Habitat : distribution de dizaines de milliers de logements à l'occasion du 1er Novembre    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah N'daw comme président de la transition au Mali    Le Premier ministre palestinien salue la position du Président Tebboune contre la politique de normalisation avec l'entité sioniste    Convention entre le ministère de la santé et le ministère de l'enseignement supérieur pour lutter contre la Covid 19    PENSIONS DE RETRAITE : Mise en place d'un nouveau calendrier de versement    LUTTE CONTRE L'ARGENT SALE : L'impératif de garantir la transparence    MESURES DE REPRISE DES COURS : Les représentants des étudiants satisfaits    CONSTANTINE : Attribution "prochaine" de 100 aides à l'habitat rural    LUTTE CONTRE LES GANGS DE RUES A BLIDA : Arrestation de 59 personnes depuis le début de l'année    Exportations: l'ANCA plaide pour des conventions avec les pays africains limitrophes    Journée internationale de la paix: l'impératif de décoloniser la Palestine et le Sahara occidental    Tottenham : Alli serait disponible en prêt    Coronavirus: 191 nouveaux cas, 127 guérisons et 10 décès    Oran: l'opération d'installation des coordinateurs communaux de la délégation de l'ANIE touche à sa fin    Mostaganem: mise en échec de quatre tentatives d'émigration clandestine et arrestation de 51 personnes    Championnat d'Italie : Débuts flamboyants pour la Juve    Championnat d'Espagne : Le Real Madrid manque sa rentrée    Le paiement électronique "sécurisé et gratuit"    Mise en échec de trois tentatives de migration irrégulière à Mahdia    Le drabki, Abou Fadhel et tamazight    Les articles de la discorde    Naceri à la Cour constitutionnelle    Quelle chance pour la paix ?    Un autre décès par strangulation    Hommage à Abdelmadjid Merdaci    Avec Mustapha Toumi dites toujours «Sobhan Allah ya Ltif» !    Merci M6 ! Merci pour mes zygomatiques !    Benkhelifa signe pour trois ans    Enfin un gouverneur !    Deux réseaux de passeurs démantelés à Aïn Turck    Les journalistes n'abandonnent pas leur confrère    L'opposition appelle à la désobéissance civile en Côte d'Ivoire    Un suspect arrêté aux Etats-Unis    L'ange blanc s'envole    Hommage au journaliste Salem Hammoum à Bouzeguène    Premier film en variante amazighe ouarglie    Renouvellement des associations sportives : Le MJS fixe les modalités des AG    Flagrant délit !    Tlemcen: Trois SG de daïra et un ex-médiateur de wilaya promus    Retrouver la grandeur américaine    Les importateurs face à leur destin    Mines: Vers la création de 95 petites entreprises d'exploration d'or    El-Bayadh: Un nouveau complexe sportif bientôt en chantier    US Biskra: Une instabilité chronique    COLERES ET ENTORSES    «Khayrek sbaq»    Tebboune annonce des législatives anticipées    Un ramassis de clichés et de mensonges    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sous le thème «Sur la route des migrations et des imaginaires».. L'Algérie accueille le 2ème Festimaj
Publié dans Le Temps d'Algérie le 14 - 06 - 2019

Pour sa deuxième édition en Algérie, le festival International des films d'écoles, le Festimaj, aura lieu aujourd'hui à la cinémathèque d'Alger.
La section algérienne du festival international des films d'écoles, Festimaj est prévue aujourd'hui à la Cinémathèque d'Alger (sise 26 rue Larbi-Ben M'hidi Alger) ainsi qu'a Bejaia jusqu'au 25 juin courant. Le Festimaj qui en est à sa 16e édition à l'échelle internationale, se tient donc pour la deuxième fois en Algérie. L'année dernière, c'était à Tizi Ouzou qu'a eu lieu sa première édition algérienne. Le Festimaj «donne la parole aux jeunes réalisateurs du monde et offre aux spectateurs des cinq continents un accès à d'autres cultures et au cinéma tout en les sensibilisant à cet art et à différents enjeux de société : exclusion, analphabétisme, écologie, solidarité, tolérance…» est-il écrit en description sur le site officiel du festival.
Droit des enfants
Offrant un écran international à tous les films réalisés avec et par des «enfants de 4 à 30 ans», le Festimaj permet à toutes institutions (centres culturels, cinémas, écoles, instituts français…) de recevoir gratuitement les films sélectionnés et de les diffuser pendant le mois du festival offrant ainsi aux films et aux spectateurs un véritable tour du monde à travers les yeux des jeunes et à beaucoup, l'occasion de voir des films ailleurs qu'à la télévision. Depuis sa création en 2004, les participants et autres intéressées ont pu ou peuvent encore aujourd'hui se construire un réseau international de contacts avec plusieurs réalisateurs, coorganisateurs et diffuseurs. Dans sa vision, le Festimaj prône une cinématographie éthique à travers des films engagés traitant d'enjeux sociétaux cruciaux : éducation, tolérance, migrations, éducation à la paix, droit des enfants, écologie…, lutte contre les discriminations, le harcèlement à l'école, la maltraitance, la corruption… autant de sujets pour se construire une identité de citoyens, changer son regard et s'ouvrir à l'autre.
Au musée du cinéma d'Alger
Placé sous le thème : «sur la route des migrations et des imaginaires», l'édition en cours (16ème) compte plus de 78 pays participants dont l'Algérie, la France, l'Allemagne, la Russie, la Tunisie, les Etats-Unis, le Brésil, la Palestine et la Chine. Les coorganisateurs et diffuseurs de cette manifestation juvénile ouverte, chaque année, de la fin mai à la fin juin (comme Epsilon Communication en Algérie), programment l'événement comme ils le souhaitent (diffusion d'une ou plusieurs catégories, cérémonie d'ouverture, de clôture, ateliers cinéma…). Les spectateurs votent pour les films présentés au jury du festival le jour de la clôture. Le jury est composé de professionnels de l'audiovisuel, d'artistes, de professionnels de l'éducation et de jeunes. «Festimaj offre aux spectateurs un véritable tour du monde à travers les yeux des enfants et des jeunes qui ont le sentiment de voir ces films ”comme au cinéma», ce qui leur donne une dimension beaucoup plus importante. «Certains ont, grâce à Festimaj, découvert ce qu'est un court métrage de cinéma», lit-on encore sur le même site. En France, l'édition 2019 du Festimaj se déroulera sous la présidence de Manuel Sanchez et avec Alain Depardieu comme invité d'honneur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.