NAAMA : Près de 5000 candidats au baccalauréat    Le FLN insiste toujours sur la démission de Bouchareb    Laïd Benamor désavoué    Des activités en hausse    Les idées sont au chevet des actions    L'ancien ministre des Finances Karim Djoudi placé sous contrôle judiciaire    Souscripteurs des programmes LPA et LSP : Unis pour le départ de la «mafia de l'immobilier»    Ouverture de la saison estivale à Jijel : Près de 30 kilomètres de plages surveillées    Plaidoyer contre la détention préventive    La gêne manifeste du gouvernement suisse    Hong Kong suspend le projet de loi    Derniers réglages avant le Kenya    El-Hennani confirme : «ma démission est irrévocable»    Allik et Amrani restent    Zoubir Kerraz dit «Tereza» n'est plus    Le groupe Haddad obligé de faire des concessions financières    Du règne sans partage à la déchéance    La preuve de la «généralisation de la corruption»    Près de 100 chasseurs bénéficient d'un stage à Mila    Sachez que…    Secousse tellurique de 3,5    Les médecins généralistes pour soutenir les experts psychiatres    ACTUCULT    Pressions sur un imam pro-mouvement du 22 février    La révolution du 22 février intéresse les Français    Gala de charité au profit d'un enfant malade à Aït R'zine    Mouloudia d'Alger : Djabou au Doyen, c'est fait    MO Béjaïa : Adrar négocie avec Bouzidi    Oued Zhor (Jijel) : Le pillage de sable défigure un joyau de la côte    Pour une nouvelle feuille de route dans le cadre des ODD    Abu Dhabi se trouve un pied à terre au Niger    Le temps judiciaire et le ton politique    L'autre transition dont personne ne parle    Première partie : Naissance de la CAF et de la CAN    Des avocats comptent introduire une action en justice : Naïma Salhi s'attaque à Djamila Bouhired    Les enfants font leur «cinoche»    «Faire découvrir au public ce riche patrimoine du Gharnati, Sanaa et El Malouf»    Afin de saluer les décisions de la justice contre la corruption : Marches à travers les wilayas du pays    Chine VS Etats-Unis : Pékin pourrait-il se servir des obligations américaines comme d'un moyen de pression ?    Ouvrant un nouveau chapitre de la coopération internationale : Xi et Poutine engagent les liens bilatéraux dans une nouvelle ère    Deux pétroliers ciblés dans le golfe d'Oman : L'or noir en hausse    Solution de la crise en Libye: Les pays voisins préoccupés et insistent sur le dialogue    Affrontements meurtriers à Nzérékoré    Nouvelle escalade entre les Etats-uniset l'iran    Un avion d'Air Algérie rebroussechemin !    La situation s'enlise    Banxy, la banque mobile lance la carte Visa    Le prix du chef de l'Etat Ali-Maâchi décerné à 24 jeunes talents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





�LECTION S�NATORIALES
Publié dans Le Soir d'Algérie le 02 - 01 - 2007


Le RCD haut la main
A Tizi-Ouzou, c�est Semoudi, maire RCD de Mekla qui a �t� �lu � l�issue d�un scrutin pour lequel pas moins de sept candidats dont quatre ind�pendants et trois partisans (RCD, FLN et RND) �taient en course. En l�absence du FFS, qui a boycott� le scrutin s�natorial, le RCD confirme qu�il reste la deuxi�me force politique de la r�gion apr�s le parti de A�t Ahmed qui renferme la majorit� des grands �lecteurs dont l�absence compte parmi les facteurs ayant favoris� l��lection du candidat du RCD. Celui-ci a obtenu 216 voix sur les 443 exprim�es sur un total de 656 inscrits.
En plus de la solidarit� partisane qui a pr�valu au sein du RCD qui compte 159 �lus, le candidat du parti de Sa�d Sadi a b�n�fici� du report de 57 voix qui viennent, des rangs de partis politiques ou d�ind�pendants dont certains ont r�vis� leur choix organique (ou en fait s�agissant des ind�pendants), en ayant pr�alablement rejoint le RCD. La situation est totalement invers�e au sein des deux partis de la coalition gouvernementale o� l�on note l�effritement, chiffres � l�appui, de la discipline partisane r�clam�e, � hue et � dia, par les responsables de ces partis. En cause, le choix des candidatures qui a visiblement, d�plu aux grands �lecteurs du FLN et du RND. Pas moins de 21 voix de son propre camp ont manqu� � Slacel Mokrane, candidat malheureux du RND qui compte un nombre de 78 grands �lecteurs. Les 137 �lus du FLN ne se sont pas tous exprim�s en faveur de la candidate choisie par la direction du parti du Premier ministre Belkhadem. N��tait le soutien (en th�orie) d��lus du PT et du MSP, le d�compte des voix favorables � M. A�t Merar aurait �t�, certainement, inf�rieur � celui obtenu. S. A. M.
BOUIRA
Le FLN � l'arrach�
Finalement, il aura fallu attendre le d�pouillement final et suivre le d�compte jusqu�� l�ultime bulletin pour d�partager les deux principaux candidats favoris pour le poste de s�nateur de la wilaya de Bouira, en l�occurrence Bouguerra Abdelkader du FLN, actuel vice-pr�sident de l�APW et mouhafedh qui a arrach� la victoire finale in extremis avec 155 voix contre 153 pour son rival, le candidat du RND, Cha�b Ma�mar. En effet, � Bouira, finalement, la comp�tition entre les deux principaux candidats du FLN et du RND partis favoris des pronostics tant ils ont une avanc�e consid�rable sur leurs rivaux des autres partis d�El-Islah et du FNA ainsi que des trois ind�pendants, s�est jou�e sur quelques petits d�tails. Le FLN qui dispose de 114 voix appartenant au parti ainsi que celles du PT et quelques ind�pendants, a jou� au coude � coude avec son rival de toujours, le RND qui lui, dispose �galement de 110 voix de ses propres militants ainsi que celles des alliances contract�es par le coordinateur du parti et n�anmoins s�nateur, Dr Bouha Mohamed. Mais, si l�on regarde les r�sultats finaux, l�on comprendrait que l�existence des autres candidats quand bien m�me leurs r�sultats �taient insignifiants, il reste que ce sont toujours des voix de moins pour tel ou tel candidat du FLN et du RND. Et hormis les 12 voix obtenues par le candidat Hassane Amirouche, proche des islamistes, ainsi que la voix de Rezzig, candidat d�El-Islah, les autres voix, celles de Mesrane Rabah et Chiad Hamid, avec deux chacun, ainsi que les 11 voix du FNA et les 25 bulletins nuls, sont autant de voix qui avaient jou� sur le r�sultat final. Notons aussi, que le FFS a, comme pr�vu, boycott� cette �lection mais, quelques �lus de ce parti � l�image du P/APC d�Aomar, n�ont pas respect� le mot d�ordre du boycott. Pour rappel, ils �taient 422 �lus inscrits sur la liste mais, seuls 363 se sont exprim�s, soit un taux de participation de 85%. Y. Y.

SAIDA/LE NOUVEAU SENATEUR BELHADJ B. MAIRE DE REBAHIA
Les redresseurs redress�s
Ecart� lors des �lections primaires par la direction nationale de son parti le FLN, le maire de Rebahia, Belhadj B., candidat ind�pendant, devient s�nateur avec 79 voix obtenus, laissant derri�re lui et de loin le maire de Douithabet Adel B., candidat d�sign� du FLN qui s�est class� 3e avec 33 voix �r�colt�es�, derri�re les 48 voix ramass�es par le candidat du RND. Medkour A., maire de A�n El-Hadjar, lors des �lections s�natoriales qui ont eu lieu jeudi dernier au si�ge de l�ex-salle des d�lib�rations de l�APW. De l�avis d�un grand nombre d�observateurs, les mieux avertis, enfin le peu qui reste � Sa�da, le vote de ce jeudi restera � jamais grav� dans la m�moire collective de la population sa�die. �Il est aussi une r�ponse cinglante � l��missaire du SG, M. Belkhadem, M. Affif qui, malgr� ses menaces lanc�es � l�adresse des 62 membres �lus du parti (v. article pr�c�dent) qui soutenaient leur favori devenu s�nateur, croyait dur comme fer que le candidat du parti allait rafler la mise. Il y a lieu de signaler que 184 membres �lus, toutes tendances politiques confondues ont accompli leur devoir �lectoral � l�exception d�un seul �lu, le Flniste Megherbi qui se trouvait hospitalis� le jour du scrutin. Quoi qu�il en soit, cette op�ration de vote �marqu�e� par 20 bulletins nuls, acte men� de main de ma�tre par un trio de magistrats et d�un greffier en chef s�est d�roul�e dans une totale transparence. M. B. Amine

AIN-DEFLA Hanoufa
Ahmed �lu sans surprise au poste de s�nateur
Les �lections s�natoriales pour le renouvellement de la deuxi�me chambre l�gislative se sont d�roul�es comme dans toutes les wilayas jeudi 28 d�cembre dans la salle de conf�rences du si�ge de la wilaya. A l�issue du d�pouillement du scrutin en pr�sence des juges d�l�gu�s pour la circonstance, a �t� �lu M. Hanoufa Ahmed, membre de l�APC de la commune d�El-Aura, au poste du s�nateur qui succ�de � M. Benrokia Missoum qui termine son mandat. Il faut rappeler que M. Hanoufa a failli l�emporter aux �lections s�natoriales pr�c�dentes face � M. Kastali qui a �t� �lu avec une diff�rence d�� peine quelques voix. Il r�cidive cette fois, mais avec succ�s puisqu�il obtient 113 voix des 367 grands �lecteurs, suivi de M. Guellil Benyoucef, candidat RND qui obtient 84 voix, Djema� Djilali (HMS) 76 voix, Ziane Ahmed (P/APW) candidat FLN qui s�est pr�sent� comme candidat libre, �d�sob�issant� aux prescriptions de son parti et contre lequel a �t� prononc� le gel de sa qualit� de militant. Le candidat d�El Islah, en la personne de M. Moussa Kalouaz, pr�sentement en p�lerinage � La Mecque n�a obtenu que 8 voix, 3 autres candidats libres n�ont obtenu que 3 voix, en tout, certains n�ayant eu que leur propre voix. Que dire de ces �lections ? D�abord, en ce qui concerne ce candidat FLN, il a surpass� de tr�s loin ses concurrents, aux primaires de son parti avec 67 voix, ses 2 poursuivants les plus proches n�ayant obtenu que 23 voix et 21 voix pour Ziane Ahmed, l�actuel P/APW. M�me si on a entendu ici et l� quelques supputations, son �lection ne faisait aucun doute. On remarque aussi que le candidat HMS, Djillali Djema�, a obtenu ses 76 voix tout comme aux s�natoriales pr�c�dentes alors que ce parti ne poss�de que 45 �lus, grands �lecteurs. Il en est de m�me pour le RND qui a obtenu 84 voix, 8 de plus que ses 76 grands �lecteurs. El Islah qui compte 22 �lecteurs a vu 14 de ses voix partir ailleurs. Dans l�impossibilit� de savoir qui a vot� pour qui de mani�re pr�cise, on peut affirmer qu�au sein de toutes les formations, la discipline de vote n�est pas suivie � la lettre. Les �changes de voix en fonction des �campagnes� sont l� pour le d�montrer, la fid�lit�, semble-t-il est une qualit� qui se perd. Au sein du FLN, une autre joute se pr�pare et pointe � l�horizon, la �bataille� se jouera pour l�occupation de la mouhafadha, ajourn�e croit-on savoir en raison des s�natoriales du 28 d�cembre. Karim O.
MILA
Le FLN humili�
Comme pronostiqu� par nos soins, le candidat RND et non moins P/APW de Mila, Ammar Hadmessaoud, n�a trouv� aucune r�sistance pour d�crocher haut la main le fameux s�same qui le propulse � la chambre haute. Nous disions (voir le Soir d�Alg�rie du lundi 4 d�cembre 2006) �3e session ordinaire de l�APW. Sur fond de tractations pour les s�natoriales� : �Les autres candidats aux s�natoriales du 28 d�cembre prochain, n�ont qu�� bien se tenir, car un v�ritable �tsunami� nomm� Ammar Hadmessaoud risque de tout balayer sur son passage, malgr� le rang qu�occupe son parti � le RND � qui ne vient qu�en 3e position � Mila derri�re le FLN et El Islah.� Puis, dans le Soir d�Alg�rie, du mercredi 20 d�cembre : �Huit candidats en lice.� �Avec respectivement 109 �lus pour le FLN. 82 pour le mouvement de Abdellah Djaballah, 61 pour celui de Ouyahia et 23 pour le MSP de Bouguerra Soltani. Si math�matiquement et logiquement parlant, M. Brahim Bendjaber, pr�sident de la Chambre nationale de commerce et d�industrie et candidat FLN part en pole position pour pouvoir s�imposer, r�ellement et pratiquement, au vu des alliances qui se nouent et � l�intense travail de coulisses et aux innombrables tractations qui s�op�rent, rien n�est moins s�r ! Car, M. Ammar Hadmessaoud, actuel P/APW et coordinateur de wilaya du RND est tout simplement en train de ratisser large au sein des partis minoritaires et m�me parmi les dissidents des quatre partis en lice.�Et on a vu juste ! En en effet, M. Hadmessaoud et avec un score humiliant en plus, n�a laiss� aucune chance � ses concurrents du jour. 154 voix glan�es contre 81 pour le candidat FLN et 71 pour celui d�El Islah, les deux partis majoritaires dans les assembl�es locales, et seulement 8 pour le MSP qui en compte 23 �lus. Cette gifle que le vieux parti vient de recevoir en plein visage, risque de lui �tre fatale, localement, � court et moyen terme (pr�sidence de l�APW, �lections l�gislatives et locales de 2007), majoritaire au sein de l�APW, le FLN a laiss� filer la pr�sidence qui est revenue � Hadmessaoud, majoritaire �galement dans les assembl�es locales, il s�est fait rouler une deuxi�me fois dans la farine, par ce m�me Hadmessaoud qui a ravi le si�ge de s�nateur � une personnalit� nationale que tout pr�destinait � ce poste, en l�occurrence M. Brahim Bendjaber, industriel bien connu et pr�sident de la Chambre nationale de commerce et d�industrie. C�est faire montre de l��tat de f�brilit� dans lequel �volue ce parti, ravag� par des tiraillements et des dissidences qui n�en finiront jamais ! Un parti vraiment � la crois�e des chemins, malgr� les assurances qu�il essaye d�afficher. A. Mha�moud
AIN-TEMOUCHENT
"Le FLN sans surprise"
Fort de ses 106 �lus APC/APW, le parti de Belkhadem n�a pas vraiment trembl� pour s�adjuger le poste de s�nateur mis au jour ce jeudi, jour de s�natoriales dans la wilaya de A�n-T�mouchent, r�ussissant d�une pierre deux coups, d�abord arracher ce poste du parti rival (RND) qui le d�tenait depuis 2002, et pour lequel 7 candidats �taient en lice ce 28 d�cembre, ensuite jauger ses potentialit�s dans la wilaya de A�n-T�mouchent en pr�vision des prochaines �ch�ances �lectorales. Donc, sur 259 �lus votants, le repr�sentant du FLN, en l�occurrence, Sa�d Bellounis a rafl� 105 voix, suivi par Haskar Ali du RND avec 72 voix auquel il convient de noter que le nombre d��lus du parti d�Ouyahia est de 83. Le candidat du MSP, Djebbour Boudjema�, a r�colt� 23 voix sur les 26 �lus du parti islamiste. Tandis que l�unique candidate de la wilaya lors de ces �lections, et repr�sentante du parti AHD 54, Mlle Boucha�la Nac�ra n�a obtenu que 7 voix, tout comme Zahraoui Mohamed, maire de B�ni-Saf, et qui s�est pr�sent� en tant que candidat ind�pendant. Le dissident du RND Amrani Abdelhamid et le candidat du FNA Beldjillali Boumedi�ne n�ont obtenu que 2 voix chacun. Il est utile de noter que 45 bulletins nuls ont �t� enregistr�s durant ces s�natoriales, un taux jug� tr�s �lev� chez les grands �lecteurs de la wilaya de A�n- T�mouchent, et que ces voix auraient pu �tre d�terminantes dans le choix final de ces �lections. S. B.
BORDJ-BOU-ARRERIDJ
Encore une fois, un militant du RND
Le deuxi�me s�nateur de la wilaya des Bibans, a �t� officiellement d�sign� par la voie des urnes. Il s�agit de M. Ben Toumi, un militant du RND qui avait occup� auparavant les responsabilit�s d�un P/APC dans une petite commune p�riph�rique, Ben Toumi succ�dera donc � M. Sahd et accompagnera N. Boudache, lui aussi militant du RND, au S�nat. Oppos� � Daoud et Ferrah, le nouveau s�nateur avait obtenu 145 voix sur 307, soit environ 48% du nombre total des votants. Sa�d�ne Ammara
MASCARA
Le RND remporte le si�ge haut la main
Toujours pas de si�ge au S�nat pour le FLN � Mascara. A l�issue des s�natoriales de jeudi dernier, c�est donc � Mohamed Bessayah, membre APC de la cit� des Olives, Sig, qui a �t� �lu avec 199 voix. Il laisse loin derri�re lui le candidat du FLN qui disposait pourtant d�un avantage num�rique avec plus de 170 votants sur les 420 au niveau de la wilaya. Si l�ampleur du score r�alis� par le parti de Ouyahia est surprenante, sa victoire n�en �tant pas moins attendue eu �gard aux derniers d�veloppements sur la sc�ne politique. Manifestement, Bessayah a rafl� la mise en man�uvrant pour rallier � lui des votants du parti de Belkhadem. La formation politique paie aussi les frais d�une division dans ses propres rangs qui �tait d�j� annonc�e. Les Flnistes attendront encore pour remporter un si�ge. M. Meddeber
TEBESSA
Le candidat RND pl�biscit�
La phase �lective des s�natoriales � T�bessa a connu un d�nouement inattendu au moment o� tout le monde s�attendait � une rafle de voix par le candidat FLN. En tenant compte de nombreux param�tres c�est le candidat RND qui a eu la part du lion devan�ant le parti attendu de 46 voix, soit 88 voix pour Sa�di Mohamed-Ali. A noter qu�� la derni�re minute, on a assist� � une alliance entre les partis MSP et RND, une alliance pr�visionnelle pour les l�gislatives 2007 o� 19 voix ont �t� attribu�es au candidat RND. Quant au candidat PRA, m�me sa voix a fait l�objet d�une transaction. Sa�dallah Djamel
BATNA
Le FLN d�tr�ne le RND
Bien que le FLN disposait de 254 voix sur les 568 inscrits soit pr�s de 43% de l��lectorat, la partie s�natoriale face au RND principalement, Islah, Nahda, PT, RCD, et candidats libres n�a pas �t� une partie de plaisir. Vivement que le pr�sident du groupe FLN � l�APW de Batna, Me Delenda a compris le danger et s�est employ� avec quelques �lus de l�instance de wilaya � sensibiliser et surtout mobiliser les �lus des communes autour de la candidature du Dr Mokhtari Lazhar, les kasmates et mouhafadhas �tant gel�es. N�emp�che que le candidat du RND, Me Berkat, bien que trahi par la candidature de M. Kh�mari qui lui a fait perdre 24 voix, a failli cr�er la surprise. Les bulletins nuls au nombre de cinquante et pas moins de quarante absents ont quelque peu favoris� le candidat du parti FLN. Sur les huit concurrents, le candidat du FLN, Dr Mokhtari Lazhar a rassembl� 224 voix sur les 528 exprim�es se classant premier avec 42% devan�ant le candidat officiel du RND, Me Berkat (185 voix - 35%) le dissident du RND troisi�me (3e avec 24 voix - 4,54%). Apr�s avoir craint le pire, les partisans de Belkhadem ont f�t� comme il se doit cette victoire devant la mouhafadha, youyous, coups de feu, chants... Houadef Mohammed


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.