Production et distribution du lait: Un système de traçabilité en cours de préparation    Séisme à Jijel : pas de pertes humaines ou matérielles    Services d'urgence et femmes enceintes: le ministère trace une nouvelle feuille de route    PREPARATION DU CONGRES DU RND : Mihoubi évoque de ‘'nouvelles bases'' pour le parti    CORONAVIRUS : L'Algérie met en place un dispositif d'alerte et de riposte    MOSTAGANEM : 5 personnes écrouées pour trafic de drogue et vente d'alcool    La plateforme proposée pour l'aboutissement de la révolution    Tébessa: Recrutement de Trois Gardiens pour sécuriser la Nouvelle Mosaïque découverte à Négrine    PROGRAMME ECONOMIQUE DE TEBOUNE : BATATA ET GAZ DE SCHISTE    Au moins 11 soldats tués par des terroristes    Brexit : Boris Johnson a signé l'accord    Réunion de conciliation avec Téhéran en février    Ferme condamnation algérienne    «Nous devons respecter nos adversaires»    La wilaya de Aïn Témouchent nous écrit    Un gouvernement de la chefferie à la primature    Le procès de Fodil Boumala programmé pour le 9 février    Un vendredi dédié aux détenus d'opinion    Une secousse tellurique de magnitude 3.3 enregistrée à Jijel    Plus de 4 500 postes à pourvoir pour la session de février    Opération coup-de-poing à Oued R'hiou    880 ha réservés à la production d'eucalyptus    Le réflexe de Chitour    Mostaganem abritera la 3e édition du Festival national de la poésie des jeunes    La prochaine édition sous le signe du rapprochement avec le citoyen    ACTUCULT    Les redevances des droits d'auteur, objet d'incompréhension    Célébration de l'anniversaire de la naisance de Matoub Lounès    Le jugement de Si Slimane    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 16ème journée    Bouira : Hommage à Matoub Lounès    Vita Club - JSK (aujourd'hui à 17h) : Belaïli «Nous avons les moyens de les surprendre»    PAC 1 - CSC 2 : C'est le grand retour du CSC    En bref…    CAN-2020 de Handball : Les Verts éliminés par l'Egypte    WAT – JSMB : Les Béjaouis avec les réservistes    Transport de marchandises : La logistique qui fait défaut aux exportations    Venezuela : Maduro célèbre «l'échec de l'aventure putschiste» de Guaido    Energie et télécommunications : L'USTDA confirme l'intérêt américain    Indice de perception de la corruption 2019: L'Algérie à la 106e place    Réunion des voisins de la Libye à Alger: Rejet de l'ingérence étrangère    Pour des travaux de maintenance du réseau: Des coupures d'électricité annoncées dans trois communes    Les raisons de la colère    Lancement d'un nouveau site web    Blessé, Slimani forfait face à Strasbourg samedi    Les nouveaux projets expansionnistes du Maroc dénoncés    Tebboune, à coeur ouvert    Sahara occidental: Podemos dénonce les manœuvres expansionnistes du Maroc    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les émeutes du logement font rage
à jijel, El-Tarf, Alger et Annaba
Publié dans Liberté le 02 - 07 - 2011

Les sièges de l'APC et de la daïra d'El-Kala ont été complètement saccagés, puis incendiés.
Des archives se rapportant à cette ville ainsi que des documents tels que passeports,
cartes grises, cartes d'identité ont été détruits.
Plusieurs régions de l'est du pays vivent ces derniers jours au rythme des mouvements de protestation et de contestation qui se transforment en émeutes après l'affichage des listes des bénéficiaires de logements sociaux. à El-Tarf, précisément dans la petite ville d'El-Kala, des émeutes ont éclaté à la suite de l'affichage de la liste des bénéficiaires de 124 logements.
La contestation a atteint son paroxysme, hier, après que trois des contestataires aient menacé de se suicider en faisant exploser une bonbonne de gaz, à l'intérieur du siège de la daïra. La veille, plusieurs centaines de personnes ont investi la rue. Ces dernières ont même coupé l'accès menant au chef-lieu de la daïra d'El-Kala, avant de prendre d'assaut les sièges de l'APC et de la daïra qui ont été complètement saccagés et incendiés par la suite. Des archives se rapportant à cette ville datant de plus d'un siècle, se trouvant à l'étage supérieur de la daïra, ont été détruits ainsi que des documents officiels à savoir passeports, cartes grises, cartes d'identité… etc.
à Annaba, suite à l'affichage, mercredi, d'une liste de 186 logements sociaux au profit des habitants des quartiers des Lauriers roses et du gazomètre, plusieurs dizaines de personnes ont coupé, avant-hier, l'avenue Didouche-Mourad, l'artère principale menant vers le centre-ville d'Annaba. Les protestataires, un peu plus d'une centaine, exclus de cette liste, entendaient par ce mouvement obtenir l'annulation de ladite liste et la désignation d'une commission d'enquête de la wilaya. Ils dénoncent l'exclusion de plusieurs familles réellement méritantes, selon eux, de la liste au bénéfice d'une centaine, selon leurs dires, de parfaits étrangers à leurs quartiers respectifs. Empêchés d'avancer en direction des rues menant vers les sièges de la wilaya et de la daïra par un imposant dispositif de sécurité, les manifestants, des jeunes notamment, se sont mis à saccager des abribus et des poteaux électriques et à lancer des pierres en direction des éléments des brigades antiémeutes. Certains automobilistes ont fait les frais de ce caillassage en règle. En milieu d'après-midi, les services de sécurité ne sont toujours pas intervenus pour rouvrir cet axe routier, alors que les citoyens en colère exigeaient en vain de prendre langue avec les émissaires de l'administration, exigeant du wali en personne qu'il vienne à leur rencontre.
La situation ne s'est apaisée que vers 15h après que des personnes influentes aient réussi à convaincre les plus réticents des manifestants à rentrer chez eux. Par ailleurs, à Jijel, les non-bénéficiaires de logements sociaux ont barré, mercredi, la route devant le siège de la wilaya et ont ainsi empêché la circulation du trafic routier. Ces derniers se sont sentis lésés par les autorités concernées en ne trouvant pas leurs noms sur la liste des bénéficiaires des 511 unités distribuées récemment.
“Je vis dans des conditions précaires”, dira un citoyen en colère. “Des jeunes moins nécessiteux que nous ont vu leur nom affiché sur la liste, tandis que nous sommes marginalisés”, ajoutera-t-il. Les protestataires n'ont pas démordu, car après avoir barré la route, ils étaient des dizaines à observer un sit-in qui a duré toute la journée. Les autorités, de leur côté, ont affirmé que les non-bénéficiaires ont la possibilité de faire des recours. Ils ont également affirmé qu'environ 300 logements seront encore distribués avant la fin de l'année 2011.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.