Les premiers pas vers l'élection présidentielle du 12 décembre    Quelles leçons tirer du fort taux d'abstention aux dernières législatives ?    Créances de plus de 2,9 milliards DA à recouvrer par la Sonelgaz    Recul de plus de 12% des importations durant les 7 premiers mois de 2019    Boukadoum dirigera la délégation algérienne à la 74ème session ordinaire de l'AG de l'ONU    La FAF officialise la rencontre contre la Colombie    Série A: La Juventus évite le piège de l'Hellas    Blessé au mollet, Slimani forfait contre Reims    Agacé, Mourinho éteint les rumeurs et réclame du respect pour Zidane !    Un jeune homme trouve la mort par électrocution à Ouled Ayaiche    Une vingtaine de projets hydrauliques proposés au plan de développement de 2020    Arrestation de 6 personnes impliquées dans une affaire de détournement de deniers publics    Ouverture de la 5e édition aujourd'hui    La police retire le permis de port d'arme à Tliba    PORT D'ALGER : Saisie de plus de 1800 comprimés de psychotropes    MOSTAGANEM : 207.621 élèves inscrits pour l'année scolaire 2019-2020    AIN BEIDA (ORAN) : Saisie de 1242 unités de boissons alcoolisées    DISPARITION DE 34 MILLIARDS DES CAISSES DE L'UGTA : Abdelmadjid Sidi-Saïd dans le collimateur    7EME EDITION DU FESTIVAL NATIONAL DU MELHOUN : 34 artistes au rendez-vous    Forte mobilisation à Alger et dans les autres villes du pays : Plus déterminés que jamais    Plus de 3 200 demandeurs d'emploi placés depuis janvier    L'étrange décision du ministère de l'Enseignement supérieur    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 5ème journée    Chérif El-Ouazzani prend deux matches    Al-Badri nouveau sélectionneur    2 000 logements seront réceptionnés à Jijel d'ici décembre    Grande mobilisation à Aïn Témouchent    Le centre et le nord du Mali sombrent dans la violence    Vent de révolte contre le pouvoir militaire d'al-Sissi    Amnesty fustige l'usage excessif de la force par la police    Il sauve 2 vies et perd la sienne    Le P/APC de Mekla suspendu par le RCD    "Makanch l'vote, diroulna les menottes"    Les problèmes et les enjeux du 6e art en débat    Les luttes citoyennes racontées autrement    Des ONG progressistes soutiennent le "hirak"    En France : quand un anti-raciste noir est accusé de racisme    Réfléchir sur le temps long pour comprendre les enjeux du présent    Elle est comment la liberté ?    CRB : Plus qu'une rencontre, un classique    Quel Président pour les Algériens ?    En bref…    47 harraga secourus au large d'Oran    Plus de 3.000 logements sociaux en attente d'attribution: L'affichage des listes des bénéficiaires avant la fin de l'année    Amnesty International dénonce le «blocage de l'accès à Alger»    Tizi-Ouzou, Béjaïa: Protesta des avocats    Skikda: Protesta des travailleurs d'ALTRO    Décès de l'ancien président Zine el Abidine Ben Ali    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le perpétuel problème du transport
ALGER
Publié dans L'Expression le 29 - 07 - 2008

La canicule? Eh bien, allons à la plage! Oui, mais comment y parvenir? Une question de taille préoccupait plus d'un estivant algérois voulant faire trempette dans l'une des plages baignant nos rivages.
Seul, le problème de transport peut être plus ou moins accepté ou pour le moins supporté. Mais en famille... c'est «la croix et la bannière». Si l'aller peut s'effectuer quelque peu avec aisance, les horaires de départ étant tous programmés au même moment, plus dur sera le retour, étant donné que les plages sont bondées, c'est la ruée vers les autobus. C'est extraordinaire, tout le monde finit par prendre l'autobus, mais à quel prix? Non pas le prix du billet d'autobus ou du moins celui du taxi, mais le prix des efforts qu'il faut déployer pour s'engouffrer dans un bus sale et déglingué, «spécial plages», que des affairistes mettent sur le marché pendant la saison estivale. Hormis les véhicules de l'Etusa qui offrent, un tant soit peu, des conditions de transport «à la rigueur acceptables», il est fort pénible pour une famille, même composée d'un nombre restreint, d'emprunter ces semblants de bus.
Par ailleurs, les seules plages familiales, à l'est comme à l'ouest de la capitale, offrant un certain confort, à savoir propreté, sécurité et bonne compagnie, sont plutôt éloignées du centre-ville ou des banlieues. Il ne faut pas non plus ignorer les désagréments qui guettent les petites familles accompagnés de bambins à l'affût de friandises comme les glaces suspectes, les beignets «sablés» par le vent, les sodas d'un composant souvent douteux ou encore ce que les vendeurs à la sauvette appellent pompeusement «sandwich».
Mais interdire à un enfant ces «petits plaisirs» est une tâche ardue bien que la maman ait pris le soin de garnir copieusement le panier. Quel que soit son autoritarisme, il arrive que cette maman bienveillante flanche et abdique au «desiderata» de son cher enfant. L'erreur à éviter.
Des points positifs sont cependant à relever. L'entretien et la propreté des plages sont meilleurs cette année.
Il est également noté que la surveillance et la protection des estivants sont renforcées et nombre de baigneurs imprudents sont souvent rappelés sévèrement à l'ordre, si d'aventure, ils venaient à trop s'éloigner du rivage, à utiliser dangereusement leurs pédalos ou pratiquer un sport gênant ou violent trop près des baigneurs en «repos» sous les parasols.
La sécurité est aussi de mise, que ce soit sur la plage, sur les rares aires de promenade ou dans les parkings, surveillés jalousement par des «auto-surveillants» pour qui le baton l'emporte sur la carotte. Bonnes vacances à tous!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.