CS Constantine : La démission de Redjradj entérinée    483 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Covid-19/sétif: appel aux volontaires médecins et paramédicaux pour prêter main forte au staff médical en activité    Polsario: il est évident que l'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Boukadoum à Anadolu: Alger œuvre pour l'intégrité territoriale de la Libye    MESURES PREVENTIVES CONTRE LE COVID19 : Les walis impliqués dans les mécanismes d'application    TIZI OUZOU : Vers l'ouverture de deux nouveaux services Covid-19    TAMANRASSET : Un terroriste capturé à In M'guel    Le mandat présidentiel et le rôle de l'armée au centre de la contribution de Abdelaziz Rahabi au débat sur l'avant-projet de Constitution    Covid19-Prise en charge des patients: vers l'augmentation des capacités d'accueil des hôpitaux    Belhimer: les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    YEMEN: REQUIEM POUR UN PEUPLE    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Cap sur les mines    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Le FFS face au défi du rassemblement    La classe politique sort de sa léthargie    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Raid policier avant des primaires de l'opposition    Démission du ministre de la Justice    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Kafkaien    La nouvelle feuille de route    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Un recrutement en catimini    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La CNMA introduira de nouveaux produits d'assurances pour les cultures stratégiques (P-dg)
Assurances
Publié dans Le Temps d'Algérie le 03 - 08 - 2014

La Caisse nationale de mutualité agricole (CNMA) introduira dès l'année en cours de nouveaux produits d'assurances destinés essentiellement aux cultures stratégiques, a annoncé dimanche son P-dg, Cherif Benhabiles.
Ces nouveaux produits, portés sur les rendements et les indices climatiques, sont inscrits dans le cadre du programme de la Caisse pour la période 2014-2017, a indiqué M. Benhabiles à l'APS.
"Dans le programme 2014-2017, la CNMA poursuivra sa démarche, notamment dans la modernisation et l'innovation par la mise en place de nouveaux produits d'assurances portés sur les rendements et les indices climatiques, et destinés essentiellement pour les cultures stratégiques", a affirmé M. Benhabiles.
La Caisse prévoit dans cette optique de mettre à la disposition des acteurs du monde agricole et rural des outils financiers "plus adaptés à leur environnement et accessibles aux populations démunies tels que la micro assurance et l'assurance revenu", a-t-il ajouté.
Il s'agit, en effet, d'une "nouvelle approche" de développement de produits d'assurances spécifiques aux filières Agricoles issues des productions locales est visant à élargir les actions de la CNMA en vue "d'améliorer les conditions de vie des populations rurales et leur permettre ainsi un meilleur accès aux crédits", précise ce responsable.
La stratégie élaborée à cet effet par la CNMA est axée, selon lui, sur l'innovation à travers la "promotion du mutualisme agricole comme outil opérationnel".
Ceci devrait permettre d'inciter davantage les agriculteurs et les éleveurs à intégrer dans leurs activités et traditions la souscription de contrats d'assurances nécessaires à la sécurisation de leurs revenus.
L'approche adoptée par la CNMA dans ce sens s'articule autour de trois axes principaux à savoir "la conquête et la reconquête de la confiance des exploitants agricoles, le recentrage sur les risques agricoles en vue de sauvegarder et de développer l'assurance dans ce secteur et l'initiation à la gestion et prévention des risques de calamités et sanitaires", explique son patron.
Cette nouvelle approche est principalement orientée vers le développement des activités économiques dans le secteur agricole et rural à travers, entre autres, la modernisation des assurances agricoles et le renforcement de la mutualité rurale de proximité, a-t-il poursuivi.
En vue d'assurer l'encadrement humain adéquat pour la bonne conduite de cette approche, la CNMA poursuit ses efforts en matière de formation et de perfectionnement de son personnel.
Ainsi, 400 agents issus des bureaux locaux bénéficient de formations en prévision de l'ouverture d'une cinquantaine de nouveaux bureaux locaux à travers les zones les plus reculés en plus du recrutement de cadres locaux qui seront, eux aussi, intégrés au programme de formation mis en place par la CNMA.
La CNMA dispose actuellement d'un réseau de 66 Caisses régionales (CRMA) et de 367 bureaux locaux répartis sur le territoire national.
Elle a bouclé l'exercice 2013 avec une progression conséquente du chiffre d'affaires de ses branches assurances avec une hausse de 22% en 2013 par rapport à 2012. Durant les quatre (04) dernières années, la CNMA a indemnisé pour 15 milliards de DA notamment des risques agricoles comme la grêle et les inondations.
Ces résultats reflètent "la réussite de la politique de développement dans les zones rurales mise en place par la Caisse" a par ailleurs, affirmé M. Benhabiles. Selon lui, cette politique préconise principalement "la réorganisation et l'uniformisation du réseau mutualité agricole en fonction de l'activité agricole par zone géographique et par région potentiellement agricole".
Il s'agit aussi d'une "réorientation de la stratégie de la Caisse vers une démarche de proximité à travers l'amélioration des conditions de travail des bureaux locaux, source de richesse de la caisse", a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.