Curieuse réhabilitation de la candidature du mouhafedh FLN    La délégation algérienne refuse de s'asseoir derrière la délégation israélienne    Les opérateurs doivent déclarer leurs entrepôts avant le 30 novembre    L'huile de table plus chère    Lamamra appelle à la consolidation du processus politique    "Inefficaces et contre-productives", selon l'Algérie    "Le championnat se poursuivra durant la Coupe arabe des nations"    Les Sudistes à un pas de la qualification    L'Algérie toujours dans le top 5 africain    "HELIOPOLIS" À NOUVEAU SELECTIONNE POUR LES OSCARS    Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight    Sarkozy au TPI, ça tarde    Qui, logiquement, arrose l'autre ?    BRÈVES...    Quel sort pour les APC sans candidats ?    L'Algérie avec la Libye et la Tunisie    Les Hamraouas surprennent les Sanafirs    Les syndicats préparent la riposte    Arrestation d'un voleur de bouteilles d'oxygène    L'article 184 du code électoral largement contesté    Le jeu malsain de Riyad    Quand Macron se remémore le blues des colonies !    Le qamouss, les mu'allaqât et l'incompétence paralinguistique !    Clôture en beauté de la première édition à Aïn-Séfra    EHU 1er - Novembre: Lancement d'une campagne de dépistage du cancer du sein    Vaccination anti-Covid: «La balle est dans le camp des citoyens»    Défis et espoir    Exportations hors hydrocarbures: Produits alimentaires et industries manufacturières à la traîne    Pouvoir d'achat divisé par deux en 10 ans    La Com en débat    Front de mer à Aïn El Turck: L'OPGI se mobilise pour la collecte des déchets    Course contre la montre à Blida    Washington lâche Rabat    Selma Haddadi désignée ambassadrice à Djouba    Le chef de la junte nomme 3 ministres et le SG du gouvernement    La Maison de la presse de Bouira baptisée Abdenour Merzouk    Le FFS rebondit    Que se passe-t-il au campus d'El Kseur?    La Coquette perd de son lustre    NAJDA se restructure    Benbahmed réaffirme les priorités du secteur    Incendie au complexe Tosyali    Les vérités des géants de la télécommunication    La tension monte    Lukaku a évité le pire    La démagogie comme mode d'emploi    Tizi ouzou rend hommage à ses fils    Appel à candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le groupe du FLN demande à nouveau sa démission.. Bouchareb persona non grata au FLN
Publié dans Le Temps d'Algérie le 30 - 06 - 2019


Le groupe parlementaire du Front de libération nationale (FLN) à l'Assemblée Populaire Nationale (APN) a demandé à nouveau hier, la démission et le retrait de confiance pour Moad Bouchareb en tant que président de cette Assemblée. A deux jours de la clôture de l'actuelle session parlementaire, le groupe parlementaire du FLN a décidé lors d'une réunion du retrait de confiance à Moad Bouchareb. Il a également réclamé la démission de son poste de président de l'Assemblée nationale populaire. Déjà contesté depuis son parachutage à la tête de l'hémicycle Ziroud Youcef le 24 octobre 2018, après avoir éjecté Saïd Bouhadja de son poste, Bouchareb est depuis quelque temps déclaré persona non grata par les élus FLN. Très contesté par le peuple, il est désormais rejeté par ses anciens amis, devenus des ennemis aujourd'hui. Un processus de destitution du président de l'APN a été entrepris le mois de mai dernier par les parlementaires du FLN. En outre, ces derniers ont décidé d'annuler toutes les décisions prises lors de leur dernière rencontre. Les chefs des groupes parlementaires ont demandé, il y a plusieurs jours, la démission du président de la chambre basse du Parlement en réponse aux revendications du mouvement populaire quant au départ des 3B, dont Moad Bouchareb. Depuis la désignation du Mohamed Djemai comme secrétaire général de l'ex-parti unique, le troisième homme de la hiérarchie étatique algérienne ne cesse de voir cette grogne le concernant s'agrandir. Renversement de situation. Après avoir été soutenu par Djemai, ce dernier ne cache pas son hostilité à son égard, allant juqu'à l'accuser fin mai de ne pas avoir soutenu la démarche de l'institution militaire. «Une trahison», avait-il qualifié. Il l'a notamment menacé de recourir à la force pour le déloger de la présidence de l'APN, comme Bouchareb l'avait fait à Bouhadja, dans une autre déclaration. Rappelons que celui-ci est désigné à ce poste après la destitution de Saïd Bouhadja par les partis pro-pouvoir ayant procédé à la fermeture de l'accès à l'APN à l'aide des chaînes et des cadenas. Il est utile également de souligner qu'il était nommé coordinateur de l'instance dirigeante du parti du FLN avant qu'il ne soit écarté au lendemain de l'élection de Mohamed Djemai nouveau secrétaire général du vieux parti.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.