PRISON D'EL-HARRACH : Amar Ghoul rejoint ses partenaires politiques    La tombe de Kamel-Eddine Fekhar profané    Le Harak ne sera jugé que sur les terrains où s'exerce son libre arbitre    STATION REGIONALE DE PROTECTION DES VEGETAUX A MOSTAGANEM : Alerte à la mineuse de la tomate de saison    AFFAIRES SONATRACH ET KHALIFA : Chakib Khelil et Rafik Khalifa seront rejugés    VIGNETTES AUTOMOBILES : La période d'acquittement prendra fin le 31 juillet    ŒUVRES UNIVERSITAIRES DE BECHAR : 31 individus placés sous contrôle judiciaire    GHRISS (MASCARA) : Un accident fait un mort et 2 blessés graves    NAAMA : Des protestataires bloquent l'entrée du FNPOS    (En cours) Algérie 0 - Sénégal 0    22e vendredi : Mobilisation et détermination à Tizi Ouzou    Tipasa : Le peuple de Hadjout marche toujours    Alger, 22e vendredi : La révolution pacifique supplante tout    Jijel. Loin d'Alger aussi, le rêve d'un changement pacifique    LA DIGNITE ET LA FIERTE D'UN PEUPLE    Bac 2019 à Sétif : Plus de 10.000 candidats admis    En Algérie, la Coupe des passions    Liverpool : Cette question que Jurgen Klopp trouve bizarre    Algérie-Sénégal : Historiquement, c'est les Verts qui ont l'avantage    Les Verts se remettent au travail    Des tablettes remises aux quarts-de-finaliste    La Revue nationale volontaire sur la mise en œuvre des ODD présentée par l'Algérie à New York    Mesures légales pour relancer la production    Trump accusé de racisme par le Congrès    Printemps arabe et trêve estivale    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La sonelgaz dévoile un nouveau modèle de consommation    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    Pour une nouvelle gouvernance locale autour de pôles régionaux    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Le calvaire des usagers    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les télés privées algériennes après le 17 avril (2e partie)
Publié dans L'Expression le 05 - 05 - 2014

Quel bilan pouvons-nous faire de la production des chaînes privées algériennes durant ces deux dernières années? Pour celles qui existent depuis deux à trois ans, elles n'ont pas réussi ni à égaler ni à dépasser l'Entv. L'objectif d'effacer le monopole de la télévision publique n'a pas été atteint. Pas pour certaines en tout cas. Car la télévision d'Etat reste toujours la chouchoute du gouvernement et du pouvoir. Même si Ennahar TV l'a fait un peu douter avant la campagne électorale en accueillant en exclusivité Ouyahia et Belkhadem. Sur le plan politique et malgré la censure qui sévit toujours, la télévision publique a toujours de beaux jours devant elle. Elle est protégée par les différentes subventions gouvernementales et un cahier des charges toujours au service de l'Etat. Mais ce temps est compté, car de toutes les chaînes privées qui montent, il y a trois chaînes privées qui sont capables de déstabiliser l'hégémonie de la télévision publique. Certaines télévisions privées ont réussi tout de même à titiller ou à menacer la présence de l'Entv, mais ne sont pas arrivées à l'effacer. C'est le cas d'Echourouk News qui a imposé son concept britannique de l'information. (Les présentateurs sont debout et font passer les sujets). La télévision d'Echourouk TV qui a réussi en dépit de toutes les pressions, à rester «non alignée» lors de la présidentielle du 17 avril en a subi les conséquences, puisqu'elle a été interdite de plateau à El Aurassi. Du coup, elle a été obligée de réaliser un direct durant toute la journée du 17 avril avec des invités politiques de marque. La direction d'Echourouk entend miser sur Echourouk News pour l'information et Echourouk TV pour le divertissement. Pour cela, le groupe Echourouk a initié ses jeunes journalistes à la formation pour acquérir des concepts et le savoir-faire anglo-saxon.
Cette semaine, les formateurs de la BBC, Eris et l'ambassadeur de Grande-Bretagne en Algérie vont se réunir pour faire une évaluation de la coopération de formation Echourouk TV et BBC, sur l'ensemble des formations, notamment sur le programme polyweek, qui est diffusé par Echourouk TV. De son côté, KBC se prépare à la grande bataille audiovisuelle du Ramadhan après un retard d'entrée dans la course durant la présidentielle. La Khabar Broad Casting Corporation (KBC), la télévision du groupe El Khabar a été officiellement lancée le 3 mai dernier à l'occasion de la Journée mondiale de la presse. La cérémonie de lancement ne s'est pas faite dans un grand hotel cinq étoiles, comme l'a fait Atlas TV, Djurdjura TV ou encore Echourouk TV, dans les locaux de la chaîne à El Achour. Et cela en présence de personnalités politiques connues comme l'ex-chef de gouvernement Mouloud Hamrouche, les ex-ministres de la Com: Aziz Rahabi, Lamine Bechichi et Mohieddine Amimour. Mais également des gens des médias comme Ahmed Bedjaoui, Chérif Rezki, Zoubir Souissi ou encore le sociologue Nacer Djabi. Le directeur de la chaîne Madani Ameur, ancien de l'Entv, entend se lancer dans cette aventure audiovisuelle privée pour marquer sa différence avec les autres chaînes privées et surtout se démarquer du traitement de la télévision publique. A côté de ces chaînes privées: Echourouk TV, Ennahar TV, KBC, quel avenir sera réservé pour les autres télévisions privées comme Beur TV, Hogar TV ou encore Numidia News ou El Djazairia TV. Deux grands événements sont attendus dans les prochaines semaines, la Coupe du monde de football au Brésil et le Ramadhan. Il reste beaucoup de travail à faire.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.