Barcelone : Messi aurait lâché une bombe sur son avenir en interne !    Mondial de Handball: l'Algérie s'incline face au Portugal (26-19)    Milan AC : C'est officiel pour Mandzukic    Dalila Touat condamnée à 18 mois de prison ferme    Relaxe pour les hirakistes d'Oran    Le verdict en appel de trois activistes renvoyé au 25 janvier    Situation kafkaïenne des souscripteurs    Hausse des prix des pâtes alimentaires : Certains opérateurs pointés du doigt    Les raisons de la pénurie    Instruction aux walis    Importation des véhicules neufs : Qu'est-ce qui retarde la délivrance des agréments provisoires ?    Signature d'une convention de partenariat avec l'Inapi    La décision de Trump en cours d'examen par le staff de Biden    "Biden ne fera pas de bouleversements exceptionnels"    Des dizaines de victimes au Darfour-Sud    Le président Touadéra officiellement réélu en Centrafrique    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    Chanegriha supervise l'exercice tactique «Al-Hazm 2021»    Brahim Laâlami reste en prison    L'Algérie s'impose face à la Libye    La FAF a-t-elle enfreint le décret exécutif 15-73 ?    Des soucis pour Dumas    «L'acquisition de plusieurs vaccins est une bonne décision»    Sit-in de protestation des étudiants de 3e année de médecine    Secteur de l'éducation à Béjaïa : Entre grands besoins et sept nouveaux projets notifiés    Affichage d'une liste provisoire des bénéficiaires de 1 146 logements    Opération «les trottoirs pour les piétons»    Les prestations suspendues jusqu'au 8 février    Rêver à perdre la raison !    L'artiste Reche Safia honorée par les siens    L'IFA lance son premier appel à projets cinématographiques 2021    Joe Biden : Le «rassembleur» à l'épreuve d'une Amérique meurtrie    Les technologies embarquées bousculent la mécanique d'autrefois    Donald Trump : La fin de son mandat lui coûte une fortune    Kamala Harris, une vice-présidente historique    Edition amazighe à Béjaïa : L'APW offre 11 000 livres pour les établissements scolaires    Ineffable Art et Culture, le magazine culturel digital 100 % algérien : Figourra, un concept « brosseur » de portraits    OM Arzew: Le CSA, ou la source des problèmes    Mostaganem: Saisie de boissons alcoolisées, une arrestation    Le procès en appel du DG d'Ennahar reporté au 1er février    TRUMP ET LES DEMONS DE LA GUERRE DE SECESSION    Projet de révision de la loi électorale: Le candidat à la présidentielle doit déposer une garantie financière    La solidarité ne va qu'aux nécessiteux    MC Alger: L'appétit vient en mangeant    Dossier mémoriel Algérie-France: Le rapport Stora remis demain à l'Elysée    Lettre à une jeune étudiante    Restauration de la mosquée du Pacha: Lancement des travaux le mois de mai prochain    259 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





CAN 2019 : Algérie-Kenya à 21h.. Gare au faux départ !
Publié dans Le Temps d'Algérie le 22 - 06 - 2019

Depuis 2010, l'EN a enregistré une seule victoire dans le match inaugural de la CAN et même du Mondial.
La sélection algérienne entamera ce soir (21h, heure algérienne) au Caire son aventure à la CAN 2019 face au cendrillon du Groupe C, le Kenya, de retour à cette grande fête du football africain après 15 longues années d'absence. Sur le papier, l'EN, avec son attaque de feu, part largement favorite, mais c'est un vrai match piège pour les camarades de Riyad Mahrez, appelés à se méfier des Harambee Stars qui ont failli battre la RD Congo (1-1) en amical, avant leur départ pour l'Egypte. «On va déjà essayer de faire un coup contre l'Algérie. On sait très bien que si on devait jouer cette équipe sur deux matchs, ce serait très compliqué. Mais, sur un match, tout est possible. On va essayer de continuer sur notre lancée.
Depuis un an, on vit un petit rêve. On s'est qualifiés après quinze ans d'absence, on va donc essayer de continuer à rêver et à déranger tout le monde», lança le sélectionneur du Kenya, le Français Sébastien Migné, ancien adjoint de Claude Le Roy. Les Verts doivent se remémorer et se rappeler, à juste titre, leur entrée en lice à la dernière CAN 2017 au Gabon où ils ont été piégés (2-2) par le Zimbabwe, un nul qui leur a coûté une élimination précoce et sans gloire. Pour éviter une nouvelle débâcle, la victoire est impérative ce soir, car les deux prochains matches contre le Sénégal et la Tanzanie seront plus compliqués. Gare à un nouveau faux départ pour les Fennecs, qui ont du retard à l'allumage dans les grands tournois ces dernières années.
En effet et depuis 2010, l'EN a enregistré une seule victoire dans le match inaugural de la CAN et même du Mondial. C'était à la CAN 2015, en Guinée Equatoriale, aux dépens de l'Afrique du Sud qui avait mené à la marque avant de se faire battre sur le score de 3 buts à 1. Lors des éditions 2010 et 2013, en Angola et en Afrique du Sud respectivement, le onze algérien a été battu d'entrée par ses homologues du Malawi (3-0) et de la Tunisie (1-0).
La hantise du premier match
Conscient, désormais, de cette hantise du premier match, le sélectionneur national, Djamel Belmadi a certainement fait le nécessaire sur le plan mental pour qu'il réussisse son baptême du feu à la CAN comme entraîneur, lui qui prend très au sérieux cette équipe kenyane. «Les Kenyans sont au travail depuis le 20 mai. Ils sont en avance sur beaucoup de sélections. On ne doit prendre personne à la légère. Toutes les équipes sont difficiles, dures à jouer, armées pour pouvoir vous rendre la vie difficile. C'est essentiel de rentrer dans le tournoi de la meilleure des manières. C'est bien de remporter le premier match, de gagner en confiance, et ne pas se mettre la pression avec un mauvais résultat», a-t-il déclaré avant l'entame de la préparation pour cette CAN 2019 qu'il aborde avec plein d'espoirs et d'ambitions, au même titre que ses troupes, avides de créer la surprise en terre égyptienne et d'effacer l'affront de 2017. «Nous allons jouer nos matches à fond pour aller le plus loin possible et ainsi faire plaisir à nos supporters», a confié Riyad Mahrez à cafonline.com.
Décevant lors de ses deux premières participations à la Coupe d'Afrique, Mahrez aura à rectifier le tir, ainsi que les autres rescapés de la CAN 2017, les M'Bolhi, Guedioura, Mandi, Bensebaini, Brahimi, Bounedjah et autre Slimani. Côté effectif, il est fort possible que Belmadi reconduise le onze aligné lors du match amical face au Burundi. Dans le premier match du Groupe C, prévu en début de soirée (18h, heure algérienne), le Sénégal, l'un des favoris pour le sacre final, donnera la réplique à la Tanzanie, sans sa vedette mondiale, Sadio Mané, suspendu pour avoir écopé de deux cartons jau nes pendant les éliminatoires.
Cette troisième journée de la CAN 2019 sera entamée dans l'après-midi, à 15h30 (heure algérienne), avec le match Maroc-Namibie. Même s'ils n'ont pas été convaincants et rassurants lors des matches de préparation, les Lions de l'Atlas partent favoris devant la modeste Namibie, petit poucet du Groupe D, le groupe de la mort, avec la présence de la Côte d'Ivoire et de l'Afrique du Sud, qui s'affronteront demain dans la première affiche du premier tour.
Larbi Bouazza
Le programme du dimanche 23 juin (heure algérienne) :
Maroc – Namibie, à 15 h 30 au Caire (Groupe D)
Sénégal – Tanzanie, à 18 h au Caire (Groupe C)
Algérie – Kenya, à 21 h au Caire (Groupe C)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.