L'Inter Milan officialise le retour de Lukaku    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines à Mahbes    JM / Water-polo (messieurs) : la Serbie et le Monténégro en finale    JM/ Handball Algérie : blessé, Ayoub Abdi forfait pour le reste du tournoi    Adopter une "approche réfléchie" pour adapter la formation aux nouveaux défis et enjeux    8e session de la haute commission mixte algéro-égyptienne: le Premier ministre égyptien à Alger    JM: quatre soirées du festival international de danse populaire programmées à El Bahia    Le président Tebboune reçoit le Secrétaire général de l'UGCAA    Infirmières agressées à proximité du CHU de Beni Messous: le suspect arrêté    JM/Cyclisme: ''Nous visons le podium de la course en ligne'' (Reda Kehlal)    Un plan d'urgence pour la relance de l'activité du port de Ténès en partenariat avec le groupe Gica    Mise en échec d'introduction d'énormes quantités de drogue par les frontières marocaines    Cour d'Alger: L'ancien ministre Abdelwahid Temmar condamné à 4 ans de prison ferme    Festival de la musique et de la chanson oranaise: clôture en apothéose    JM: un engouement sans précédent pour les spectacles dans la rue    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    Facteurs défavorables    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Surfer prudent, surfer intelligent    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Ces obstacles à franchir    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    L'Iran confirme des pourparlers à Doha    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    La session prolongée au 15 juillet    Loukal rattrapé par la justice    562 véhicules livrés    Luis Suarez à River Plate?    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    Hamidouche, le chanteur à la voix douce    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    8 ans pour Tliba, 6 pour Ould Abbès    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un programme exceptionnel à Tizi Ouzou
CELEBRATION DE YENNAYER
Publié dans L'Expression le 07 - 01 - 2017


Yennayer, une occasion de se retrouver en famille
A partir de demain, dimanche 8 janvier, la wilaya de Tizi Ouzou vivra aux rythmes festifs de la célébration de la fête de Yennayer, jour de l'An amazigh.
Certes, chaque année, la fête du jour de l'An amazigh, Yennayer, est célébrée avec faste dans la wilaya de Tizi Ouzou, mais pour cette année, un programme impressionnant et exceptionnellement riche est annoncé par plusieurs directions de wilaya et organismes. Certainement, le fait qu'il s'agit du premier Yennayer après l'officialisation de tamazight, début 2016, explique tout cet intérêt, notamment de la part de la direction de la culture de la wilaya et de la direction de la jeunesse et des sports. Galas, foires, expositions, colloques sont, entre autres, les activités qui vont marquer Yennayer de cette année dans une région qui a longuement milité et s'est battue pour que l'Etat reconnaisse officiellement la langue et culture amazighes du peuple algérien. Du côté de la direction de la culture, on annonce que la cérémonie d'ouverture officielle de la semaine culturelle spécial Yennayer aura lieu après demain lundi à la Maison de la culture Mouloud Mammeri en présence d'hommes de culture, d'artistes, d'artisans, de poètes et de tous ceux qui sont concernés, de près ou de loin, par cet événement. Les festivités de Yennayer ne se limiteront pas aux espaces culturels, mais elles investiront la rue. D'ailleurs, à partir de demain dimanche jusqu'au 14 janvier prochain, la placette de l'ancien Hôtel de ville et la place de l'Olivier (en face de l'ancienne gare routière) abriteront des Salons de l'artisanat, des produits agricoles, d'art culinaire et d'arts plastiques, apprend-on. Ainsi, le public aura le loisir de découvrir et de redécouvrir des produits de vannerie, les costumes traditionnels, les bijoux, les tapis, tous berbères bien sûr. Et pour conférer une empreinte de gaité à ces salons, sur place, il sera procédé à la réalisation d'une fresque autour de Yennayer par les stagiaires de l'Ecole régionale des beaux-arts d'Azazga. Dans le même sillage, les espaces et halls de la Maison de la culture «Mouloud Mammeri» abriteront des expositions par des associations culturelles de la wilaya comme Isegh de Souamaâ. Il y aura aussi des expos de faune et de flore par la Conservation des forêts, l'artisanat et arts culinaires avec les associations culturelles Tagmats ihemziyen, Yakoubi Ferhat et les sept enclumes. Afin de donner une dimension moins folklorique à cette célébration, les organisateurs ont choisi d'organiser aussi un premier colloque national autour de la poésie populaire amazighe les 9 et 10 janvier prochain. Cette première édition sera consacrée à trois précurseurs à savoir: Youcef Oukaci, Si Moh Ou Mhand et Cheikh Mohand Ou Lhocine. Plusieurs conférences sont annoncées comme celles ayant pour thème «la dimension nationale dans la poésie amazighe» par Mohamed El Aigoun de l'université de Tizi Ouzou, «l'étude linguistique de la chanson féminine-cas de la chanson targuie» par Fatiha Hamdi de Tamanrasset, «la littérature amazighe» avec Messaoudi Laarit de Skikda et «la force du verbe dans la poésie de Youcef Oukaci, Si Mohand et Cheikh Mohand» qui sera animée par l'auteur Abdellah Arkoub. Ce colloque sera ponctué de déclamations de poésie par des participants des wilayas de Tizi Ouzou, Boumerdès, Alger, Tipasa, Ghardaïa, Bouira, Adrar, Batna, Béjaia, Guelma et Skikda. La dernière escale de ce colloque est la projection du long métrage «Si Moh Ou Mhand», réalisé par Lyazid Khodja et Rachid Benallal. Le programme grandiose de Yennayer pour cette année comprend aussi une journée d'étude au niveau de la bibliothèque de lecture publique. Au menu, plusieurs conférences comme «Yennayer, un référent ancestral national de partage et de communion», «lecture anthropologique de Yennayer», «Yennayer, une occasion de revisiter l'histoire des Amazighs», «Yennayer, un patrimoine à promouvoir»... Quant à la traditionnelle waâda de Yennayer, elle aura lieu comme chaque année dans l'esplanade de la Maison de la culture «Mouloud Mammeri», jeudi 12 janvier. Cette journée sera aussi marquée par l'animation d'un gala de chants avec deux artistes: Taleb Tahar et Kamel Ouamar. Le programme de Yennayer ne se limitera pas uniquement au chef-lieu de wilaya. Un autre programme a été concocté par la direction de la culture à Azazga avec notamment un gala, un film en tamazight sur Yennayer... Une caravane de Yennayer est annoncée pour le 12 janvier aussi et sillonnera les établissements scolaires et les bibliothèques communales et salles de lecture. Notons qu'en plus de ce programme, mis en place par la direction de la culture, la direction de la jeunesse et des sports annonce pour sa part sa contribution à la célébration de Yennayer, sans oublier la traditionnelle élection de Miss Kabylie, qui se tiendra aussi cette année dans une salle des fêtes privée de Tizi Ouzou.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.