Après l'ONM et l'UGTA, il a rencontré la direction de l'UNPA.. Sellal défend le «projet» du Président-candidat    Filière apicole.. Création d'un conseil national interprofessionnel    Résolution des affaires criminelles à El Tarf.. Hausse de 80%    Formation professionnelle.. 1000 nouveaux inscrits à Tizi Ouzou    Championnat arabe de boxe.. Huit médailles dont 3 en or pour l'Algérie    Coupe d'Algérie.. La double confrontation CRB-NAHD officiellement au 5 juillet    Ligue des champions.. Sergio Ramos s'explique après la polémique concernant son carton jaune    Grand succès de «Nathan le sage» à Alger.. Le théâtre pour unir les humains    Première forte mobilisation dans la rue contre le 5e mandat    Salon international de défense «IDEX-2019».. Gaid Salah à Abou Dhabi    Grand concours «Cirta Science» de Constantine.. 550 lycéens aux épreuves préliminaires    Le jeune arrête à BBA libéré    INTERSYNDICALE : L'éducation perturbée par une grève le 26 février    UN VEHICULE VOLE A MOSTAGANEM, RETROUVE A RELIZANE : Les 04 voleurs placés sous les verrous    PRESIDENTILLE 2019 : Le PT tranchera prochainement sur sa participation    PREPARATIFS DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE : 8 nouveaux centres de vote créés    REVISION DE LA LOI RELATIVE AU MOUDJAHID ET AU CHAHID : Prise en charge médicale optimale pour les Moudjahidine    Ernesto Valverde prolongé    La justice refuse la libération d'un ex-ministre mozambicain    Les faux dilemmes de Benflis et Hanoune    Les assurances de Temmar    La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles    «La coupe de cheveux reflète inéluctablement notre idole»    Quelques vieilles saloperies jamais vraiment enterrées au cimetière de Boothill !    Gare routière est : Un policier assassiné dans un bus    Zone de Bellara, à El Milia (Jijel) : Lancement des travaux de viabilisation    Coupe arabe des clubs. Al-Merreikh – MCA : Mission difficile pour le Doyen à Omdurman    LFP – sanctions : Huis clos pour le MOB, un an pour Harkabi    MO Béjaïa : Accord trouvé avec Bouzidi    Chambre de commerce : Une délégation américaine en visite à Oran    Le ministre du Travail l'affirme: Plus d'un demi million de nouveaux chômeurs diplômés chaque année    Chlef: Le vol de câbles téléphoniques inquiète    Bilan financier 2018: Ooredoo Algérie compte 13,8 millions d'abonnés    Coupe d'Algérie: La double confrontation CRB - NAHD au 5-Juillet    59ème anniversaire des essais nucléaires français en Algérie    Plus de 100 000 bébés meurent annuellement en raison des guerres    Le réseau internet exposé aux attaques de l'exterieur du pays    Des avions français bombardent des civils à l'extrême Est    Deux terroristes se font exploser à Sidi Bouzid    Trois éléments de soutien aux terroristes arrêtés à Oran et des armes saisies à Skikda    «Les Yeux de Mansour» de Ryad Girod    Générale de Saha l'artiste    Manselkouch.. Manselkouch en ouverture    "Les masques sont tombés" : Moscou répond au journaliste de la BBC sur "l'attaque" à Douma    La dette publique des USA bat un nouveau record: en quoi Trump est-il différent d'Obama?    Abdelkader Kara Bouhadba installé dans ses nouvelles fonctions    Accord de pêche Maroc-UE : Le Tribunal européen ordonne à l'UE de respecter le droit international    Cameroun : L'opposant Maurice Kamto et ses partisans inculpés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





10 candidats à chances égales
BOUIRA
Publié dans L'Expression le 29 - 12 - 2012

Les alliances parfois inattendues joueront un rôle déterminant dans le choix du sénateur.
La course au poste de sénateur bat son plein, les grands électeurs choisiront aujourd'hui celui qui rejoindra le Sénat pour six années. 10 candidats issus du FLN, RND, HMS, PRA, FM, MEN, FFS, Jil Djadid, RPR et MPA postulent à ce siège qui s'inscrit dans le cadre du renouvellement de la moitié de la composante de la chambre haute. Pour les plus informés en matière de politique locale, cette élection bénéficiera à l'un des deux postulants des deux partis majoritaires au niveau wilaya, en l'occurrence le FLN et le RND. Ces deux formations et suite au verdict des urnes des dernières locales, disposent respectivement de 175 sièges pour l'ex-parti unique et 165 pour le Rassemblement national démocratique. Certes, 10 candidats ont manifesté leur volonté d'occuper le siège du Flniste sortant, Abdelkader Bouguerra, mais les chances des huit autres postulants restent minimes même s'ils comptent sur d'eventuels mécontents au sein des deux grands partis. Ce qui demeure une lueur d'espoir pour les autres est le fait que le choix des deux candidats du FLN, Mani du RND et Benyoucef ne font pas l'unanimité au sein des bases partisanes. Le candidat du FLN dèjà sur la liste pour la députation, candidat à la mairie de Bouira est à sa troisième épreuve. Les deux candidats des deux formations dominantes ne font pas l'unanimité dans les régions Sud et Ouest où les militants tentent comme à chaque élection d'imposer un des leurs. «Le choix du candidat n'a pas obéi à l'obligation faite d'être militant depuis au moins 10 ans» nous affirmera un militant de l'ex-parti unique.
Cette entorse peut jouer en faveur des candidat des autres partis et particulièrement pour Hadj Mechedou, unique candidat de la région est de la wilaya, le nouveau maire de Aïn Bessem B.Guechou ou pour Hadj. Moussa le candidat du MEN. Pour éviter toute surprise, le mouhafadh éxigera des votants la remise du bulletin non choisi, mais de l'avis de la majorité, le FLN peut subir une autre défaite après celle des dernières locales. Cette façon de faire a été à l'origine de la sortie du FFS à l'occasion du choix du président de l'APW. Le geste avait été interprété comme une forme d'arrogance qui a amené les partisans de Aït Ahmed à boycotter le vote, eux qui avaient choisi un dissident du RND. Le FFS, qui a comptabilisé 60 élus, peut jouer les trouble-fête s'il arrive à rallier à sa candidature les voix des maires et membres des exécutifs des 45 communes. Les alliances parfois inattendues joueront un rôle déterminant dans le choix du sénateur. Ces mêmes alliances peuvent aussi jouer des tours aux deux formations en tête surtout qu' un consensus entre le FLN et le RND n'est pas possible.
La preuve quant à la fragilité de cette union consacrée à l'occasion des dernières élections locales reste la dissidence du deuxième candidat sur la liste du parti du secrétaire général Ahmed Ouyahia qui, contre le gré de tous, a postulé au perchoir de l'APW, malgré le deal ficelé entre les deux partis de l'Alliance présidentielle. Parce que l'écart entre les deux candidats favoris n'est que de 10 sièges, personne ne peut aujourd' hui pronostiquer ou affirmer avec certitude qui sera senateur pour six ans à la place de Abdelkader Bouguerra et qui rejoindra Gaci Abdelkader à la chambre haute.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.