Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



133 quintaux saisis en une nuit à Tlemcen
TRAFIC DE DROGUE
Publié dans L'Expression le 13 - 10 - 2012


De grosses quantités de drogue sont saisies régulièrement à travers la bande frontalière ouest par les services de sécurité tous corps confondus. Ces saisies phénoménales de drogue provenant du Maroc, le plus grand producteur de cannabis, renseignent sur la détermination des narcotrafiquants à utiliser le territoire algérien comme zone de transit: de grandes quantités de stupéfiants étant destinées à être écoulées à l'étranger. Ainsi, durant la nuit du mercredi à jeudi, le service régional de lutte contre la contrebande et le trafic de drogue de la Sûreté nationale à Tlemcen a saisi plus de 133 quintaux de kif traité dissimulés à l'intérieur d'un camion sans immatriculation, a-t-on appris du responsable de ce service. Les services des Douanes relevant de la Direction régionale de Tlemcen ont saisi, depuis le début de l'année en cours, 18,365 tonnes de kif traité, une quantité représentant une valeur de 735 millions de dinars, a-t-on appris du directeur régional adjoint de cette institution. Ces opérations de saisie ont conduit, selon des sources sécuritaires, depuis le mois de janvier, à l'interpellation de près de 3000 personnes. En 2011, les services de sécurité ont interpellé 2594 personnes et ont procédé à la saisie de près de 28 tonnes (27.945,896 kg) de kif traité, 27 178 comprimés de substance psychotrope, 1240 plants de drogue - 899 plants de cannabis et 341 plants de pavot à opium, 323,65 g d'héroïne et 1.756,105 g de cocaïne, dont une quantité de 1,750 kg a été rejetée par la mer à Aïn Témouchent. Signalons que les saisies de drogue opérées sont passées du simple au double en moins d'une année et multipliées par 11 en cinq années. Les mêmes sources notent également que 70% des saisies de drogue opérées par les unités des services de sécurité ont été effectuées à l'ouest et au sud-ouest du pays. Cette situation s'explique surtout par la position de l'Algérie en Afrique du Nord. L'Algérie constitue un carrefour ouvert sur l'Europe, le Moyen-Orient et la zone du Sahel. La longueur de ses frontières terrestres et la configuration difficile de son relief, notamment dans les zones désertiques, favorisent le développement d'activités criminelles transfrontalières particulièrement le trafic des stupéfiants, en provenance d'un pays limitrophe, le Maroc, le plus grand producteur de cannabis, la drogue la plus consommée dans le monde. Ce transit phénoménal de drogue marocaine par l'Algérie est accéléré du fait du gel de l'accord de pêche signé entre le Maroc et l'Union européenne, depuis décembre 2011. Le gel de cet accord a eu pour conséquence la réduction drastique de la circulation maritime, notamment des bateaux utilisés par les trafiquants pour acheminer la drogue en Europe. «Le transport par voie terrestre s'est avéré inévitable, d'où les grandes quantités de kif traité saisies le long de la bande frontalière», a soutenu Chaâbane Chaouche, directeur régional adjoint de la direction régionale des Douanes de Tlemcen. Même son de cloche auprès des unités de la Gendarmerie nationale et celles des gardes-frontières (GGF), indiquant que le phénomène de transit de drogue par l'Algérie vers l'Europe et le Moyen-Orient semble prendre une dimension inquiétante, en raison des quantités importantes de drogues saisies et qui proviennent du Maroc. A ce sujet, il convient de noter que le Maroc occupe toujours le premier rang en tant qu'exportateur de résine de cannabis vers l'Europe, avec pour principales voies d'entrée l'Espagne et le Portugal.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.