Cour d'Alger: le procès de Abdelghani Hamel et des membres de sa famille reporté    Le projet de loi de finances complémentaire (PLFC 2020) adopté par l'APN    L'Algérie présidera le CPS de l'UA durant le mois de juin 2020    CONGRES DU PARTI FLN : Abou El Fadl Baadji plébiscité nouveau secrétaire général    DR ABDERRAHMANE MEBTOUL A RADIO FRANCE INTERNATIONALE-PARIS : Les conséquences sociales et économiques en Algérie de l'épidémie du coronavirus    COUR MILITAIRE DE BLIDA : Le président Tebboune nomme un nouveau procureur général    IMPACTEE PAR LA CRISE SANITAIRE : Les pertes d'Air Algérie estimées à 3500 milliards de centimes    PLAGE DE SIDI EL MEJDOUB : Deux personnes sauvées d'une noyade certaine    MOSTAGANEM : Le wali interdit les baignades et l'accès aux plages    Coronavirus: 127 nouveaux cas,199 guérisons et 7 décès en Algérie durant les dernières 24h    Covid-19: lancement d'enquêtes épidémiologiques dans les wilayas aux taux élevés    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    On vous le dit    Révolution algérienne: les offensives du 20 août 55, un acte sauvagement réprimé dans le sang    Le gouvernement prêt à négocier avec les talibans    Maintien de la paix : Pékin promet une plus grande contribution    ES Sétif : Halfaia remet sa démission    Manifestation à Rome contre le gouvernement Conte    CAF : Ahmad Ahmad briguera un second mandat    FAF : Réunion du bureau fédéral aujourd'hui    Nouveau coup de filet à El-Kseur    Accusations de prévarication : La BAD temporise malgré l'appel    Impact de la Covid-19 : Quand l'industrie de l'aérien bat de l'aile    "Le Hirak raconte le rêve contrarié d'un peuple"    Un maghrébin au long cours    Ghardaïa: arrestation de dix présumés "coupeurs de route" à Hassi-Lefhal    Epidémie du Covid-19 à Béjaïa : Le CHU gère son espace    Souk Ahras : La fourrière pour 454 véhicules    Washington signe la fin de sa relation avec l'OMS    Six ouvrages pour dire la tragédie nationale    Maison de la culture Ali Zamoum : Un concours de théâtre pour les familles    Mercato en Europe Une nouvelle donne pour les clubs    Réunion du Conseil des ministres aujourd'hui: «Mémoire nationale» et relance de l'industrie au menu    BRAS D'HONNEUR    Géopolitique et champ d'action militaire    Hommage à Michel Seurat    MC Oran: Hyproc au secours du Mouloudia    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    Kamel Daoud : l'arbre aux fruits mûrs    L'infrangible lien…    Le Maroc rapatrie ses ressortissants bloqués en Algérie    La défense de Karim Tabbou refuse de plaider à distance    Des dérogations pour la diaspora algérienne ?    Les feuilles de l'automne    L'Algérie représentée au festival Docu-Med    Le théâtre, une thérapie libératrice de la peur et du stress    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mélodies
Publié dans L'Expression le 02 - 04 - 2015

«Celui qui chante va de la joie à la mélodie, celui qui entend, de la mélodie à la joie.» Rabindranath Tagore
La jeunesse d'aujourd'hui a vraiment de la chance, au regard de celle qui a grandi en écoutant les sons nasillards sortant des vieux postes de T.S.F, en rêvant aux rengaines chantées sur des 78 tours grésillant d'une manière chaotique sur des gramophones à manivelle, ou encore soumis à la dictature d'une chaîne unique en noir et blanc. Les jeunes ont aujourd'hui à leur entière disposition toute une théorie de chaînes numériques de toutes nationalités qui diffusent dans toutes les langues des programmes en boucle, H24. Evidemment, c'est le style anglo-saxon qui domine et dans le registre anglo-saxon, fini le rock et le twist de nos pères, c'est désormais le rap, le hip-hop qui font la loi... Le reggae et la salsa relèvent de la mode rétro... Pourtant, il y a au moins deux chaînes qui pensent encore aux soixante-huitards attardés, aux nostalgiques du yé-yé débilitant qui garde malgré tout le charme désuet des choses recouvertes par la patine du temps, aux éternels amoureux des chansons à textes qui traversent les modes sans prendre une ride et aux amateurs des vieilles rengaines qui ont fleuri sur les lèvres de plusieurs générations, fait battre bien des coeurs et servi de repères à bien des amoureux. Mélody, la chaîne créée en 2001 et dont le siège social se trouve à Villeneuve d'Ascq (ce nom est familier à tous ceux qui ont eu à remplir des documents relatifs à une assurance ou à une retraite d'émigré...), diffuse en boucle, tout au long de l'année les vieilles émissions de variétés animées par le regretté Guy Lux ou produites par les époux Carpentier durant les années 1960 et 1970: grandes et joyeuses messes qui réunissaient tous les grands noms de la chanson française. C'est toujours un moment d'émotion intense et sincère qui est bien loin de la sensiblerie surfaite de La Chance aux chansons d'un autre disparu, Pascal Sevran. Le seul pêché mignon de Melody est d'intercaler trop de bandes annonces entre les émissions et surtout entre les chansons: cela casse un peu le rythme mais l'alternance du noir et blanc et de la couleur redonnent vie et date approximativement aux prestations d'artistes.
La 5, chaîne culturelle et éducative, va beaucoup plus loin dans l'évocation du temps passé: dans l'émission Les airs de notre époque, les évènements du XXe siècle sont revisités avec les airs ou les chansons qui ont marqué la période donnée. C'est une agréable révision des grands moments de l'histoire au son des succès du passé. On ne peut imaginer la carrière d'un individu sans la riche bande-son qui illustre son cheminement. Pressenti pour faire le portrait d'un comédien, j'avais proposé de chercher avant tout les chants qui ont marqué sa vie: le projet échoua à mon grand regret. La 5 l'a réussi en faisant appel à un invité de marque, en l' occurrence la lumineuse Brigitte Fossey, l'inoubliable petite comédienne de six ans du film de René Clément Jeux interdits. C'est l'occasion de revivre avec elle les airs qui ont jalonné sa carrière. Cette intelligente comédienne a conclu l'émission sur un ton moralisant: «La vie est belle, elle est précieuse, il ne faut pas la gâcher.»


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.