Un vent de fronde souffle sur le RND à Béjaïa    Deux jeunes citoyens arrêtés, puis relâchés    Le maire de Chemini devant la cour d'appel de Béjaïa aujourd'hui    Rompre avec le statu quo    De l'eau trouble et malodorante dans les robinets    "L'ouverture du capital d'entreprises publiques n'est pas un dogme"    Condamnations en série après un appel à la normalisation avec Israël    "Je suis au CRB pour gagner des titres"    Le NAHD en réel danger    Des attestations pour une cinquantaine de chasseurs formés    Pas de changements pour la rentrée universitaire    "De l'importance de la littérature postcoloniale pour le vivre-ensemble"    Rabat s'est fourvoyé dans le choix de son nouvel allié    62 listes ont retiré le dossier de candidature à Oran    Au-delà des grandes formules...    Islam Slimani : «Les deux derniers matchs avec les Verts m'ont fait du bien»    Real : Courtois analyse le match nul face à Villareal    Ayoub Ferkous 77e et Abdelkrim Ferkous 81e    Six sports de combat domiciliés au Centre des conventions    L'ANPHA renouvelle son engagement à contribuer au développement du secteur pharmaceutique    Tayeb Louh face à ses juges    Sensibilisation sur la vaccination en Algérie    Tebboune rassure les responsables locaux    Sachez que...    2 244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    Inauguration de la saison culturelle    Mondial 2022 : Un trio sénégalais pour Niger – Algérie    Flux migratoires : Cinq pays appellent à une juste répartition dans l'Union européenne    7es Journées nationales du monologue    Agressions et vols, un mandat de dépôt    Essais nucléaires français en Algérie: Faire appel aux obligations du Traité de non-prolifération    Face aux salaires, la circonspection    Djelfa: Une fillette tuée et un garçon blessé par un poids lourd    La sculpture est-elle «maudite» ?    En perspective des JM 2022 d'Oran: Des instructions pour la réhabilitation du Théâtre de verdure    Des retards qui font mal    Feu sur les spéculateurs!    Retrouvailles chaleureuses entre Lamamra et lavrov    Au moins huit militaires tués dans une embuscade    La vie a repris ses droits    Une saga diplomatico-judiciaire    Brèves    Le MAE chinois appelle à promouvoir le processus de règlement politique    Les indépendants à l'assaut des communes    L'Algérie renforce son dispositif de contrôle des voyageurs    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La bataille des télés privées
PROGRAMMES DU RAMADHAN
Publié dans L'Expression le 25 - 06 - 2014

Jamais le téléspectateur algérien n'aura eu autant de choix pour regarder la télévision. Sur les quinze chaînes qui forment le paysage audiovisuel algérien, nous avons choisi de révéler l'essentiel des programmes de Ramadhan des six chaînes privées les plus regardées des Algériens.
Entv Asrar El Madhi pour sauver le Ramadhan
Pour le Ramadhan 2014, l'Entv a présenté lundi dernier sa grille des programmes, indiquant qu'elle comporte 110 productions nationales constituant 89% de la totalité des programmes. L'Entv a été sans doute la seule à produire six feuilletons, dont deux dramatiques.
D'ailleurs, la télévision publique vise sur le drama après le ftour pour faire de l'audience et faire taire les critiques. Tewfik Khelladi, le DG et Lyès Belaribi, le directeur des programmes et de la production comptent sur le succès du feuilleton de Bachir Sellami Asrar El Madhi, pour faire un tabac sur la scène audiovisuelle. La suite de ce feuilleton sera sûrement suivie par des millions d'Algériens car elle regroupe les grandes stars du drama algérien: Rania Serouti, Bahia Rachedi, Mustapha Laribi ou encore Malika Belbey. Asrar El Madhi Saison 2, revient cette fois suite à l'histoire de Ghania et de sa fille Nourehan. Il s'ouvre sur la libération de Oussama et la réapparition de Fatma, l'infirmière, qui, prise de remords, menace Ghania de faire des révélations sur les origines parentales de Nourehan. Une série d'intrigues met en scène Oussama qui est exposé aux menaces du redoutable Gharib, un dangereux chef de gang.
Côté humour et devant l'absence d'une suite, Dar El Bahdja, qui était la vitrine de l'Entv l'année dernière et qui n'a pas eu le succès escompté, Djaâfar Gassem (qui s'est séparé de son éternel associé Sid Ahmed Genaoui), s'est mis à la production et a produit dans un temps record un sitcom L'école, réalisé par un cinéaste tunisien, Lassaâd Ousslati, mais seulement pour 15 épisodes seulement.
L'Entv a piqué à El Djazairia le short programme Caméra café qui a changé de titre pour devenir Khelessli Kahwa. Enfin Djarti 2, produit par l'équipe dynamique d'Alégorie, revient cette saison avec de nouveaux épisodes. L'équipe produira son short programme Hkaytek hkaya qui avait eu du succès durant deux saisons précédentes.
Echourouk TV met Biyouna et Souileh en vedettes
Comme chaque année depuis son lancement il y a trois ans, Echourouk TV mise sur l'humour pour gagner les foyers des Algériens. Cette année, elle mise encore une fois sur Biyouna avec un sitcom très attendu et qui fera sûrement date. En effet, joignant l'humour à la politique, Echourouk a osé produire un sitcom politique-fiction à La carnaval fi Dechra. Garmia Raïssa (Garmia la présidente) sera son programme vedette cette année. Garmia c'est l'histoire d'une femme (interprétée par l'inchangeable Biyouna) qui a vécu à l'étranger et qui revient au bled pour se porter candidate à la présidentielle. Biyouna jouera aux côtés d'une autre grande vedette algérienne, Sid Ahmed Agoumi. Toute ressemblance avec Louisa Hanoune ou Mohamed Benouari est une pure coïncidence. Echourouk TV vise aussi l'humour et la deuxième grande vedette sur la place d'Alger. Ainsi, après avoir «divorcé» avec Djaâfar Gassem et l'Entv, Salah Ougroute sera présent sur Echourouk TV avec la série humoristique Fakr Mental. L'autre programme qui sera remarqué c'est Bint walad, une version algérienne du short programme français «un gars et une fille», avec en vedette Souhila Maâlem l'étoile montante de la comédie algérienne.
Toujours dans l'humour, la télévision de Ali Fodhil a concocté le premier dessin animé 3D comique: L'inspecteur Mergou. Enfin l'autre programme phare de la chaîne Echourouk sera la Caméra cachée de Djeddou Hassen, l'homme qui fait peur dans le studio et qui piège des stars et des journalistes avec l'imam exorciste.
Dzair Tv décroche pour le Maghreb Bab El Hara VI
La télévision du groupe Haddad, qui avait démarré en retard l'année dernière, entend démarré en trombe cette année avec un programme chargé et varié. Une conférence de presse est d'ailleurs programmée ce matin pour annoncer l'essentiel de la grille de Dzair TV. Cette année, Dzaïr TV a le plaisir d'annoncer le grand retour de Hamdane, celui qui a marqué les esprits avec Taxi El Medjnoune il y a quelques années déjà et qui fera son retour avec un produit intitulé El Kafila El Mahboula (Caravane en folie). Dzair TV a donné une suite logique à la série Dar Bob 2, qui avait sauvé la saison l'année dernière de Dzair TV. Nabil Asli, Amine Ikhlef sous la direction du réalisateur tunisien Lassad Oueslati. Ce programme réalisé avec des moyens techniques très performants (Caméra Black Magique tournage en Raw...) offrira une qualité d'images qu'on croise rarement sur les programmes algériens. Faute de temps, Dzair TV a préféré acheter des productions arabes que de produire un feuilleton algérien. Ainsi, la télévision algérienne privée a décroché une exclusivité pour le Maghreb. La saison six de la célèbre drama syrienne Bab el hara, qui sera aussi diffusée sur MBC et LBC. L'acquisition s'est faite après d'âpres et longues négociations a déclaré le directeur de production de Dzair TV Chawki Smati. Pour le reste, Dzair TV a maintenu les productions locales de la chaîne, donnant le micro à Farida Aït Kaci qui animera une émission assez inédite sous le titre: Ki Techbe3 El Kerch...Erras Ighani! ou encore Kamel Dynamite qui aura une bonne occasion de jouer au domino durant ce Ramadhan avec son émission El pais.
Ennahar TV cache sa caméra
La chaîne d'information d'Anis Rahmani va continuer à s'incruster dans le programme du Ramadhan même si elle n'a pas la vocation d'être généraliste. Cette année encore, Ennahar TV va compter sur «la caméra cachée» pour être le fer de lance de sa production ramadhanesque. Une certitude qui a été confirmée par le secret qui entoure cette production. Cette fois ce n'est pas Mahmoud Belhimer qui piègera les invités mais une journaliste vedette de la chaîne.
Pour la suite, Ennahar TV a concocté une mini grille de Ramadhan avec deux sketchs humouristiques et son monologue de Fethi qui quittera son salon huppé pour un taxi de sept places partageant ses histoires avec plusieurs passagers. L'autre nouveauté d'Ennahar sera Taxi marbouh, un concept unique qui avait été déjà produit en Italie et qui consiste en quiz.
A chaque fois que quelqu'un répond positivement, il gagne une certaine somme d'argent. Pour le reste, Ennahar TV misera aussi sur les chouyoukh, et l'éducation à travers l'émission Mesk el khitam.
El Djazairia TV frappe encore avec Jornan Gosto
El Djazairia TV, la troisième chaîne privée à être agréée par le ministère de la Communication, entend marquer son passage dans les foyers algériens durant ce mois sacré. Et c'est sans surprise qu'elle a reconduit son programme phare Jornen El Gosto pour la 3ème saison. Les téléspectateurs Algériens attendrons avec impatience ce programme qui reste le seul à coller à l'actualité politique à travers l'humour. La chaîne de Riad Rechdal a été ouverte à la jeunesse, en donnant la chance aux podcasteurs à travers le programme Hna Hagda un mini sitcom qui met en scène plusieurs personnages atypiques. Après l'arrêt de la chaîne Atlas TV la direction d'El Djazairia TV a purécupérer deux programmes de qualité: Camelia de la tonitruante Amina Lechtar. Une actrice connue pour ses mises en situation et ces vannes complètement disjonctées. Camélia simulera chaque jour la vie d'une jeune fille et femme algérienne avec une approche humoristique (ex: peux-tu me prêter ta robe, chaussure, flexyli...etc. Autre programme d'Atlas TV récupéré par El Djazairia TV, Salah le psy joué par Mustapha Ghir Hak, qui joue un rôle de psychologue complètement déglingué qui reçoit à chaque fois un couple aussi fou et qui essaie de trouver solution à son problème. Place à l'humour et la dérision. Enfin El Djazairia TV mise sur la production arabe pour garder quelques téléspectatrices branchées sur chaîne. Ainsi elle a acheté le feuilleton arabe Khaled Ibn El Walid, qui retrace le parcours du principal général du prophète de lIslam Mohammed (Qsssl) et du premier calife Abu Bakr Esseddik. Un feuilleton qui a déjà été diffusé par la chaîne coranique il y a deux ans.
Beur TV opte pour Adel Imam
Beur TV sans doute la plus ancienne télévision algérienne privée en Algérie, sera de la partie puisqu'elle participera avec un programme assez varié.Son directeur, Réda Mehiguini, a choisi de rediffuser des émissions qui n'avaient pas été vues il y a deux ans en raison d'une mauvaise orientation sur Nile Sat. Ainsi, on retrouvera avec plaisir Secteur Show, juste après El Adhan, un six minutes de rire assuré avec Abdelkader Secteur. Il y aura les Biyouniates, qui avaient été produites en 2012 et qui reviennent cette année à l'écran avec un Woman Show délirant qui présente des situations comiques qui laisseront les téléspectateurs scotchés devant leurs écrans. Pour coller à Beur TV, la première télévision de l'immigration, a choisi de programmer deux feuilletons à succès, Al Arraf de Adel Imam, que les téléspectateurs de Beur TV auront le privilège de regarder en exclusivité nationale. Un feuilleton qui a enregistré un grand succès dans le Monde arabe et Beur TV sera ainsi la seule télévision qui continue de diffuser des feuilletons égyptiens. La chaîne au logo multicolore, diffusera aussi le feuilleton iranien Youssef Essedik qui a eu un succès phénoménal. Le feuilleton retrace la vie du prophète «Youssef Essedik» dans une mise en scène digne des Dix Commandements de Cecil B. De Mille.
KBC TV Opération Thaï Thaï pour ce Ramadhan
Pour sa première participation au Ramadhan, après quelques mois de sa création, la télévision du groupe El Khabar a mis le paquet sur une production d'action et de spectacle. Ainsi la vedette du Ramadhan, Hadj Lakhdar, a émigré cette année d'Echourouk vers KBC. Il ne présentera pas une nouvelle série des aventures de Hadj Lakhdar, mais offrira une nouvelle série loufoque alliant humour et politique à travers la série Houkoumet hum (gouvernement Hum). Il ne sera pas le seul à planter sa kheïma chez KBC, puisque Sofiane Dani, qui était à l'Entv, Beur TV, Echourouk TV, diffusera cette année sa production la plus spectaculaire sur la télévision d'El Khabar. Une caméra cachée explosive intitulée Opération Thaï Thaï.. Tournée en Thaïlande, avec des figurants armés de fusils d'assaut et de kalachnikovs, cette production met en scène une bande armée thaïlandaise qui piège des comédiens algériens. A côté des ces deux programmes phares de KBC, on verra sur la télévision d'Ali Djerri, le passage de plusieurs comiques algériens qui ont déserté l'Entv pour tenter de trouver la quiétude et le bonheur audiovisuel sur KBC: ainsi on verra des shorts programmes présentés par des comiques confirmés comme Hakim Dekkar, Kamel Bouakaz, Hichem Mesbah ou encore un ancien d'Echourouk TV Salim Alek ou Mustapha Ghir Hak.
Côté production arabe, KBC aura l'honneur d'être la première télévision algérienne à diffuser la superproduction turque La terre des Ottomans réalisée par le grand réalisateur syrien Nedjdat Anzour. C'est la seule télévision du Maghreb qui diffusé cette grosse production l'année dernière par la chaîne du Hizbollah, El Manar TV, ou encore par la télévision publique syrienne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.