La Ligue arabe soutient la Palestine    Attaque lancée par Haftar.. Le chef du gouvernement déçu par Paris    Belfodil le choix inéluctable de Belmadi !    Juventus - Tardelli : "Certains joueurs souffrent avec Cristiano Ronaldo"    Affaire de faux billets à Oran.. Deux étrangers arrêtés    Cinéma à Alger.. L'Onci récupère trois salles    LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS ET DES TRANSPORTS A MOSTAGANEM : Inauguration de la trémie et du 1er tronçon de l'autoroute Est-Ouest    CONSULTATIONS POLITIQUES : Bensalah absent!    TROIS CHEFS D'ACCUSATION PESENT CONTRE LUI : Rebrab embarqué par la gendarmerie    Plusieurs hauts responsables à la barre des accusés    ANSEJ ET CNAC : Haddam décide de lever le gel sur certains projets    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 196 interventions en 72 heures !    EFFONDREMENT D'UN IMMEUBLE A LA CASBAH : Un enfant de 3 ans et son père tués    SIDI BEL ABBES : La Sonelgaz organise une campagne de collecte de sang    1ERE REGION MILITAIRE A BLIDA : Gaïd Salah en visite de travail aujourd'hui    L'Algérie domine l'Islande et décroche la 7e place    Le bilan de l'agression sur Tripoli s'élève à 254 morts    6e édition de la Fête du fromage traditionnel de Bouhezza    Pour garantir la sécurité nationale, dépasser rapidement l'entropie actuelle    La 26e journée de Ligue 1 toute proche d'un bilan très contesté    Saisie de près de 11 kg de kif traité à khemis Miliana    Le retour au système «HLM » redevient inévitable !    Treize médailles dont cinq en or pour l'Algérie    «Irfane» ou l'histoire d'une reconnaissance    Célébration du Mois du patrimoine à Médéa    JSE Skikda-GS Pétroliers en finale    FABB-présidents des clubs    Changement à la tête de la Direction de la sécurité intérieure    Vive indignation et condamnations unanimes    Le Soudan vire en tête    Un comédien favori face à l'impopulaire Porochenko    Belahcel convoque une session extraordinaire du conseil national    Des citoyens ont fait le guet devant le tribunal de Sidi-M'hamed    La Confédération des syndicats autonomes prévoit une marche à Alger    Une policière tuée par son ex-époux    Le congrès aura lieu les 21 et 22 juin    Les robes noires boycottent les audiences    Saïd Barkat : «Il faut que justice se fasse»    Evocation du séjour à Oran de Cervantès    La meurtre d'une journaliste enflamme l'Irlande du Nord    "Attention aux règlements de comptes!"    Daesh revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    Les bus de l'Etub ne circulent plus    Le vent du Hirak souffle sur le sport algérien    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    13 réalisatrices au festival de Cannes 2019    Tamazight prochainement disponible sur Google traduction    Deux livres pour revisiter le printemps berbère    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un MCB en chasse un autre
LE MOUVEMENT CULTUREL BERBERE DANS TOUS SES ETATS
Publié dans L'Expression le 27 - 04 - 2003

«Des éléments connus et reconnus pour leur vilenie sont chargés de parasiter les champs culturel et politique.»
Le MCB, Mouvement culturel berbère, né dans la foulée du Printemps amazigh, a, depuis longtemps, éclaté en plusieurs tendances. Sous la pression des chapelles partisanes, chacune s'essaie à réunir le plus de monde possible, se réclamant du MCB originel, dont chaque aile se veut le continuateur. Les «divergences» politiques, ayant mené à l'éclatement du MCB, persistent à ce jour.
Aussi, après la commémoration de la semaine de l'amazighité par le MCB drivé par M.Ould-Ali El Hadi, un transfuge du RCD, c'est au tour du MCB drivé par le Dr Mouloud Lounaouci, un transfuge du FFS, d'organiser ses «activités» du 26 au 30 avril. Dans une déclaration remise à certains titres de la presse nationale et placardée sur les murs de la ville de Tizi Ouzou, le MCB, aile proche du RCD, drivée par le Dr Lounaouci, s'en prend avec une virulence à l'aile chapeautée par M.Ould-Ali, en prenant toutefois, la précaution de ne point le citer nommément. Dans cette déclaration, le MCB «Lounaouci» parle d'un plan de déstructuration de cette frondeuse région (la Kabylie, ndlr) qui vise à substituer à toutes les structures (partis politiques, MCB, mouvement citoyen) des organisations factices et serviles. N'allant pas par des chemins détournés le MCB-Lounaouci ajoute: «Des éléments connus et reconnus pour leur vilenie sont chargés de parasiter les champs culturel et politique.»
Et la déclaration en question après avoir précisé que «les ârchs-taiwan et le MCB-taiwan font surface à un moment où le pouvoir veut mettre la Kabylie à genoux» se fait plus agressive en soulignant que «la capitale, ville pourtant interdite, ouvre ses bras en offrant sa plus belle salle pour que le MCB-taiwan fasse fête avec des délégués exclus du mouvement citoyen».
Et enfin le MCB-Lounaouci de se poser des questions sur «les moyens mis à la disposition de ces individus et qui sont colossaux» Ce qui reste pour les initiateurs de la déclaration signée par le Dr Lounaouci, «d'origine douteuse!». Le programme de ce MCB porté sur les fonts baptismaux par le Dr Sadi, s'est ouvert hier matin, à la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, avec pour première conférence celle de Nourredine Aït-Hamouda sur l'affaire Matoub Lounès.
Alors que le MCB Ould-Ali a pu «fédérer» autour de la semaine de l'amazighité outre les délégués des ârchs, quelques personnalités politiques locales et des responsables du MAK, sans compter d'anciens détenus du Printemps amazigh, le MCB Lounaouci n'aligne, lui, que des responsables du RCD, des membres du HCA (une institution de l'Etat, pourtant !) et d'anciens joueurs de la JSK.
L'histoire du MCB originel, dont le seul héritier légitime restant jusqu'à l'éventuelle tenue d'un troisième séminaire, les commissions nationales, est à écrire. Mais son écriture demande un peu moins de passion et surtout plus de recul. Pour l'heure, chacun campe sur ses positions et se veut l'unique flambeau de la lutte pour tamazight.
Le dernier né des MCB dont le porte-parole est le Dr Lounaouci n'a, pour l'heure, qu'un seul but: prendre la place, toute la place des autres ailes. Mais cela se révèle être une «drôle d'entreprise!».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.