El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plage familiale
Point Net
Publié dans Le Temps d'Algérie le 02 - 06 - 2015

A «la grande», la plage principale de la Madrague, on a fait les choses en grand pour annoncer que «la plage est réservée aux familles». Ceux qui ont collé les affichettes tout au long de la murette qui sépare le sable du bitume ont vraiment dû avoir une peur bleue que personne ne la voie, tellement ils en ont mis.
C'est que le message contenu dans l'écriteau va au-delà de ses apparences informatives. Non seulement il annonce expressément son caractère dissuasif, un peu trop véhément pour être bienveillant, mais il cache à peine sa nature… militante !
Pourtant, ce sont bien des agents communaux qui ont été à la tâche. Enfin, «pourtant», ça fait trop longtemps que la distinction entre l'action rédemptrice de l'islamisme ordinaire et celle des services de l'Etat est devenue difficile à faire pour faire semblant de s'en effaroucher. Pour se le rappeler, des fois qu'on l'aurait oublié, il aurait peut-être suffi de se rendre compte que c'est Ammar Ghoul, le nouveau ministre du Tourisme.
Et c'est lui qui, pour annoncer la couleur, dans la foulée de l'ouverture de la saison estivale, que «la plage est un espace familial». C'était censé nous «rassurer», parce que dans la foulée aussi, il était aussi question de «sécurité». Et la plage étant… familiale, il n'est pas besoin qu'on nous fasse un dessin pour comprendre de quelle sécurité il s'agit. Les petits larcins et les petites agressions ordinaires n'étant pas vraiment ce qui est le plus redouté sur les sables dorés, tous les Algériens qui peuvent encore avoir l'illusion que la plage est un espace de détente et de liberté sont avertis : ils n'y ont pas leur place. Sinon, ils auraient quand même eu droit à un mot qui puisse les rassurer.
Que les préposés à la sécurité s'occupent (aussi) des traqueurs de maillots de bain, de chasseurs de câlins, de «régulateurs» de musique et de prêcheurs sur sable. Et pourquoi pas, puisqu'il n'est pas interdit de rêver, empêcher de se baigner tous ceux et toutes celles qui ne sont pas en… tenue de plage !
Sinon, nous sommes habitués à être rassurés là où nous n'avons pas peur. On a fermé des bars qui font partie du décor intégré dans des quartiers où la drogue et l'invective islamiste terrorisent les habitants. On a été complaisant, voire bienveillant, avec des contestations «citoyennes» qui veulent moraliser leur localité quand la localité en question est livrée à la prédation et à l'hégémonie intégriste.
On a «nettoyé» des espaces publics des «bras dessus bras dessous» quand on espérait qu'ils soient nettoyés des agresseurs de jeunes filles et des voleurs de vieilles grabataires. On a traqué et emprisonné des «casseurs de Ramadhan» là où on attendait qu'on en finisse avec les vrais et les faux terroristes spécialisés dans l'enlèvement d'entrepreneurs. Alors, quand on vient nous apprendre que la plage est un espace familial et qu'on le dise avec autant d'enthousiasme, il est difficile de le prendre autrement.
Auquel cas, on se demanderait si les agents de sécurité procéderont à un contrôle d'identité à l'entrée, et le cas échéant exiger des livrets de famille. On se demanderait ce qu'est une «famille», si une femme ou un homme seul peuvent aller faire trempette… mais nous voilà quand même… rassurés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.