Reprise de l'activité du contrôle technique des véhicules    L'ENIE se lance dans la fabricationde respirateurs artificiels    L'afrique risque de ne pas recevoir le soutien souhaité    L'Algérie "peut compter" sur son amitié avec la Chine    Réception de 8,5 millions de masques en provenance de Chine    Le Pr Benbouzid annonce l'arrivée prochaine d'une vague de contamination    COVID-19 : L'Algérie continuera à réceptionner des équipements médicaux    OPEP : l'Algérie appelle à une réduction immédiate de la production de pétrole    LUTTE CONTRE L'INFORMEL ET LA SPECULATION : Les commerçants sommés de déclarer leurs entrepôts    POUR LES ABONNES DE BLIDA : Aucune coupure d'internet jusqu'au 19 avril    Pas de date butoir pour la LDC selon le démenti de l'UEFA    MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE : Ouadjaout annonce une mouture de plan de contingence    PREMIER MINISTERE : Reprise de certaines activités commerciales    Covid-19 : Nouveau bilan à Sétif    MASCARA : La BRI saisit une quantité de cocaïne    HRW : Algérie : La peine d'un leader d'opposition doublée la veille de sa libération.    Oran : concours du meilleur conte pour enfants sur Internet    Football : vers un retour de Slimani à Lisbonne    Angleterre : Southgate donne l'exemple aux joueurs de Premier League    LES 100 JOURS DE MALHEUR DE ABDELMADJID TEBBOUNE (OPINION)    Trois banques publiques fin prêtes    4 hirakistes relaxés    Ronaldinho emprisonné depuis un mois    Des députés français demandent la régularisation des sans-papiers    Plus d'une semaine après son enlèvement : Négociations pour la libération du chef de l'opposition malienne    Approvisionnement en sucre et huile à Constantine : Des rumeurs de pénurie provoquent la panique    "La vie du président déchu est un roman à rebondissements"    Lancement du premier salon virtuel de la photographie    Des avocats africains déposent une plainte contre Jean-Paul Mira    Décès du chanteur américain Bill Withers : L'une des plus voix de la soul    Lettre ouverte de l'UNESCO en réponse à l'annonce d'un projet de construction sur le site archéologique de Nahr el Kalb au Liban    Le coronavirus peut-il affecter les hommes plus que les femmes ?    IS Tighennif - Ismaïl Abdelhamid (Président) : «Notre objectif est atteint»    RENAISSANCE HUMAINE    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Karim Tabbou pas concerné par la grâce présidentielle    Le commissaire à la paix de l'UA rend un vibrant hommage au défunt Khadad    SIDI BEL ABBES : 2 bureaux de Poste mobiles pour le versement des salaires de la police    La chute de la maison Bouteflika    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le logement social fait des mécontents
BORDJ BOU ARRERIDJ
Publié dans L'Expression le 27 - 02 - 2013

Un dernier appel a été lancé aux citoyens à 12 h par le chef de l'exécutif affirmant que «les recours seront étudiés dans la transparence totale».
Le siège de la wilaya de Bordj Bou Arréridj et celui de la daïra ont été assiégés dès 8 heures du matin, hier, suite à l'affichage des 935 noms des bénéficiaires de logements sociaux.
Les protestataires ont bloqué les deux accès principaux menant à la wilaya et à la daïra alors que d'autres parmi les 27.000 demandeurs ont tenté de pénétrer à l'intérieur de l'enceinte de la daïra et de la wilaya malgré les appels au calme lancés depuis hier soir, lundi, par le chef de l'exécutif, Azzedine Mecheri sur les ondes de la radio de Bordj Bou Arréridj.
Certains parmi les jeunes n'ont pas trouvé mieux que de ramener une carcasse de véhicule -une vieille Ritmo- et de la brûler au niveau du boulevard Houari-Boumediene où se trouve le tribunal de Bordj Bou Arreridj, pas loin du siège de la wilaya où des centaines de personnes, dans le calme et encadrées par les policiers, faisaient la chaîne pour déposer des recours. Par contre, les contestataires de cette liste n'ont pas hésité à pointer du doigt les membres de la commission en citant des noms bien connus dans la ville de Bordj Bou Arréridj. «Cette liste est soumise à des changements après les recours et toute personne bénéficiant de biens immobiliers, d'un lot de terrain, d'un logement, d'un héritage, toute personne ayant des moyens pour se loger, doit être dénoncée», a lancé le wali de Bordj Bou Arréridj sur les ondes de la radio, annonçant également l'affichage de la liste pour hier.
La ville, depuis cette annonce, retenait son souffle, puisque la commission a étudié plus de 27.000 demandes pour 935 logements seulement. Bien que la wilaya ait prévu 3000 logements qui seront prêts d'ici une année dans la ville de Bordj Bou Arréridj, la protestation a vite gagné la population, notamment les jeunes. A 11h30, les policiers, qui ont pris place autour du siège de la daïra et de la wilaya, ont tenté de convaincre les protestataires de rester dans le calme.
Les véhicules des brigades d'intervention sont visibles dans les endroits stratégiques menant au siège de la wilaya.
Pour le moment, les éléments des services de sécurité ne sont pas intervenus avec des moyens appropriés pour disperser la foule. Les services de la Protection civile sont visibles également parmi la foule et discutent avec des personnes, de peur que des protestataires tentent de s'immoler.
La population croise les doigts tout en espérant que cette opération de distribution de logements se passera sans «dégâts».
Le chef de l'exécutif a tenu à ce que les photos, la situation familiale et sociale soient affichées pour permettre à tous les citoyens de connaître les bénéficiaires et «d'aider les autorités à assainir cette liste». Un dernier appel a été lancé aux citoyens à 12h par le chef de l'exécutif affirmant que «les recours seront étudiés dans la transparence totale».
C'est la première fois que dans la wilaya de Bordj Bou Arréridj une liste de bénéficiaires est affichée sur les réseaux sociaux de l'Internet, d'un journal arabophone et dans tous les quartiers de la ville de Bordj Bou Arréridj. «Le citoyen a besoin de connaître tous les détails concernant la situation du bénéficiaire», a déclaré le wali de Bordj Bou Arréridj en direction des protestataires, leur lançant un appel au calme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.