Le Président Tebboune reçoit le moudjahid Othmane Belouizdad    Covid-19 : l'équipe d'experts médicaux chinois achève sa mission en Algérie    Foot : réunion du Bureau Fédéral de la FAF dimanche en visioconférence    S'inspirer des sacrifices de la génération du 1er Novembre pour le projet de l'Algérie Nouvelle    Documentaire sur le Hirak: la presse nationale dénonce une campagne haineuse contre l'Etat algérien et ses institutions    Palestine/Covid-19: les portes d'Al-Aqsa ouvriront dimanche prochain    Le harcèlement des activistes continue    Une nouvelle plainte déposée contre Karim Khima    Biskra, la Mitidja du Sud    Le foyer de l'épidémie se déplace à Bordj Ali    Le moudjahid Ramdane Leftissi inhumé hier à Skikda    CANADA : à 14 ans, elle est élue jeune ministre de l'Environnement à Pointo    Sept défenseurs de la nature récompensés aux Oscars de l'Environnement    PLFC 2020 : le Bureau de l'APN examine les modifications proposées    Rapatriement: Arrivée mercredi à Alger de 300 Algériens bloqués à Londres    Asseoir un système d'investissement permettant aux investisseurs de travailler sans entraves    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Pour non-respect des mesures de confinement: 8.237 personnes interpellées durant le mois de Ramadhan    Mascara: 6 malades guéris du Covid-19 quittent l'hôpital    Coronavirus: Peurs, défis et remises en question    Pouvoir et géopolitique - Hirak : jeux et enjeux    Projet de loi de finances complémentaire: Les députés contre la hausse des prix des carburants    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    Le Snapo suggère l'utilisation de masques en tissu    8 soldats tués dans une attaque attribuée aux Houthis    L'ADE promet de l'eau H24 pour Sétif    Les pêcheurs de Mostaganem comptent faire le plein    Le renouvellement de Sayoud, une priorité    Les habitants de la cité Makhat protestent    Des commerces sommés de fermer à Relizane    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    Le HCA plaide pour l'élaboration d'"une carte linguistique de Tamazight" en Algérie    Crise libyenne: Boukadoum exprime la "profonde" préoccupation de l'Algérie et sa disposition à abriter le dialogue libyen    Sport-Coronavirus: le contrôle médical des athlètes d'élite impératif avant la reprise    Plan d'annexion israélien en Cisjordanie : "une telle décision ne peut pas rester sans réponse"    Conflit libyen : Comment le GNA a réussi à chasser les mercenaires de Wagner de Tripoli    Kaïs Saïed : «Il n'y a qu'un seul Président en Tunisie»    Boumerdès: Le procès de Hamel, son fils et d'ex-responsables reporté    Mutation et promotion de cadres de la wilaya    FAF - Département Intégrité: La FIFA ne se mêlera pas des affaires internes    AS Monaco: Slimani, une situation paradoxale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Louisa Hanoune sur la ligne de départ
Publié dans L'Expression le 25 - 01 - 2014

«Les délégués du PT ont voté à l'unanimité la candidature de la secrétaire générale du PT»
Selon Mme Hanoune, la prochaine élection présidentielle ne sera pas une tâche facile.
C'est officiel, la secrétaire générale, du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, est bel et bien candidate à l'élection présidentielle prévue le 17 avril prochain. Le comité central du PT l'a annoncé hier à la salle Sierra Maestra à Alger, devant les cadres du parti venus des 48 wilayas du pays. «Les délégués du PT ont voté à l'unanimité la candidature de la secrétaire générale et militante du Parti des travailleurs Louisa Hanoune afin de lutter vigoureusement pour la bataille de la prochaine élection présidentielle», a déclaré un responsable du parti, Ramdane Taâzibt, dans une allocution prononcée lors de cette rencontre des cadres du parti. «Vu l'expérience qu'elle a acquise tout au long de son long parcours militant, le choix a été porté sur Louisa Hanoune pour représenter le parti à cette importante échéance politique», a argué le même responsable. Poursuivant dans ces louanges, M. Taâzibt a souligné que cette grande dame «a réussi à transmettre le programme du parti au peuple et aux travailleurs et qu'elle n'a jamais cessé de s'intéresser aux préoccupations et problèmes des citoyens». «Tout le monde reconnaît le combat de Mme Hanoune pour la paix, la souveraineté nationale, la consécration des principes de la démocratie et pour les liberté et les droits de l'homme», a-t-il ajouté.
C'est la deuxième fois que la secrétaire générale du PT se présente à l'élection présidentielle, après celle de 2009, pour prendre «d'assaut» le palais d'El Mouradia. La secrétaire générale du PT qui a pris la parole sous les applaudissements de l'audience, a déclaré que «la prochaine élection présidentielle ne sera pas une tâche facile». Pour Mme Hanoune, cette élection est complètement différente de celle menée en 1999. «La prochaine élection présidentielle est truffée de menaces», a-t-elle révélé. Une menace, selon elle qui provient «des plans du système capitaliste». A cet effet, poursuit-elle, le pays sera face à un examen historique crucial où le peuple va affronter son destin.
Elle a tout de même avoué que sa campagne électorale sera un lourd fardeau à porter surtout avec les enjeux actuels que connaît le pays. «La campagne électorale sera rude. C'est pourquoi, aujourd'hui on demande au président de la République de garantir et d'assurer les conditions d'un scrutin propre et transparent à même de protéger la nation contre toute provocation étrangère.» Elle a, en outre, réitéré son engagement contre toute forme d'intervention étrangère dans la prochaine présidentielle. «La prochaine élection présidentielle concerne uniquement les Algériens. On refuse toute pression susceptible de confisquer le droit du citoyen de choisir celui qu'il estime être digne de le gouverner», a-t-elle précisé. Elle a surtout lancé un appel au président de la République Abdelaziz Bouteflika, «l'urgence d'atténuer le climat politique», faisant allusion au conflit interne au sein du parti FLN. Concernant les grandes lignes de son programme électoral pour la présidentielle du 17 avril prochain, Mme Hanoune s'axe sur «la garantie d'une véritable transition démocratique et la consécration des acquis économiques, sociaux et politiques». Elle s'est également, engagée à respecter, lors de sa campagne électorale, «l'éthique politique et l'opinion des autres». «On mènera une campagne qui dépendra de notre solvabilité de lutte», a-t-elle ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.