Mihoubi renouvelle ses promesses électorales    Le PAD appelle à intensifier la mobilisation    Béjaïa, ville morte ce dimanche    Trois urgences pour un mandat transitionnel    Cinq civils tués dans l'extrême-nord du Cameroun    La situation politique et sécuritaire demeure préoccupante    L'Afrique au menu d'une rencontre à Bruxelles    Examen du projet de la loi de finances sous haute tension    Doncic égale un record de Jordan et Dallas étrille New Orleans    Cap sur le MC Oran    Vieira inquiet pour la blessure d'Atal    Grève générale dans plusieurs communes    Gel de la grève dans les écoles primaires    Mesbah Mohand-Ameziane pose sa guitare…    ACTUCULT    Gregory Dargent : "Mon travail se veut poétique et non folklorique"    Abdelawahab Boumaza présente ses œuvres au public    Kamel Belhocine allume ses "bougies artistiques" à Alger    La fonction miroitante de la poésie    L'élection présidentielle scellera la rupture avec l'ancien système, affirme la presse oranaise    Dernier jour de la campagne électorale : ‘'aller voter pour une Algérie nouvelle et stable''    CRB - Sayoud : «Notre public est fier de nous»    JSK: Rien de grave pour Addadi    Belmadi : «Algérie-France ? Le dossier est entre les mains des deux présidents !»    Naciria : Deux personnes tuées par le monoxyde de carbone    On vous le dit    Abdelrahmi Bessaha. Economiste, expert international : «La corruption est une force formidable de blocage du progrès économique et social»    Sahara occidental : La Fondation Kennedy félicite Aminatou Haidar pour son prix Nobel alternatif    Gaïd Salah: La «bande et ses relais» ont échoué    De 8 à 15 ans pour les autres accusés: 20 ans de prison requis contre Ouyahia, Sellal et Bouchouareb    A l'exception de quelques wilayas du centre: La grève générale très peu suivie    Tlemcen: Le nouveau port régional de pêche bientôt opérationnel    Deux morts et six blessés dans un carambolage    Des équipements pour les handicapés des centres spécialisés    Automibile : Les enjeux économiques de la nouvelle polémique sur les SUV    Recul de 6,3% de la facture d' importation    Agonie des bourses mondiales : De plus en plus d'inquiétudes    Céréales La production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)    Pétrole : Le prix monte après les annonces de l'Opep    Médea : Opération "Un arbre pour chaque citoyen"    La Sonatrach se met au défi du développement énergétique    Loukal : «Le Gouvernement déterminé à moderniser l'administration fiscale»    Crise de gestion des clubs : Les premières propositions de solutions "dans un mois"    Muay Thaï - One Championship: L'Algérien Mahmoudi domine la légende Lerdsila aux points    Russie : Vladimir Poutine dresse le bilan de l'économie russe en 2019    Chine : Un "super-porc" pour sauver l'économie du pays    Littérature : Le Prix Assia-Djebar 2019 attribué jeudi à Alger à trois lauréats    Dramaturgie en tamazight : Lancement samedi du Prix national "Mohia d'Or" à Tizi-Ouzou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le logement social fait des mécontents
BORDJ BOU ARRERIDJ
Publié dans L'Expression le 27 - 02 - 2013

Un dernier appel a été lancé aux citoyens à 12 h par le chef de l'exécutif affirmant que «les recours seront étudiés dans la transparence totale».
Le siège de la wilaya de Bordj Bou Arréridj et celui de la daïra ont été assiégés dès 8 heures du matin, hier, suite à l'affichage des 935 noms des bénéficiaires de logements sociaux.
Les protestataires ont bloqué les deux accès principaux menant à la wilaya et à la daïra alors que d'autres parmi les 27.000 demandeurs ont tenté de pénétrer à l'intérieur de l'enceinte de la daïra et de la wilaya malgré les appels au calme lancés depuis hier soir, lundi, par le chef de l'exécutif, Azzedine Mecheri sur les ondes de la radio de Bordj Bou Arréridj.
Certains parmi les jeunes n'ont pas trouvé mieux que de ramener une carcasse de véhicule -une vieille Ritmo- et de la brûler au niveau du boulevard Houari-Boumediene où se trouve le tribunal de Bordj Bou Arreridj, pas loin du siège de la wilaya où des centaines de personnes, dans le calme et encadrées par les policiers, faisaient la chaîne pour déposer des recours. Par contre, les contestataires de cette liste n'ont pas hésité à pointer du doigt les membres de la commission en citant des noms bien connus dans la ville de Bordj Bou Arréridj. «Cette liste est soumise à des changements après les recours et toute personne bénéficiant de biens immobiliers, d'un lot de terrain, d'un logement, d'un héritage, toute personne ayant des moyens pour se loger, doit être dénoncée», a lancé le wali de Bordj Bou Arréridj sur les ondes de la radio, annonçant également l'affichage de la liste pour hier.
La ville, depuis cette annonce, retenait son souffle, puisque la commission a étudié plus de 27.000 demandes pour 935 logements seulement. Bien que la wilaya ait prévu 3000 logements qui seront prêts d'ici une année dans la ville de Bordj Bou Arréridj, la protestation a vite gagné la population, notamment les jeunes. A 11h30, les policiers, qui ont pris place autour du siège de la daïra et de la wilaya, ont tenté de convaincre les protestataires de rester dans le calme.
Les véhicules des brigades d'intervention sont visibles dans les endroits stratégiques menant au siège de la wilaya.
Pour le moment, les éléments des services de sécurité ne sont pas intervenus avec des moyens appropriés pour disperser la foule. Les services de la Protection civile sont visibles également parmi la foule et discutent avec des personnes, de peur que des protestataires tentent de s'immoler.
La population croise les doigts tout en espérant que cette opération de distribution de logements se passera sans «dégâts».
Le chef de l'exécutif a tenu à ce que les photos, la situation familiale et sociale soient affichées pour permettre à tous les citoyens de connaître les bénéficiaires et «d'aider les autorités à assainir cette liste». Un dernier appel a été lancé aux citoyens à 12h par le chef de l'exécutif affirmant que «les recours seront étudiés dans la transparence totale».
C'est la première fois que dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj une liste de bénéficiaires est affichée sur les réseaux sociaux de l'Internet, d'un journal arabophone et dans tous les quartiers de la ville de Bordj Bou Arréridj. «Le citoyen a besoin de connaître tous les détails concernant la situation du bénéficiaire», a déclaré le wali de Bordj Bou Arréridj en direction des protestataires, leur lançant un appel au calme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.