Election présidentielle: Sahli et Belaïd se retirent    Pour solde de tout compte !    Le RCD demande à la justice de convoquer Abdelaziz Bouteflika    Tiaret: Des travailleurs sans salaire depuis 30 mois    Tlemcen: Un cinquième groupe de soutien à Daech démantelé    France : chasse à l'homme après une attaque au colis piégé    CSC - USMA: Le Chabab en arbitre impartial ?    CRB - USMBA: Le maintien comme objectif commun    Volley-ball - Coupe d'Algérie messieurs: Le GSP sans problème    Aïn El Turck pas encore prête pour l'accueil du rush des vacanciers: Les prémices d'un énième échec de la saison estivale    DE LA LITTERATURE ET DE LA BAIONNETTE    Cette jeunesse algérienne qu'on entend rugir sur Facebook    Des musulmans étrangers conviés à un iftar collectif    Médecine : Un avion hôpital pour former des ophtalmologues tout autour du monde    Les indépendantistes prennent la tête du Congrès    Que faire?    La liste s'allonge    L'activité en baisse de 85%    Des adoptions dans un climat délétère    Asselah offre le maintien à son équipe    Signature imminente de Fékir?    Sonatrach peut-elle s'en passer?    L'Intérieur dessaisi de l'organisation    Le Hirak libère les énergies    Lâche agression d'une fonctionnaire    La Caravane verte contre les feux de forêts    Il fallait y penser    Moscou prône le dialogue    Le président Trump effectue une visite au Japon    Tahar Djaout était assassiné    2019: l'Année de l'Algérie à Cannes    Abdelkrim Tazaroute lui consacre une biographie Vibrant hommage à Brahim Izri    La Protection civile mobilise39.000 agents    Plus de 4.750 logements attribués    Les premiers responsableslimogés    Des journalistes dénoncent    La contestation annonce une grève générale de deux jours    Où est la promesse du gouvernement    Programme de classification et de restauration    Chelsea : Lampard pour remplacer Sarri ?    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Une compétition internationale par club    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Oman tente de "calmer les tensions"    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    L'école des gourous    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN et le RND feintent le FFS
LA CONFERENCE DU CONSENSUS COMPROMISE
Publié dans L'Expression le 08 - 02 - 2015


Amar Saâdani..............Abdelkader Bensalah
Le parti de Bensalah et celui de Saâdani exigent le contenu et les détails sur l'initiative du parti d'Aït Ahmed.
Le RND a reçu, hier, la délégation du FFS dans le cadre de la deuxième rencontre relative à la conférence nationale du consensus. Fidèle à sa «tradition», le RND qui a écouté l'exposé de la délégation du FFS sur l'évolution de sa démarche, un document élaboré et adopté par le conseil national, s'engage à répondre dans les brefs délais. Le secrétariat national, la plus haute instance souveraine entre les deux congrès, qui se réunira prochainement tranchera sur la participation ou non à la conférence du FFS.
«La décision du RND est du ressort d'une vingtaine de membres du secrétariat national du parti qui se réunira incessamment pour étudier le document portant l'évaluation de la démarche remis, hier, par la délégation du FFS», a souligné, la porte-parole du RND, Mme Nouara Djaâfar à l'issue de la rencontre des deux parties tenue à huis clos.
Mme Djaâfar a toutefois réitéré que «le RND qui soutient immanquablement le programme de réformes du président de la République, s'intéresse notamment au contenu et détails de l'initiative du FFS». A ce propos, elle a rappelé les garde-fous des résolutions adoptées lors de la récente troisième session du conseil national du RND. Il s'agit notamment de «l'inviolabilité de la légitimité des institutions de l'Etat».
Cette question est considèrée comme «une ligne rouge à ne pas franchir», indique-t-elle en réponse à une question relative aux préalables posés par la direction du RND pour prendre part à la conférence du consensus. A titre de rappel, les 23 et 24 du mois en cours, coïncidant avec l'anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures est la date proposée par le parti d'Aït Ahmed pour la tenue de cette conférence. En fait, le rendez-vous n'est pas définitivement fixé puisque l'organisation de cette conférence «dépendra de l'avancement des rencontres de consultation. Mais, aussi des partenaires qui y participeront», selon le premier secrétaire national du FFS.
«Globalement, la rencontre est positive et riche. On a expliqué notre démarche et élargi le débat aux questions d'intérêts national. Et on reste en contact avec les responsables du RND», a commenté le secrétaire général du FFS, Mohamed Nebbou, lors d'un point de presse tenu au siège du RND.
Rachid Halet, membre de l'instance présidentielle, a tenu à rappeler de son côté que «la démarche de son parti s'inscrit au-delà des mandats institutionnels». Une manière de rassurer le RND sur la non-introduction du mandant du président de la République et ceux des députés de l'APN et d'autres assemblées élues locales dans l'ordre du jour de la conférence de consensus.
Lequel menu sera arrêté en accord avec tous les participants. Interrogé à propos du revirement du secrétaire général du FLN, Amar Saâdani, M.Halet, a avoué qu' «il était agréablement surpris de ses rebondissements», tout en se disant «très ravi» que l'initiative de son parti qualifiée auparavant d'anachronique et confrontée au syndrome de feuille blanche, suscite autant de réactions passionnelles et médiatiques». Et cela va sans dire, poursuit-il, qu' «il y a des forces politiques qui s'ingénient à combattre l'initiative du FFS».
«Jusqu'ici on n'a été destinataires d'aucune notification portant modification de la position exprimée publiquement par le FLN», a-t-il affirmé. A ce propos, Mohamed Nebbou a indiqué qu' «il n' y a absolument rien de nouveau par rapport à la décision du FLN».
Par ailleurs, le FFS «compte persévérer dans sa démarche», selon son premier secrétaire national. Cette formation a organisé avant-hier une conférence à Oran qui s'inscrit dans le cadre de la campagne de proximité du parti, consistant à expliquer et vulgariser son initiative aux militants et citoyens.
Pour rappel, Amar Saâdani qui s'exprimait jeudi dernier lors d'une rencontre de concertation avec l'ANR, a déclaré que «le parti refuse d'être présidé dans le cadre de l'initiative du consensus national, car il s'agit du parti de la majorité».
Saâdani a, en outre, exigé que «les rencontres du parti se déroulent avec les autres formations politiques et non pas avec des personnes ou associations représentant la société civile».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.