Griezmann interrogé sur la polémique Benzema/Giroud    Le Président de la République s'entretient par téléphone avec son homologue turc    COVID-19 : Ouverture d'un CCP de solidarité pour les dons    UNIVERSITE DES SCIENCES ET TECHNOLOGIES D'ALGER : Reprise des cours le 5 avril via une plateforme numérique    COVID-19 EN ALGERIE : 716 cas confirmés et 44 décès    Une décharge doit être signée avant l'application de la chloroquine !    Aïcha Zinaï claque la porte du CNDH    Le wali de Mascara atteint du Coronavirus    Oran: un respect scrupuleux du confinement partiel    Propagation du covid19-ANP: des instructions sur les dispositions préventives    Un navire battant pavillon des Iles Marshall impliqué dans le pillage des richesses sahraouies    Sahara Occidental: 139.000 t de poissons congelés exportés illégalement par le Maroc en 2019    Ligue 1: le joueur a besoin d'au moins trois semaines pour reprendre la compétition    Lancement des premières journées virtuelles du court métrage    Coronavirus: Feghouli fait un don pour un hôpital d'Istanbul    Le report des jeux méditerranéens d'Oran officialisé    Pétrole: le prix du Brent en hausse grâce à la reprise de la demande chinoise    L'infrangible lien…    Déclaration    Vu à l'aéroport international d'Alger    "L'état de santé de Karim Tabbou s'améliore"    Vers une contribution financière et matérielle de la FAF    Le gouvernement parie sur la solidarité    Le Premier ministre ordonne les réquisitions    Les feuilles de l'automne    TV-6 de l'EPTV récupère des journalistes de Dzair TV    Une exposition virtuelle en temps de confinement    Une ode aux victimes de la décennie noire    Un bébé succombe au Covid-19 aux Etats-Unis    Justice brésilienne : Le gouvernement interdit de prôner le non-confinement    L'Italie espère de bonnes nouvelles la semaine prochaine    Tiaret : Plusieurs produits destinés au trafic saisis    Trois individus arrêtés pour cambriolage d'un magasin à Boulanger    LFP - Arrêt des compétitions: De redoutables conséquences pour les clubs    En difficulté: Les entreprises demandent l'aide de l'Etat    Bouira: Livraison de 4.900 quintaux de blé aux minoteries    A L'OMBRE DES MURS    Hyundai GMI Al Djazair fermé temporairement    La Chine va construire un hôpital de protection en Algérie    GMS Mercedes-Benz à l'arrêt    Zoubida Assoul parle de l'état de santé de Tabbou et Nekkaz    Covid-19 : Contribution financière du groupe parlementaire RND au Conseil de la Nation pour endiguer la pandémie    Covid-19 : un lot de 10.000 livres remis aux résidants des hôtels de confinement    LE PIÈGE DES TRAUMATISMES.    N'ASSUME SES MISSIONS Aïcha Zinaï claque la porte du cndh    Musique- Bob Dylan : Sortie d'une nouvelle chanson    LES VIES LIEES    Et si le passé parlait ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plage familiale
Point Net
Publié dans Le Temps d'Algérie le 02 - 06 - 2015

A «la grande», la plage principale de la Madrague, on a fait les choses en grand pour annoncer que «la plage est réservée aux familles». Ceux qui ont collé les affichettes tout au long de la murette qui sépare le sable du bitume ont vraiment dû avoir une peur bleue que personne ne la voie, tellement ils en ont mis.
C'est que le message contenu dans l'écriteau va au-delà de ses apparences informatives. Non seulement il annonce expressément son caractère dissuasif, un peu trop véhément pour être bienveillant, mais il cache à peine sa nature… militante !
Pourtant, ce sont bien des agents communaux qui ont été à la tâche. Enfin, «pourtant», ça fait trop longtemps que la distinction entre l'action rédemptrice de l'islamisme ordinaire et celle des services de l'Etat est devenue difficile à faire pour faire semblant de s'en effaroucher. Pour se le rappeler, des fois qu'on l'aurait oublié, il aurait peut-être suffi de se rendre compte que c'est Ammar Ghoul, le nouveau ministre du Tourisme.
Et c'est lui qui, pour annoncer la couleur, dans la foulée de l'ouverture de la saison estivale, que «la plage est un espace familial». C'était censé nous «rassurer», parce que dans la foulée aussi, il était aussi question de «sécurité». Et la plage étant… familiale, il n'est pas besoin qu'on nous fasse un dessin pour comprendre de quelle sécurité il s'agit. Les petits larcins et les petites agressions ordinaires n'étant pas vraiment ce qui est le plus redouté sur les sables dorés, tous les Algériens qui peuvent encore avoir l'illusion que la plage est un espace de détente et de liberté sont avertis : ils n'y ont pas leur place. Sinon, ils auraient quand même eu droit à un mot qui puisse les rassurer.
Que les préposés à la sécurité s'occupent (aussi) des traqueurs de maillots de bain, de chasseurs de câlins, de «régulateurs» de musique et de prêcheurs sur sable. Et pourquoi pas, puisqu'il n'est pas interdit de rêver, empêcher de se baigner tous ceux et toutes celles qui ne sont pas en… tenue de plage !
Sinon, nous sommes habitués à être rassurés là où nous n'avons pas peur. On a fermé des bars qui font partie du décor intégré dans des quartiers où la drogue et l'invective islamiste terrorisent les habitants. On a été complaisant, voire bienveillant, avec des contestations «citoyennes» qui veulent moraliser leur localité quand la localité en question est livrée à la prédation et à l'hégémonie intégriste.
On a «nettoyé» des espaces publics des «bras dessus bras dessous» quand on espérait qu'ils soient nettoyés des agresseurs de jeunes filles et des voleurs de vieilles grabataires. On a traqué et emprisonné des «casseurs de Ramadhan» là où on attendait qu'on en finisse avec les vrais et les faux terroristes spécialisés dans l'enlèvement d'entrepreneurs. Alors, quand on vient nous apprendre que la plage est un espace familial et qu'on le dise avec autant d'enthousiasme, il est difficile de le prendre autrement.
Auquel cas, on se demanderait si les agents de sécurité procéderont à un contrôle d'identité à l'entrée, et le cas échéant exiger des livrets de famille. On se demanderait ce qu'est une «famille», si une femme ou un homme seul peuvent aller faire trempette… mais nous voilà quand même… rassurés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.