OPEP : l'Algérie appelle à une réduction immédiate de la production de pétrole    LUTTE CONTRE L'INFORMEL ET LA SPECULATION : Les commerçants sommés de déclarer leurs entrepôts    POUR LES ABONNES DE BLIDA : Aucune coupure d'internet jusqu'au 19 avril    Pas de date butoir pour la LDC selon le démenti de l'UEFA    MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE : Ouadjaout annonce une mouture de plan de contingence    PREMIER MINISTERE : Reprise de certaines activités commerciales    Covid-19 : Nouveau bilan à Sétif    MOYENS DE PROTECTION CONTRE LE CORONAVIRUS : Arrivage à Alger de la première commande de 8,5 millions de masques    HRW : Algérie : La peine d'un leader d'opposition doublée la veille de sa libération.    Alger: les Autorisations exceptionnelles prorogées suite au rallongement des horaires de confinement    Oran : concours du meilleur conte pour enfants sur Internet    Angleterre : Southgate donne l'exemple aux joueurs de Premier League    Football : vers un retour de Slimani à Lisbonne    LES 100 JOURS DE MALHEUR DE ABDELMADJID TEBBOUNE (OPINION)    Les journées internationales reportées à fin mai    Ronaldinho emprisonné depuis un mois    Les DAB ne fonctionnent pas tous à Alger    4 hirakistes relaxés    Des députés français demandent la régularisation des sans-papiers    Plus d'une semaine après son enlèvement : Négociations pour la libération du chef de l'opposition malienne    Approvisionnement en sucre et huile à Constantine : Des rumeurs de pénurie provoquent la panique    Trois banques publiques fin prêtes    "La vie du président déchu est un roman à rebondissements"    Lancement du premier salon virtuel de la photographie    Des avocats africains déposent une plainte contre Jean-Paul Mira    Décès du chanteur américain Bill Withers : L'une des plus voix de la soul    Lettre ouverte de l'UNESCO en réponse à l'annonce d'un projet de construction sur le site archéologique de Nahr el Kalb au Liban    Le coronavirus peut-il affecter les hommes plus que les femmes ?    IS Tighennif - Ismaïl Abdelhamid (Président) : «Notre objectif est atteint»    Producteurs de boissons: Appel à des mesures urgentes pour éviter des pénuries    Opérations coup de poing, une cinquantaine d'arrestations    RENAISSANCE HUMAINE    Le Dr Lyes Merabet met en cause le "non-respect" du confinement    Les feuilles de l'automne    Plusieurs saisies effectuées à Tizi Ouzou    L'infrangible lien…    Karim Tabbou pas concerné par la grâce présidentielle    Le commissaire à la paix de l'UA rend un vibrant hommage au défunt Khadad    SIDI BEL ABBES : 2 bureaux de Poste mobiles pour le versement des salaires de la police    La chute de la maison Bouteflika    Convention reportée, candidats confinés et vote à distance : L'inédite course à la Maison-Blanche    Un million de signatures pour un cessez-le-feu mondial    Hirak : la machine judiciaire toujours fonctionnelle    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Le chef de file de l'opposition malienne toujours introuvable    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    La lutte contre le Covid-19 va-t-elle autoriser de nouvelles dérives éthiques ?    DEFENSE NATIONALE : Un terroriste et trois éléments de soutien éliminés en mars    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maduro vainqueur, succède à Hugo Chavez
PRESIDENTIELLE AU VENEZUELA
Publié dans L'Expression le 16 - 04 - 2013

Elu de justesse, Nicolas Maduro, «héritier» du chavisme, succède au charismatique défunt président vénézuélien
Le résultat très serré du scrutin, a plongé dans un climat de tension et d'incertitude ce riche pays pétrolier de 29 millions d'habitants, profondément divisé après 14 ans de «révolution socialiste».
Le président par intérim du Venezuela, Nicolas Maduro, a été déclaré vainqueur, d'une très courte tête, à l'élection de dimanche pour succéder à Hugo Chavez, une victoire contestée par l'opposition qui exige un nouveau comptage des bulletins de vote. Le résultat très serré du scrutin a plongé dans un climat de tension et d'incertitude ce riche pays pétrolier de 29 millions d'habitants, profondément divisé après 14 ans de «révolution socialiste».
Malgré l'aura de son défunt mentor, M.Maduro, 50 ans, ne l'a emporté qu'avec 50,66% des suffrages, soit moins de 300.000 voix, face au candidat de l'opposition Henrique Capriles, crédité de 49,07%, le meilleur score jamais réalisé depuis l'ère chaviste, selon un résultat annoncé par le Conseil national électoral (CNE). «Mission accomplie comandante!» a lancé M.Maduro devant ses partisans au palais présidentiel de Miraflores, se félicitant d'une victoire électorale «juste, légale, constitutionnelle». «C'est une autre victoire, un hommage à notre 'comandante'' Hugo Chavez», a poursuivi le président élu, vêtu d'un blouson aux couleurs du drapeau national, qui avait été adoubé par le dirigeant charismatique emporté par un cancer le 5 mars. Toutefois, le candidat de l'opposition, qui conteste l'impartialité de l'arbitre électoral et n'a cessé de dénoncer des «abus» durant le scrutin, a averti qu'il refusait d'admettre sa défaite. «Nous n'allons pas reconnaître un résultat avant que chaque bulletin de vote des Vénézuéliens ne soit recompté, un par un», a déclaré M.Capriles, entouré de ses sympathisants. «Le perdant, aujourd'hui, c'est vous et je vous le dis fermement», a-t-il lancé à l'adresse de son adversaire, dont le faible score constitue une surprise. «La lutte n'est pas terminée», a souligné cet avocat de 40 ans, qui a opéré une spectaculaire progression après avoir été battu par M.Chavez de 11 points lors de la présidentielle d'octobre. «Nous allons insister pour que la vérité soit connue». La présidente du CNE, Tibisay Lucena, a annoncé la victoire de M.Maduro, affirmant que la tendance était «irréversible» et portait sur 99% des voix. Un des membres de l'organisme a réclamé la vérification de l'ensemble des bulletins, une demande appuyée par M.Maduro.
Au Venezuela, l'électeur vote sur une machine électronique qui lui délivre un bulletin, qu'il doit déposer dans l'urne. Ce sont ces bulletins que l'opposition veut désormais recompter. Au QG de campagne de M.Capriles, des militants étaient en larmes. «Je suis désespérée car nous avons beaucoup travaillé pour un avenir meilleur», a confié une étudiante. «Capriles reste le leader indiscutable de l'opposition et son refus de reconnaître le résultat permet à sa lutte de durer», a analysé le politologue Luis Vicente Leon sur Twitter.
Parmi les alliés du Venezuela, la présidente argentine de gauche Cristina Kirchner et son homologue équatorien, Rafael Correa, ont félicité M.Maduro pour sa victoire, suivis par le président bolivien Evo Morales qui a salué «une élection qui respecte les résultats». Le président russe Vadimir Poutine s'est dit sûr que le Venezuela dirigé par Maduro allait «renforcer son partenariat stratégique avec la Russie». Dans les rues de Caracas les chavistes jubilent comme cette ouvrière de 48 ans: «Je suis en train de fêter la victoire de Maduro et l'amour que je porte à Chavez».
Un dirigeant syndical voit en Maduro le garant des «missions bolivariennes», les programmes sociaux, financés par la manne pétrolière du pays doté des plus grandes réserves de brut au monde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.