L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des colons juifs incendient une mosquée
Cisjordanie
Publié dans Le Temps d'Algérie le 04 - 05 - 2010

Des colons juifs ont incendié hier la mosquée d'un village de Cisjordanie, et ce, au moment où l'émissaire américain George Mitchell a entamé une nouvelle mission de «bons offices» dans la région.
Pour les responsables palestiniens, il ne fait aucun doute qu'il s'agit d'une action des colons juifs, déjà soupçonnés d'avoir vandalisé deux autres mosquées et un cimetière au cours des six derniers mois. L'incendie s'est déclaré avant la prière du fadjr, et il a fallu une demi-heure pour l'éteindre.
La mosquée est complètement brûlée. Nabil Abou Rdainah, conseiller du président palestinien Mahmoud Abbas, a condamné «cet acte criminel perpétré par des colons». «Il s'agit d'une menace contre tous les efforts prodigués pour relancer le processus de paix», a-t-il ajouté.
Le Hamas, qui contrôle la bande de Ghaza, a estimé que l'incendie de la mosquée constituait «le premier fruit de négociations qui n'ont aucun sens».
Le ministre palestinien des Dotations religieuses, Mahmoud Al Habbach, a rejeté l'idée qu'il puisse s'agir d'un incendie accidentel. «Je dis aux Israéliens : Les colons sont un danger pour vous comme pour nous», a-t-il dit.
Le ministre israélien de l'Industrie et du Commerce, Benyamin Ben Eliezer, a également accrédité l'hypothèse d'une attaque volontaire. «Je n'ai pas l'ombre d'un doute que leur objectif est de mettre le feu à la région, ce qui est lamentable», a-t-il dit à la radio.
Les colons qui habitent dans la région de Naplouse sont pour beaucoup des militants religieux. Ils revendiquent un droit biblique sur les territoires occupés par Israël depuis la guerre des six jours en 1967.
Plusieurs incidents similaires imputés à des colons ont eu lieu ces derniers temps, alors que des discussions de paix indirectes entre Palestiniens et Israéliens sont censées reprendre dans les jours qui viennent. Le mois dernier, une mosquée a été vandalisée à Haouara, un village également proche de Naplouse.
Les Palestiniens accusent les colons d'avoir incendié à deux reprises une mosquée du village de Yassouf en décembre dernier, et leur imputent également des actes de profanation dans un cimetière du village d'Aouarta en janvier.
Les autorités israéliennes ont enquêté sur trois incidents qui n'ont donné lieu à aucune inculpation.
Environ 500 000 colons juifs habitent en Cisjordanie et dans les quartiers proches de Jérusalem annexés par Israël après la guerre de 1967.
Le gouverneur de Naplouse, Djibrine Al Bakri, a dit avoir été averti par les autorités israéliennes d'un risque accru de violences de la part des colons en raison des projets de démolition de maisons construites dans une colonie de Cisjordanie installée sans l'autorisation du gouvernement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.