LE SILENCE TUE ENCORE PLUS LES ENFANTS YEMENITES    Renouvellement des membres du Conseil de la Nation : Le collège électoral convoqué pour le 29 décembre    Louisa Hanoune fustige les partisans de la «continuité»    Un élu de l'APW pour représenter le FLN    Ould-Abbès passe la main    La sous-traitance représente 10% de l'activité    Marchés pétroliers : La surabondance annonce-t-elle une mauvaise année ?    Un dialogue pour désamorcer la crise    La démission surprise d'Ould Abbès    Libye, la quadrature du cercle    Jamal Khashoggi, Ankara enfonce Riyad par petites doses    Votre week-end sportif    Violences dans les gradins du 5-Juillet    Le Mouloudia a mal de ses recrues estivales    Campagne d'information pour expliquer le projet    Plus de 33 000 pétards saisis à Djimla    Des dizaines de villageois de Souk-Lekhmis bloquent le CW15    Six millions d'Algériens sont diabétiques    Zombies-Land !    Logements sociaux : Les recalés des listes des bénéficiaires protestent    Assassinat par la DST en novembre 1954 de Kacem Zeddour Mohammed-Brahim Une affaire d'Etat    WA Tlemcen: Biskra, un cap important pour le Widad    USM Bel-Abbès: Un exploit qui en appelle d'autres    Le pétrole, toujours    Ce n'est pas Trump le problème mais l'Amérique qui l'a élu    Europe: «Brexit or not Brexit ?»    Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»    Présidentielle : on se perd en conjectures !    Skikda: Saisie de kif, 8 arrestations    Suite aux nombreuses opérations de relogement: Des terrains combinés de proximité pour les nouveaux pôles urbains    Lycée Dergham Hanifi: La police sensibilise les élèves sur les dangers de l'Internet    FLN: Ould Abbès démissionne    EN - Les Verts dès demain à Lomé: Belmadi mobilise ses troupes    France 1914-1918 : centenaire de l'Armistice, le 11 novembre    Le virus des primaires    Est-il Halal de prier à la grande mosquée d'Alger ?    Hamas plonge Israël dans une crise politique    Situation économique et sociale alarmante dans la wilaya de Khenchela :    Bedoui : " L'Algérie est sur de bons rails vers un lendemain meilleur "    Les assiettes foncières inexploitées seront mises à la disposition des porteurs de projets    Des otages druzes libérés portent en triomphe Bachar el-Assad    FLN : Ould Abbès "débarqué"    Arnaud Montebourg nouveau président de l'Association    2e édition du prix Cheikh Abdelkrim-Dali à Alger    L'étape d'Alger a coûté 5 MD    «Nous allons à Lomé pour la gagne»    L'échec programmé de Rome    Disney : Les exploits des super-héros font les affaires de Mickey    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mohamed Ali contre Omar Ibn El Khattab
Publié dans L'Expression le 25 - 11 - 2010


«La religion est l´intuition de l´univers.»
Friedrich Schleiermacher "Extrait du Discours sur la religion"
Décidément rien ne va plus entre les Syriens et les Egyptiens et cela en grande partie à cause des Algériens. En plus de leur rivalité artistique, s´est ajoutée leur rivalité sur le marché audiovisuel arabe. Le gouvernement égyptien, qui a injecté des sommes considérables pour encourager l´audiovisuel et le cinéma égyptien, face à la concurrence des pays du Golfe et à la valeur artistique des productions syriennes et jordaniennes, se retrouve aujourd´hui isolé dans le Monde arabe. Le plus grand coup porté à la production égyptienne c´est bien la défection du célèbre réalisateur syrien Hatem Ali, qui a renoncé à participer à la superproduction égyptienne du Ramadhan 2011 Mohamed Ali. En dépit de sa présence au Caire pour assister aux préparatifs de tournage de la nouvelle série, le cinéaste syrien, a décidé de présenter des excuses indiquant qu´il est pris par d´autres projets.
Il a demandé à la société de production, «King Tut» de reporter la série jusqu´à l´année prochaine en raison de son implication dans l´autre superproduction prévue pour le Ramadhan 2011 Omar Ibn Al-Khattab, financé par les Saoudiens avec le groupe MBC et les Qataris.
Le producteur égyptien, Hicham Chaâbane n´a pas accepté de reporter le projet et a confié la réalisation à Chadi Yahia El Fakhrani, le fils du comédien principal et producteur délégué du feuilleton. Le feuilleton Mohamed Ali c´est l´histoire du prince Mohamed Ali Farouk (né le 5 février 1979 au Caire), fils de l´ancien roi Fouad II d´Egypte. Le prince Mohamed Ali a grandi et a été éduqué entre l´Europe et le Maroc. Il est le successeur au trône d´Egypte (monarchie abolie le 18 juin 1953), après son père le roi Fouad II. Enfin, il faut préciser que le film Mohamed Ali devait se tourner au cinéma avec la société Good News mais faute de budget nécessaire, il a été transformé en feuilleton.
Hatem Ali avait réalisé avec grand succès le feuilleton Malik Farouk (le dernier roi d´Egypte). Il réussit à convaincre surtout, les Egyptiens, que les Syriens sont capables de faire des feuilletons sur des figures historiques égyptiennes. Avec sa défection, c´est tout le projet égyptien qui est mis en péril. Les Egyptiens n´ont pas l´expérience des films historiques. Hatem Ali, a été en fait recruté pour tourner la plus importante oeuvre religieuse après le Messager de Mustapha Akkad, Omar Ibn Al-Khattab. La production saoudienne a mis le paquet pour produire ce feuilleton historique sur l´une des plus importantes figures islamiques après le Prophète Mohamed (Qsssl), Abou Bakr et Ali Ibn Abd Moutalib. Politiquement, le feuilleton créera, sans aucun doute, une nouvelle polémique avec les chiites du Monde arabe et d´Iran qui ont une opinion très négative de Omar et son prédécesseur, Abou Bakr Al-Siddiq. Les chiites affirment que les deux hommes, qui ont dominé le Califat après la mort du Prophète (Qsssl) en 632, avaient menacé de brûler la maison de sa fille (épouse de Ali) Fatima, si elle n´approuvait pas le califat d´Abou Bakr. L´assassinat d´Omar, à l´âge de 58 ans en 644 est une controverse que le feuilleton aura à traiter, car il a été poignardé à la mosquée de Médine par un Persan (Abu Lu´lua) pour se venger de l´invasion et l´occupation de l´Empire perse (Iran actuel).
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.