La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Les étudiants se démarquent    Déstabilisations cycliques    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ibbou en finale    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Peut-on croire encore au scrutin du 4 juillet ?    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Echauffourées entre jeunes et policiers    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Viande à 750 DA: c'est où M. le ministre?    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Croissance économique.. Légère hausse en 2018
Publié dans Le Temps d'Algérie le 22 - 04 - 2019

Ce taux de croissance a été essentiellement tiré par les secteurs d'activités de l'agriculture, Bâtiment, Travaux Publics et Hydraulique (BTPH), y compris les services et travaux publics pétroliers (STPP), ainsi que par les services marchands et l'Industrie.
Tirée essentiellement par les secteurs d'activités de l'agriculture, Bâtiment, Travaux Publics et Hydraulique, la croissance économique de l'Algérie a connu une légère hausse en 2018, selon l'Office national des statistiques (ONS), cité par l'APS. Cette dernière a atteint 1,5% en 2018 en volume, contre 1,4% en 2017, selon les données de l'ONS, qui précisent également que le taux de croissance du Produit intérieur brut (PIB) hors hydrocarbures, a été de 3,4% en 2018, contre 2,2% en 2017. Ce taux de croissance a été essentiellement tiré par les secteurs d'activités de l'agriculture, Bâtiment, Travaux Publics et Hydraulique (BTPH), y compris les services et travaux publics pétroliers (STPP), ainsi que par les services marchands et l'Industrie. Ainsi, le secteur de l'agriculture, sylviculture et pêche a enregistré un taux de croissance annuel de +6% l'année dernière, contre 1% en 2017. Durant les quatre trimestres 2018, le secteur agricole a connu des taux de croissance soutenus, mais le plus important a été enregistré au 2e trimestre (+8,2%), détaille l'Office.
Le secteur du BTPH a, lui aussi, connu une croissance de +5,6% en 2018, contre +4,6% l'année d'avant. Ce secteur a enregistré des taux de croissance positifs durant les quatre trimestres de l'année 2018, avec un pic durant le 4e trimestre (+8,6%). Le taux de croissance des Services marchands a été de +4,5% en 2018, contre +4,1% en 2017. De bons taux de croissance ont été enregistrés dans cette activité durant l'année dernière, dont le meilleur durant le 4e trimestre, soit (+5,9%). Les services marchands, dont les Transports et communications, le Commerce, les Services fournis aux entreprises et aux ménages, ainsi que les Hôtels-Cafés-Restaurants, ont également participé à cette croissance. D'autres secteurs y ont également participé, tels que l'Industrie (+3,7%), contre +4,5% en 2017, et les Services non marchands (+1,2%) en 2018, contre (+0,5%) en 2017. Les Services non marchands concernent les affaires immobilières, les services financiers et les administrations publiques.
Concernant le secteur des hydrocarbures, l'ONS relève une contre-performance, avec une baisse de croissance de (-6,2%) en 2018, contre (-2,4%) en 2017. La croissance du PIB a été de 2,6% au 4e trimestre 2018, contre 0,4% durant la période de l'année 2017. Toutefois, la croissance du secteur des hydrocarbures a reculé de -5% au 4e trimestre 2018, contre (-11,3%) à la même période de 2017. Ainsi, le taux de croissance du PIB hors hydrocarbures a été de 4,5% au cours du 4e trimestre de l'année dernière, contre +2,3% durant la même période de 2017. La croissance du PIB hors hydrocarbures a été essentiellement tirée par les secteurs du Bâtiment, Travaux publics et hydraulique (BTPH, y compris les services et travaux publics pétroliers), les services marchands, l'industrie et l'agriculture. Ainsi, le secteur du BTPH, y compris STPP, a connu une bonne performance, avec un taux de +8,6% au 4e trimestre, contre + 5,9% durant la même période en 2017.
Les services marchands ont également participé à la croissance économique hors hydrocarbures, avec un taux de +5,9%, contre +4% durant la même période de comparaison. D'autres secteurs ont également participé à cette performance de la croissance économique hors hydrocarbures. Il s'agit des secteurs, respectivement, de l'Industrie (+4,3%), de l'agriculture, sylviculture et pêche (+4,1%), et des Services non marchands (+1,6%), détaille l'Office. Par ailleurs, l'ONS relève qu'en valeurs courantes, le PIB du 4e trimestre 2018 a connu une croissance de 8,6%. Dans ce sens, l'Office précise que la hausse du niveau général des prix au 4e trimestre 2018 a été de 5,9%, contre 4,8% pour la même période de 2017. Cette hausse du ‘déflateur' du PIB s'explique essentiellement par la hausse des prix des hydrocarbures.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.