Le pacte de l'alternative démocratique s'organise    Le Président préside un Conseil des ministres    Baptême de feu international pour Tebboune    Les Verts pour terminer premiers    70 % des cas subissent une amputation    Une centaine de harraga ont pris le large vers l'Italie !    Vers l'interdiction du téléphone portable dans les écoles algériennes !    Conférence internationale sur la Libye: arrivée du président Tebboune à Berlin    A-t-on les moyens de bâtir une Algérie nouvelle et forte ?    MONOXYDE DE CARBONE : 30 morts depuis début janvier    Ould Abbès plaide la folie    Vers un mouvement dans le corps des walis ?    GRANDE MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur n'est pas candidat au CFCM    Air Algérie menacée par des compagnies françaises !    ARCHIVES NATIONALES : Colloque national sur la procédure de communication    L'ancien journaliste de l'APS, Abdelkrim Hamada, inhumé au cimetière d'El-Kettar    Hand-CAN 2020 (2e j): six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    La troupe de danse de Chengdu (Chine) séduit le public de l'Opéra d'Alger    Ligue1 (mise à jour): l'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    Almas négocie avec Taoussi    L'Algérie se qualifie dans la douleur !    Yaïche tire la sonnette d'alarme    Les explications sur le cas Belkaroui    Début du procès de Donald Trump au Sénat    Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire pour «soigner leurs fractures»    L'interdiction pour les citoyens de travailler au Koweït réimposée    FFS : la réconciliation compromise ?    Séminaire de formation médicale continue sur le cancer du sein    Large vague d'indignation    Le Président Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Réaménagement du calendrier des éliminatoires    Conférence de Mohamed Arezki sur le patrimoine algérien    ...sortir ...sortir ...sortir ...    48e vendredi du mouvement populaire : «Non à l'état policier !»    Plusieurs dizaines de détenus en prison et sans procès : Quelles sont les arrière-pensées des autorités ?    La cotation du Sahara Blend algérien perd près de 7 dollars    Difficultés financières de l'Eniem : Les discussions avec le CPE «sur la bonne voie»    Chlef, Mostaganem: 33 harraga interceptés, des passeurs arrêtés    El-Bayadh: Plus de 2 quintaux de viande blanche saisis    Constantine: 11 personnes, dont des cadres de la BNA, arrêtées    Transport maritime: Un navire de la CNAN bloqué au port d'Anvers pour créance impayée    La guerre des «boutons»    Tebboune recevra mardi des responsables de médias publics et privés    Fichier des demandeurs de logements : une nouvelle application électronique    Le Président Ghali annonce la composition du nouveau gouvernement de la RASD    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n'est plus    Souk-Ahras accueille la première édition    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Visite de Lamamra aux USA: La sécurité d'abord, les affaires ensuite
Publié dans Le Temps d'Algérie le 18 - 05 - 2017

Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a entamé, hier, une visite de travail à Washington, axée sur le renforcement des relations bilatérales et les questions politiques et sécuritaires d'intérêt commun. Cette visite qui se termine aujourd'hui a permis au chef de la diplomatie algérienne de s'entretenir avec son homologue américain, Rex Tillerson, et de rencontrer de hauts responsables du Sénat et de la Chambre des représentants américains. Outre les relations bilatérales, les chefs de la diplomatie algérienne et américaine ont évoqué la situation dans la région du Sahel, notamment les efforts déployés pour rétablir la paix au Mali et en Libye. Les discussions ont porté également sur d'autres questions internationales inscrites à l'agenda des Nations unies, notamment la question du Sahara occidental, le processus de paix au Moyen-Orient et la crise en Syrie.

Il s'agit de réaffirmer l'excellence des relations unissant les deux pays qui continuent à travailler pour les renforcer davantage dans les domaines politique, économique et sécuritaire, selon l'ambassadeur d'Algérie à Washington Madjid Bouguerra. Alger et Washington veulent également saisir cette occasion pour renforcer leur concertation politique dans la perspective de la tenue de la prochaine session du dialogue stratégique, a-t-il dit. Au plan sécuritaire, «les Etats-Unis ont toujours apprécié le rôle joué par l'Algérie dans la lutte contre le terrorisme où son expérience de qualité» a été toujours soulignée dans le cadre de l'effort global pour lutter contre ce fléau mondial, a enchaîné M. Bouguerra, cité par l'APS. C'est à ce titre que le département de Rex Tillerson avait réaffirmé en février que l'Algérie est un «partenaire solide» des Etats-Unis, «jouant un rôle constructif dans la promotion de la stabilité régionale».
Dans une fiche technique sur l'Algérie, publiée en février juste 24 heures après la prise de fonction du nouveau secrétaire d'Etat, la nouvelle administration américaine a relevé «la densité et la richesse des relations bilatérales», mettant en exergue l'importance des dialogues politique et militaire fréquents tenus entre Alger et Washington. Une affirmation réitérée en avril par le coordonnateur pour la lutte antiterroriste au département d'Etat, Justin Siberell, qui a déclaré que l'Algérie est «un partenaire clé» des Etats-Unis dans le domaine sécuritaire. A l'issue de la quatrième session du dialogue algéro-américain sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme, tenue à Washington, et dont la délégation algérienne était conduite par le ministre des Affaires Maghrebines, de l'Union Africaine et de la Ligue des Etats Arabes, Abdelkader Messahel, Justin Siberell a précisé que «son pays se tourne vers des partenaires comme l'Algérie qui a une profonde expérience en matière de lutte effective contre la menace terroriste, comparée à la plupart sinon à tous les pays». Les USA pour qui «la sécurité est la base de toute activité économique» se sont toujours dits satisfaits du leadership de l'Algérie dans la région, exprimant leur souhait de renforcer la coopération en la matière. Lors de la visite de Ramtane Lamamra aux USA, la coopération économique n'a pas été ignorée. Les discussions sont centrées sur la coopération économique où il est relevé un intérêt américain de plus en plus grandissant pour le potentiel de l'économie algérienne, comme en témoignent les dernières discussions à Alger sur l'accord-cadre sur le commerce et l'investissement (Tifa) et les contacts entrepris entre les opérateurs des deux pays en marge de la dernière foire internationale d'Alger, a indiqué l'ambassadeur. Dans son dernier rapport sur le climat d'investissement dans le monde, le département d'Etat a considéré l'Algérie comme «une destination attractive pour les entreprises américaines», où l'investissement est très porteur dans plusieurs secteurs hors hydrocarbures.
Lamamra s'entretient avec Tillerson
Le ministre d'Etat, ministre des Affaires Etrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra s'est entretenu, hier, à Washington avec le secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson. Les discussions qui viennent de débuter au siège du Département d'Etat devraient porter sur le renforcement des relations bilatérales ainsi que sur des questions politiques et sécuritaires d'intérêt commun. Outre les relations bilatérales, les chefs de la diplomatie algérienne et américaine devraient évoquer la situation dans la région du Sahel, notamment les efforts déployés pour rétablir la paix au Mali et en Libye. Au menu de la rencontre figure également l'examen d'autres questions internationales inscrites à l'agenda des Nations Unies, notamment la question du Sahara Occidental, le processus de paix au Moyen Orient et la crise syrienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.