Manchester City: Foden lance un message à Mbappé    Liverpool-Real Madrid : Les compositions d'équipes    Un projet de décret exécutif sur la portabilité des numéros de téléphonie mobile examiné par le gouvernement    Soltana Khaya: ma lutte est celle de tous les Sahraouis    Coronavirus: 176 nouveaux cas, 116 guérisons et 4 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.961.387 morts dans le monde    Real : Une relation qui se complique entre Zidane et son président ?    Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte    Algérie Poste : Poursuite de la grève (3e jour)    Prison ferme pour l'ancien patron de l'Office du hadj    En attendant l'hydrogène bon marché    Les «ratés» de l'ancienne feuille de route    FAF... la mascarade continue    Les travaux auront lieu jeudi soir au Sheraton    Le Ghanéen Kwame Opoku passe la visite médicale    Liverpool et Dortmund prêts à surmonter leur handicap    «Nous n'allons pas applaudir tout ce que fera le système»    Prochaine création d'un centre de vaccinologie    Le Cnapeste maintient la pression    Tadjine el kemmoun    Their Algeria décroche le prix spécial du jury    Les étudiants continuent de marcher    L'espoir d'une reprise    Des journalistes reviennent en... autostop !    La marche de la communauté universitaire empêchée    L'Algérie œuvre à l'élimination totale des ADM    Démenti    Pas de diffusion télé pour le feuilleton "Babor Ellouh"    Rassemblement sur le parvis Matoub-Lounès à Paris    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain    Tebboune nomme Ahmed Rachedi Conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    112ème mardi de protestation: Les étudiants au rendez-vous au premier jour du Ramadhan    Primauté du sucre et de l'huile contrariée    Sétif: Un atelier clandestin de fabrication d'armes démantelé    Le CRA ouvre un restaurant «Rahma» à la Médiathèque: 400 repas quotidiennement pour les démunis    La vitamine DZ, seule source d'énergie locale !    Le complexe de l'automobile    Mortellement poignardée par son mari    Azra scintille à tigzirth    Flambée vertigineuse des prix des produits alimentaires    Zorc optimiste pour Haaland    La dispute royale en Jordanie embarrasse l'Arabie saoudite    Un constat sans complaisance    L'Iran met en garde Washington contre le «sabotage» et les «sanctions»    Saidal fabriquera du Levothyrox    Alors, c'est In Salah ou Aïn Salah?    La librairie «Cheikh» renoue avec les ventes-dédicaces    L'amour à l'italienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Iran attaquera les jihadistes
S'ILS S'APPROCHENT DE SA FRONTIÈRE
Publié dans L'Expression le 28 - 09 - 2014

L'Iran attaquera les jihadistes de l'organisation Etat islamique en Irak s'ils s'approchent de sa frontière, a déclaré le commandant de l'armée de terre iranienne, cité hier par l'agence officielle Irna. «Si le groupe terroriste Daech (acronyme en arabe de l'Etat islamique, EI) s'approche de notre frontière, nous l'attaquerons en profondeur en territoire irakien et nous ne lui permettrons pas de s'approcher de la frontière», a déclaré le général Ahmad Reza Pourdastan. Le groupe ultra-radical EI contrôle de larges secteurs dans cinq provinces irakiennes, dont celle de Diyala, dans l'est, frontalière de l'Iran. Les Etats-Unis ont lancé en août des frappes contre ses positions en Irak, et plus récemment en Syrie voisine, où les jihadistes sont montés en puissance à la faveur de la guerre civile, dans le cadre d'une coalition internationale. L'Iran, allié du gouvernement irakien et très hostile aux extrémistes sunnites de l'EI, a affirmé avoir apporté son aide au gouvernement de Baghdad et aux forces kurdes irakiennes pour combattre les jihadistes. Des armes et des conseillers militaires ont notamment été envoyés par Téhéran. «Aujourd'hui, certains de nos commandants sur le terrain fournissent des conseils à l'Irak et son armée, ainsi qu'au Hezbollah libanais», a déclaré de son côté, le général Gholam-Ali Rashid, l'adjoint du chef de l'état-major des forces armées, cité par le site des Gardiens de la révolution. Le mouvement chiite libanais Hezbollah, tout comme l'Iran, est un allié de poids du régime syrien, son aide à l'armée ayant notamment été déterminante pour reprendre des villes aux rebelles. Le président iranien Hassan Rohani a déclaré lors d'une conférence de presse à New York, où il assistait à l'Assemblée générale de l'ONU, que «sans l'aide de l'Iran, Baghdad serait peut-être aux mains des terroristes aujourd'hui». Mais il a critiqué la stratégie des Etats-Unis et de leurs alliés en affirmant que les frappes aériennes ne pouvaient apporter «la stabilité et la sécurité dans la région». L'Iran a en outre dénoncé les frappes militaires en Syrie en affirmant qu'il fallait l'accord du gouvernement syrien pour mener de telles actions dans ce pays.
M. Rohani a également affirmé qu'il faut «couper les sources de financement, d'armement et de recrutement des groupes terroristes». Il a notamment demandé que les pays voisins de la Syrie empêchent le passage de combattants jihadistes vers ce pays. Les responsables iraniens accusent les pays du Golfe, la Turquie et les Etats-Unis d'avoir aidé financièrement et militairement les groupes jihadistes comme l'EI.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.