Tottenham: le PSG confiant pour Alli    Journée internationale de la paix: l'impératif de décoloniser la Palestine et le Sahara occidental    Exportations: l'ANCA plaide pour des conventions avec les pays africains limitrophes    Oran: l'opération d'installation des coordinateurs communaux de la délégation de l'ANIE touche à sa fin    Coronavirus: 191 nouveaux cas, 127 guérisons et 10 décès    Mostaganem: mise en échec de quatre tentatives d'émigration clandestine et arrestation de 51 personnes    Championnat d'Italie : Débuts flamboyants pour la Juve    Championnat d'Espagne : Le Real Madrid manque sa rentrée    Le paiement électronique "sécurisé et gratuit"    Enseignement supérieur: les conditions de reprise des activités pédagogiques acceptables    Mise en échec de trois tentatives de migration irrégulière à Mahdia    Naceri à la Cour constitutionnelle    Le drabki, Abou Fadhel et tamazight    Rassemblement et marche de soutien aux travailleurs de Numilog    Danger du futur tramway pour les habitants de la cité Chara    Les articles de la discorde    Quelle chance pour la paix ?    Un autre décès par strangulation    Lutte contre les gangs de rues à Blida: arrestation de 59 personnes depuis le début de l'année    Hommage à Abdelmadjid Merdaci    Avec Mustapha Toumi dites toujours «Sobhan Allah ya Ltif» !    Merci M6 ! Merci pour mes zygomatiques !    L'opposition appelle à la désobéissance civile en Côte d'Ivoire    Un suspect arrêté aux Etats-Unis    Un pari difficile    Les journalistes n'abandonnent pas leur confrère    3 morts dans un accident de la route    Distribution de plus de 4000 unités avant la fin de l'année    Enfin un gouverneur !    Alger tente de reprendre la main au Sahel    Benkhelifa signe pour trois ans    L'ange blanc s'envole    Hommage au journaliste Salem Hammoum à Bouzeguène    Premier film en variante amazighe ouarglie    Flagrant délit !    Renouvellement des associations sportives : Le MJS fixe les modalités des AG    Espaces verts, hygiène, AEP, vieux bâti ; éclairage public...: Dix cellules de wilaya pour le suivi de la situation de tous les secteurs    Tlemcen: Trois SG de daïra et un ex-médiateur de wilaya promus    Mines: Vers la création de 95 petites entreprises d'exploration d'or    Retrouver la grandeur américaine    COLERES ET ENTORSES    Les importateurs face à leur destin    El-Bayadh: Un nouveau complexe sportif bientôt en chantier    US Biskra: Une instabilité chronique    «Khayrek sbaq»    La cause palestinienne est "sacrée pour le peuple algérien"    Tebboune annonce des législatives anticipées    Un ramassis de clichés et de mensonges    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Equipe nationale.. Saphir Taider : «Avec Belmadi, il y a un vent de fraîcheur»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019

Dans une interview à Goal, le milieu algérien Saphir Taider a évoqué le nouvel élan pris par sa sélection depuis que Djamel Belmadi s'est installé à sa tête.
Comment ça se passe pour vous avec l'Impact de Montréal cette saison ?
Saphir Taïder : Ça va plutôt bien en ce moment. On est dans la bonne partie du classement (4e de la Conférence Est). On fait plutôt un bon début de saison avec l'équipe. On va essayer de continuer sur cette lancée.
Et vous, sur le plan personnel, on sent que vous commencez à bien prendre vos marques au sein de cette formation.
Un an et demi après votre arrivée…
C'est vrai que je me sens super bien ici. Que ça soit sur le terrain ou en dehors. Donc oui, je suis plutôt satisfait de mon rendement. Après, on peut toujours mieux faire et aussi progresser. C'est ce qu'on essaye de faire tous les jours à l'entraînement. Afin d'être le plus performant possible le week-end durant les matches.
Parlons de la sélection algérienne. Dans environ un mois, il y a la CAN en Egypte. L'Algérie y participe et logiquement, vous devriez faire partie de la liste. Quel est le sentiment qui prédomine chez vous actuellement ? De l'excitation, de l'enthousiasme, de l'appréhension par rapport à la liste ?
Non, pas d'appréhension du tout. Là, je suis encore en club. La saison n'est pas encore finie. Nous sommes toujours en plein dedans. Je me focalise surtout sur ce que je dois faire ici, pour l'équipe. Et après, quand ça sera le moment de passer à la Coupe d'Afrique, j'y penserai. Mais pour le moment je reste concentré sur mon club de Montréal.
On sent qu'il y a un nouveau départ qui a été pris avec Djamel Belmadi. Vous sentez aussi ce vent nouveau, une ère plus positive que la précédente avec des résultats qui sont en amélioration ?
C'est vrai qu'il a apporté quelque chose de nouveau. Il est proche des joueurs. Et il se rapproche de nous au niveau de sa façon de voir le football. Il a apporté aussi une certaine discipline, une certaine rigueur. Et le plus important, c'est qu'il a ramené beaucoup de fraîcheur au sein du groupe. La CAN est une compétition qui arrive vite. Il n'a pas forcément eu le temps de travailler avec nous. J'espère qu'on ira là-bas et qu'on fera le maximum pour remporter le trophée. Même si peu de gens peuvent le croire. En tous cas, on est contents de travailler avec lui.
Vous êtes donc comme votre coach qui a dit qu'il ne s'interdisait rien. Vous êtes dans le même état d'esprit…
C'est complètement ça. On veut gagner bien sûr et remporter le trophée. Après, il faudra le montrer sur le terrain. En tous cas, personne ne peut nous interdire d'y croire.
Le premier tour paraît assez abordable car à l'exception du Sénégal, les adversaires de l'Algérie ne sont pas d'un très gros calibre (La Tanzanie et le Kenya). C'est une bonne chose, non ? Ou vous restez quand même méfiants…
Tous les adversaires peuvent être compliqués en Afrique. Tout peut se passer. À nous de bien entamer cette compétition. Et surtout rester très sérieux. Car on sait très bien qu'en Afrique, l'impossible est possible.
Sur le plan personnel, vous êtes confiant à l'idée d'y être ? Vous restez serein ou il y a un peu de stress quand même ?
Non, pas du tout. Je suis en club et je donne le maximum. Et c'est toujours une fierté de pouvoir représenter mon pays. On sait qu'il va falloir être prêts car il y a beaucoup d'attente de la part des gens aussi.
Cela fait un moment que vous êtes en sélection. Vous sentez-vous comme un élément important au sein du vestiaire ? Un cadre peut-être ? Ou ce sont des rôles que vous laissez pour les autres ?
J'ai une cinquantaine de sélections quand même. Important ? Oui et non. Car c'est un grand mot. Mais je sais que j'ai de l'expérience au sein de cette équipe, dans ce groupe et aussi sur la scène internationale. Mais à nous de nous remettre en question constamment. Rien n'est jamais acquis. En tous cas, je donnerai toujours le maximum.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.