Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    Startups: le financement participatif bientôt opérationnel    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    JM Oran-2022: le COJM mobilisera près de 1 milliard de dinars pour l'équipement des sites    Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Les cahiers de charges seront prêts dans un mois    Courrier des lecteurs    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Benhadid réhabilité    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Benbouzid n'exclut pas un confinement localisé    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    Covid-19 : confinement partiel dans 18 communes de Sétif à partir de mercredi    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    Treize activites acquittés    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    La FAF veut «assainir» le métier    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    Eckmühl: Des habitants irrités par une longue panne de l'alimentation en eau    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Nouveau record quotidien des infections    Vers la paralysie de l'économie algérienne ?    "Dans mon service, le personnel est à bout"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Prix du pétrole.. Une légère hausse par rapport à lundi
Publié dans Le Temps d'Algérie le 18 - 06 - 2019

Ayant connu une baisse depuis quelques jours, le prix du baril du pétrole a connu, dans la journée d'hier, une légère hausse. «Le prix du panier de quatorze pétroles bruts, qui sert de référence à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a enregistré une légère hausse lundi, en s'établissant à 61,60 dollars le baril, contre 61,25 dollars, vendredi dernier», a indiqué mardi, l'Organisation pétrolière sur son site web. Le même jour, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 61,72 dollars à Londres, en baisse de 29 cents par rapport à la clôture de vendredi. A New York, le baril américain de WTI pour le contrat de juillet cédait 31 cents à 52,20 dollars.
L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) et l'Agence internationale de l'Energie (AIE) ont tous deux revu à la baisse leurs prévisions de demande dans leurs rapports mensuels publiés la semaine dernière. L'OPEP et deux de ses partenaires, dont la Russie regroupés sous l'appellation «OPEP+», observent depuis le 1er janvier un accord d'encadrement de la production qui réduit cette dernière de 1,2 million de barils par jour (bpj) afin de soutenir les cours. La prochaine réunion de l'OPEP doit décider s'il y a lieu d'étendre à l'ensemble de l'année cet accord qui couvre pour l'instant le premier semestre. En attendant, le marché pétrolier reste perturbé par les tensions géopolitiques et les conflits commerciaux qui pèsent sur la demande et impact les prix. Les deux pétroliers endommagés par des attaques dans la région du Golfe ont été mis en sécurité dimanche, l'Arabie saoudite incriminant à son tour l'Iran et prévenant qu'elle réagira à toute menace. Ces tensions ont fait grimper les prix en fin de semaine dernière, et «les courtiers vont surveiller la situation de près vu l'importance du détroit d'Ormuz», ont noté les analystes.
Le détroit, au large de l'Iran, voit passer l'essentiel des exportations de pétrole du Moyen-Orient, et un conflit ouvert dans cette zone pourrait faire plonger l'offre, ont-ils prévenu. Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l'OPEP (ORB) comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen (Congo), Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export (Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.