2006, jusqu'à la 5e qui a eu lieu en 2017, dont l'objectif de permettre à ces villages qui ont pu de préserver la propreté de gagner une cagnotte dont la somme n'est pas encore définie. L'autre nouveauté concernera l'octroi d'une subvention de 25% du montant du prix accordé par les villages lauréats à l'APC au lieu de 20% à titre de reconnaissance d'attribution d'un brevet d'affectation destiné à la réalisation de projets liés à l'environnement. Quant au barème de notation, il a également connu un changement. La gestion des déchets est notée 25 points, le tri sélectif, 10 points, le compostage, 10 points, et la collecte des ordures 5 points. Quant à la voie publique, elle a perdu 5 points puisqu'elle est passée de 25 à 20 points : les places publiques sont à 15 points au lieu de 20, l'entretien à 10 points et 5 points pour l'aménagement. Les lieux de culture et monuments sont notés à 12 points au lieu de 10 auparavant.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.