Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    Aït Ali promet un nouveau cadre juridique    Les explications du ministre Attar    Ce que propose l'UGTA    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Le refus de repentance de la France envers l'Algérie est "inquiétant"    Real : Le titre, Benzema y croit à mort    Chelsea : Tuchel attendu mardi à Londres    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Une caravane de solidarité au profit des familles démunies    Polémique FAF-FTF    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Nouvelle vague de gros procès en février    «Certains secteurs continuent à faire fi des consignes du Président»    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    Youcef Atal marque et se blesse    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Un juge face à ses pairs    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    "La féminisation de migration n'est pas récente"    Le nouveau directeur de l'éducation installé    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La science-fiction aime les villes monstrueuses    Les menaces de la FIFA : Un ballon de baudruche    La justice se déjuge    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Pour 220.000 entreprises de l'ANSEJ: Dettes rééchelonnées et pénalités effacées    Indiscipline ou inconscience?    MUTATIONS ET PERMUTATIONS    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    AADL Misserghine: Des ascenseurs en panne dans des immeubles «neufs»    Tribune - Un rapport, une méthode    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il gardera son style architectural.. 40 milliards pour ressusciter le marché de Trois Horloges
Publié dans Le Temps d'Algérie le 16 - 06 - 2019

Sur le plan fonctionnel le nouveau marché aura une capacité de plus de 400 étals ou carreaux, soit un nombre supérieur à celui des commerçants inscrits officiellement.La conception des étals sera faite selon les normes modernes.
Aussi mythique que la Place dont il tire son nom, cet établissement surnommé ” le ventre de Bab El Oued ne constituera plus un point noir. C'est ce qu'affirme le wali délégué de Bab El Oued ajoutant que le projet de reconstruction du marché de Trois Horloges est actuellement en phase d'étude, tout en infirmant les rumeurs circulant sur l'installation de l'entreprise maitre d'œuvre. Il a précisé toutefois que les services concernés sont sur le point de finaliser l'élaboration du cahier des charges devant permettre le lancement de l'avis d'appel d'offre. Le responsable ajoutera dans ce cadre que l'enveloppe allouée à ce projet est estimée à 40 milliards de centimes dont 9 milliards sur le compte de la commune de Bab El Oued est débloquée, ce qui dément une autre rumeur faisant état de report de la réalisation à une date non précisée. Sur le plan fonctionnel le nouveau marché aura une capacité de plus de 400 étals ou carreaux, soit un nombre supérieur à celui des commerçants inscrits officiellement. La conception des étals sera faite selon les normes modernes. De même apprend-t-on auprès des services en charge du projet, le nouveau marché gardera son style architectural d'antan comme symbole à la mémoire des lieux. Il faut savoir que ce marché a été démoli le 7 avril dernier en raison de son état de vétusté attestée par le contrôle technique compétent dont l'expertise a révélé des dégradations avancées dans sa partie intérieure. Mais aussi pour le point noir qu'il constituait générant de ce fait des désagréments interminables aux riverains et à ses habitués. Le marché de Trois Horloges a en fait une longue histoire à raconter en tant que repère incontournable des nostalgiques algérois. Témoin de plusieurs générations contradictoires en mentalités mais qui se sont chevauchées pacifiquement, ce marché affiche un palmarès fier en matière de visites dédiées aux lieux mythiques de la capitale. Les commerçants qui y activaient durant de longues années avant sa démolition ont été transférés vers le marché Said Touati. Il y a lieu de savoir que la collectivité locale compte intégrer au sein du nouveau marché une centaine de vendeurs informels et ce dans le but d'éradiquer ce genre d'activité illicite mais plus ou moins tolérée par les autorités compte tenu de la problématique de réalisation des marchés de proximité appelés aussi marchés parisiens, posée, selon la wilaya par le manque de foncier dans la majorité des communes d'Alger. Toujours est-il que la démolition du marché de Trois Horloges a été saluée tant par les riverains dans la mesure où il figurait parmi les points noirs du centre de la capitale générateurs de pollution et de nuisance sonore. Des quantités importantes de toutes sortes de déchets jetés quotidiennement et de manière anarchique donnaient aux lieux une piètre image et créant un désorder total en matière de circulation routière.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.