Le Président Tebboune s'entretient en tête-à-tête avec l'Emir de l'Etat du Qatar    JM-Oran-2022 : début de la cérémonie d'ouverture    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Farsia et Houza    JM-Oran-2022/ Boxe (tirage au sort) : les Algériens fixés sur leurs adversaires    Le nouveau code administratif assure plus de souplesse dans l'application des décisions de justice    Le parti "Jil Jadid" tient son 2e congrès national    Arrivée du vice-président turc Fuat Oktay    Championnat national de natation du personnel de l'administration pénitentiaire: Mourad Kessab et Meroua Mahieddine sacrés    JM Oran-2022: Oran vit au rythme des journées nationales du théâtre de rue    Maroc/Espagne : appels à une enquête indépendante après le drame migratoire de Melilla    Manchester City va frapper un joli coup avec Kalvin Phillips    Les Douanes lancent une campagne de sensibilisation aux dangers de la drogue    JM-Oran-2022 : la lutte algérienne ambitionne de faire mieux que la précédente édition à Tarragone    Le Milan AC cherche à recruter Hakim Ziyech    Canicule annoncée, dimanche et lundi, sur des wilayas de l'Est du pays    Port d'Alger: hausse de 18% des conteneurs à l'export durant le 1er trimestre 2022    JM-Oran-2022: 21 artistes participent à l'édition spéciale du Festival de la chanson du Raï à Oran    22e Festival culturel européen : le duo portugais,"Senza" enchante le public algérois    Des rêves et des tabous    Hommage à Shirine Abou Aklah    Covid-19: Du nouveau pour les billets non utilisés d'Air Algérie    El Tarf: Les maires achèvent leur cycle de formation    Tlemcen: Mouton de l'Aïd : tout le monde se plaint!    Les communes dispensées de la gestion des écoles    L'UGCAA sensibilise à J-1 des Jeux méditerranéens: Des brigades mobiles pour le contrôle des taxis et des bus    La corruption, la triche et la lèche    Tebboune inaugure plusieurs projets à Oran: Levée définitive des obstacles bureaucratiques    L'Ukraine et les limites de l'Union européenne    Sur les traces de la nostalgie olympique    Enjeux politiques et économiques    La radieuse sur son 31    Le FMI doit tenir compte de l'impact social des réformes    Les économies africaines gardent leur optimisme    «Je ne pardonnerai à personne»    Le Code d'investissement adopté ce lundi    Honneur aux jeunes compétences    La sécurité sera au rendez-vous    Plan de circulation spécial et du cinéma partout...    Sortie de 6 promotions    «C'est un des leviers de la souveraineté nationale!»    Un potentiel mal exploité    Deux festivals et deux salons du livre    «Il faut revenir à la formation»    Cinéma à l'affiche    Sortie de 8 promotions des officiers de la Gendarmerie nationale à l'ESGN de Zeralda    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    Tebboune installe le Conseil supérieur de la jeunesse    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le ministère de la santé lance l'alerte maximale
Après l'annonce du nouveau bilan de 12 décès dus à la grippe A/H1N1
Publié dans Le Temps d'Algérie le 07 - 12 - 2009

L'alerte maximale a été, en effet, donnée par le ministère de la Santé, après avoir enregistré 4 nouveaux décès confirmés par le nouveau virus baptisé A/H1N1, en moins de 24 heures. Les parents de leur côté ont pris conscience de l'évolution rapide de la situation.
Cette prise de conscience est reflétée à travers les nombreux élèves qui se rendent à l'école munis des masques pour couvrir le nez et la bouche, et de gel antiseptique (des solutions hydroalcooliques). Dommage que ces deux moyens élémentaires pour la protection contre le nouveau virus ne soient pas à la portée de tout le monde. La bavette jetable est à 50 DA, alors que le gel est à 200 DA.
Les pharmaciens affirment, de leur côté, qu'une affluence considérable a été enregistrée au cours de la dernière semaine sur les bavettes. «Les gens ont raison de s'alarmer, 12 victimes en si peu de temps, vous vous rendez compte», témoigne une pharmacienne rencontrée au quartier d'El Biar et d'ajouter :
«Ils disent qu'ils ont reçu uniquement 900 000 doses de vaccin. D'abord, nous n'avons pas eu accès au vaccin de la grippe saisonnière et maintenant, on nous exclut de la campagne de vaccination de la grippe A/H1N1; c'est scandaleux.» Avec 370 cas que compte l'Algérie répartis sur 27 wilayas, le risque de contamination s'élargit et les mesures de sécurité sont indispensables pour limiter la propagation de l'épidémie.
Le ministre a affirmé, dans ce cadre, lors de sa visite effectuée avant-hier à Annaba que «100 000 masques de haute protection sont mis actuellement à la disposition de l'ensemble des structures de référence de proximité mis en place à travers tout le territoire national.» Une disposition jugée insuffisante, vu la forte accélération de la pandémie.
«Les masques devraient être mis au niveau de tous les hôpitaux et les structures sanitaires», estime warda, jeune maman venue récupérer ses enfants au primaire de Dely Ibrahim. «Le risque est partout et non seulement dans les hôpitaux de référence», s'insurge la maman qui affirme avoir acheté une dizaine de masques jetables pour ses deux enfants. «C'était facile de convaincre la fille, mais le garçon a la tête dure, il refuse de se faire ridiculiser devant ses copains de classe.»
Virée à l'hôpital El Kettar
Dans cet hôpital de référence, de hautes mesures de protection ont été mises en place depuis un mois déjà. Le port des masques est obligatoire pour le personnel sanitaire et le personnel de l'administration et de sécurité. Un quota considérable, cependant, est mis à la disposition de tous les malades qui viennent se faire ausculter dans cet hôpital, réhabilité depuis peu.
Le comportement de la population algérienne a subitement changé, dira un médecin généraliste rencontré, «maintenant, ce sont les malades qui arrivent avec le masque, alors qu'avant, il fallait les sensibiliser.» Interrogé sur la campagne de vaccination, le médecin affirme que la date n'est pas encore fixée, mais qu'elle sera réalisé dans les PMI intra et extra hospitalière, les unités de vaccination, les unités de dépistage et de suivi, les unités de médecine du travail et par les équipes mobiles.
Selon une source proche du ministère, plusieurs personnes atteintes du virus sont hospitalisées dans le service d'isolement et sont prises en charge par des médecins formés pour la circonstance.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.