Real : Pour Marcelo, les joueurs doivent être plus atentifs    Bouira: Trois morts dans un accident sur l'autoroute    Une cache d'armes et de munitions découverte à Bordj-Badji-Mokhtar    Erratum    "La révolution de la souveraineté" en débat à Paris    La réappropriation…    «Le projet vise à assurer la sécurité énergétique du pays»    Le stock des sinistres à payer demeure élevé    Le dinar en déperdition, l'inflation en aggravation    Virage décisif pour l'usine Renault en Algérie    Hausse de la traite d'êtres humains en provenance de Côte d'Ivoire    Au moins 182 blessés en Catalogne    Le Pacte de l'alternative démocratique s'installe à Jijel    Lahoulou pour défendre son titre de champion du monde    Kabba Sambou non retenu    Les trêves ne sont pas les bienvenues    Maya    Dernière ligne droite pour les candidats    Vaseline et citron pour avoir un joli teint    Un gouffre financier pour des travaux inachevés    Remède aux agrumes pour augmenter les défenses    Sachez que…    Maintenir le cap, malgré les restrictions budgétaires    "La Faille" nominé pour le prix Fetkann    Le HCA s'allie avec l'Académie africaine des langues    Une basse-cour pour le polygame !    Watchmen, l'étrange série de HBO inspirée par un comics culte    Liban : La contestation grandit sur fond de ras-le-bol généralisé    LFP: L'étau se resserre sur Abdelkrim Medouar    Tribunal de Sidi M'hamed: Tliba auditionné par le juge d'instruction    Education: Début des inscriptions aux examens de 5ème, BEM et bac le 22 octobre    A l'appel de l'Unpef: Nouvelle grève dans les écoles mercredi    Neuf harraga interceptés au large de Mostaganem    DES REFUGES ET DES ETENDARDS    Iran/Turquie : Les ministres des AE iranien et turc discutent au téléphone des derniers développements en Syrie    Basket-ball : La NBA accuse des pertes "substantielles" après la crise avec la Chine    Ligue 1 française: L'Algérien Islam Slimani 2e meilleur joueur du mois de septembre    Liga espagnole : Le Barça aurait souhaité disputer le Clasico à sa date initiale    Brexit: Accord annoncé in extremis, feu vert du parlement britannique très incertain    Le prix du pétrole termine la semaine en baisse    Election présidentielle: "L'Algérie une chance pour tous et pour chacun"    Dattes : Vers la création d'un système de contrôle pour faciliter l'exportation    Port d'Oran : exportation de 30.000 tonnes de béton armé vers le Canada    Musique : Les ensembles d'Ukraine et de Chine animent la soirée de clôture du 11e Fcims    15ème FISAHARA : Appel à la cessation de la répression marocaine des Sahraouis    Les poids lourds pointés du doigt    14 pays élus    Un premier Smartphone fabriqué entièrement en Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cimetière Père-Lachaise de Paris.. Hommage à Maurice et Josette Audin
Publié dans Le Temps d'Algérie le 17 - 05 - 2019


Une cérémonie de recueillement à la mémoire de Maurice et Josette Audin, 62 ans après la disparition et l'assassinat de Maurice par l'armée française le 11 juin 1957 à Alger, a été organisée mardi au cimetière Père-Lachaise de Paris. Un vibrant hommage a été rendu par une foule nombreuse, dont leurs deux enfants, des politiques, des historiens, des élus locaux et des membres de l'ambassade d'Algérie en France, venue assister à cet hommage au militant pour l'indépendance de l'Algérie, et à son épouse décédée le 2 février dernier. En septembre dernier, rappelle-t-on, le président Emmanuel Macron a reconnu, en rendant visite à l'épouse du défunt, que Maurice Audin a été torturé puis tué par les militaires de l'armée coloniale. L'inscription, gravée sur le cénotaphe, à l'intérieur d'une carte de l'Algérie, souligne notamment que «le souvenir de Maurice Audin et des autres victimes de cette terrible répression ne peut que renforcer la détermination de toutes celles et tous ceux qui luttent pour que les crimes d'Etat, les arrestations arbitraires, la torture et les disparitions forcées qui ont cours partout dans le monde, soient reconnus, punis et ne puissent plus se reproduire». Maurice Audin, qui avait 25 ans, avait été arrêté le 11 juin 1957 par les parachutistes du général Massu devant sa famille, avant d'être torturé. Le jeune assistant à la faculté d'Alger n'en est jamais revenu, et l'armée française a fait disparaître son corps, selon de nombreux historiens.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.