Tebboune subit une intervention chirurgicale réussie sur le pied droit    La demande de liberté provisoire de Rachid Nekkaz rejetée    Les procès en appel de 11 hirakistes renvoyés au 10 mars    Le détenu Mohamed Baba-Nedjar en grève de la faim    Interrogations sur le rôle de l'Anie    Nouveau procès pour le général Saïd Bey    «L'exploitation du schiste n'est pas pour demain»    Pas de marchandises à exporter, ni de navires algériens sillonnant les océans    Quand l'offre dépasse la demande    Taïeb Hafsi invité par Cap-Horizon 2054    L'huile d'olive "Dahbia" finaliste au Dubaï Olive Oil 2021    Perturbation du trafic vers Thenia et Tizi Ouzou    Les Tunisiens ne décolèrent pas    Il veut rendre à l'Amérique son rôle phare dans le monde    L'Espagne ne doit pas céder au «chantage» du Maroc    Réunion d'urgence sur les violences au Darfour    Un prêtre porté disparu dans le Sud-Ouest    Duel à distance entre l'ESS et le MCA    "La JSK n'est pas en crise"    Les Rouge et Noir visent la quatrième victoire de suite    Quatre nouveaux entraîneurs remplacés en une semaine    Les Sanafir se méfient des Aigles    Souibaah et Aiboud également forfaits à Relizane    Découvrez les bienfaits des oméga-3 !    Filets de poulet à la chapelure    Révelez votre beauté, suivez ces rituels    Vu à Alger    Le geste de Setram pour les enfants cancéreux    «Ni repentance ni excuses», tranche Paris    Cheikh Namous, un grand qui a accompagné les plus grands    A Berlin, une danseuse noire pourfend le racisme dans le ballet classique    Les villes sans cœur : l'Algérien vit comme dans un hôtel, toujours prêt à retourner dans son village !    Deux œuvres algériennes en lice    "Il n'y a qu'en Algérie où on conteste nos symboles"    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    L'inspection régionale de la police de l'Ouest dresse son bilan: Plus d'un million de comprimés psychotropes saisis en 2020    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    La pression est la force appliquée à la surface pressée    Cheikh Namous, une vie consacrée à la musique    Il était habité de la passion de savoir et de partager    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sidi Bel Abbès.. L'APC reprend son activité
Publié dans Le Temps d'Algérie le 26 - 05 - 2019

La reconduction de l'Assemblée populaire de la commune de Sidi Bel Abbès a eu lieu officiellement hier à l'hôtel de ville, en présence des autorités locales, à leur tête le wali Abdelhafid Saci, le chef de daïra, le P/APW et le P/APC et la majorité des élus. En effet, après 5 mois de l'installation d'un administrateur principal désigné pour gérer l'APC, l'assemblée populaire a repris la mission pour laquelle il a été désigné, après un blocage sans issue qui a duré plus d'un an, et a mis la commune de Sidi Bel Abbès, dans une vraie impasse. Le wali dans son allocution pendant la cérémonie de reprise de l'APC a mis l'accent sur l'urgence de prendre en main la situation de l'APC et tracer une feuille de route en donnant la priorité aux opérations de développements locales, notamment les travaux d'aménagement urbain, de rénovation des réseaux d'AEP et d'assainissement, l'éclairage public LED, les travaux de bitumage des routes détériorées et l'aménagement des structures monumentales de la ville, à l'exemple du théâtre de verdure et de la Coupole qui figurent parmi les projets prioritaires. Il faut rappeler que Sidi Bel Abbès a également bénéficié lors de la dernière visite du ministre de l'intérieur effectuée en 2018, d'un budget colossal de 3000 milliards de centimes débloqué du fonds de garantie du dit département pour lancer plusieurs opérations de développement en instance à travers la wilaya. En s'adressant aux élus, à leur tête le maire, le wali a mis l'accent sur leur responsabilité envers la population qui les a choisis pour la représenter «et votre devoir est d'être à la hauteur de cette confiance, faire preuve de sérieux et de détermination dans les décisions à prendre au futur, pour le bien-être du citoyen d'une grande wilaya comme Sidi Bel Abbès», a-t-on précisé.
Pour les 6 prochains mois qui restent de cette année, un budget de 30 milliards de centimes sera débloqué pour lancer de nouvelles opérations programmées pour ce semestre, dira le wali, notamment en ce qui concerne les travaux de bitumage des accès à la ville de Sidi Bel Abbès, et l'amélioration urbaine, en attendant les programmes de développement prévus pour l'année 2020. Pour le maire Addad Boudjelal Toufik, c'est un nouveau départ de l'APC, car il table sur l'acquisition de nouvelles opportunités pour rendre à la ville de Sidi Bel Abbès sa dynamique loin de tous les conflits inutiles «et c'est l'intérêt général de la wilaya, et plus particulièrement de la commune de Sidi Bel Abbès, qui prendra place», a-t-on précisé. Selon le même responsable, et pour un début, l'APC de Sidi Bel Abbès a acquis des postes permanents de 8h pour les 620 travailleurs contractuels de 5h, une démarche qui va selon lui motiver le personnel de l'APC et l'inciter à s'engager entièrement pour servir sa commune.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.