Benhadid : «La solution est politique»    5 exercices bénéfiques pour les muscles de votre dos    Crise libyenne : L'armée de Haftar au bord de l'enlisement    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Affaires Sonatrach et Autoroute Est-Ouest: Les dossiers de Chakib Khelil et Amar Ghoul transmis à la Cour suprême    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Sécurisation des marches citoyennes: Gaïd Salah annonce l'arrestation d'individus soupçonnés de fomenter des troubles    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour: JSMB - ESS, aujourd'hui à 17 h 00: Un âpre duel en vue    Football - Violence et arrangements: Des résultats complètement faussés    Division nationale Amateur - Ouest: Cinq clubs dans la tourmente    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Restitution des projets financés par l'UE pour la sauvegarde du patrimoine : 5 associations oranaises présentent leurs bilans    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    La Chine célèbre en grande pompe les 70 ans de sa marine nationale Xi Jinping propose de construire une communauté de destin maritime    "L'armée ne doit pas imposer son agenda"    Le prix du baril pourrait flamber    Justice : Deux dossiers de poursuites contre Chakib Khelil et ses complices transmis à la Cour suprême    Le temps des décomptes    Van de Beek, ça coûte cher    Renato Sanches veut vraiment partir    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Championnat d'Afrique de lutte : Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    Comédie burlesque à l'algérienne    "Laissez la justice faire son travail"    Le long métrage "Abou Leïla" en compétition à la Semaine de la critique à Cannes    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    Sidi Bel-Abbés.. Saisie de kif et de psychotropes    Actions de solidarité durant le mois sacré.. Le mouvement associatif tend la main aux démunis    La Casbah pleure ses victimes dans le recueillement    APRES AVOIR COMMIS NEUF VOLS CONSECUTIFS : Trois dangereux voleurs, sous les verrous à Mascara    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De Messaoud d'Aubervilliers à Michou d'Auber
Publié dans L'Expression le 29 - 07 - 2017

C'est un habitué de la communauté que le film qui revient avec ce sixième film. En effet, Thomas Gilou, cinéaste complet et sincère a su filmer les Algériens de France. Jamais un cinéaste français ne l'a fait. Il a détrôné Malek Chibane, Abdelkrim Bahloul et surtout Rachid Bouchareb qui s'est éloigné ces derniers temps de l'émigration. Réalisateur de comédies communautaires à succès La Vérité si je mens (sur les juifs de Paris), Black mic-mac, sur les Africains de la métropole et surtout Raï sur les Maghrébins de la banlieue), Thomas Gilou, qui a le mérite d'avoir lancé Samy Naceri, nous émeut avec son film Michou d'Auber (inconnu en Algérie) et qui raconte l'enfance hors norme de son ami Messaoud Hattou, scénariste du film (il était plus connu sous le nom Mess Hattou, acteur fétiche de Merzak Allouache). Dans Michou d'Auber il raconte l'histoire vraie et émouvante d'un jeune gamin d'Aubervilliers en 1960, où la guerre d'Algérie battait son plein. Le jeune Messaoud, 9 ans, orphelin de mère, est confié à une famille d'accueil établie dans le Berry, constituée de Gisèle et de Georges, bourru au grand coeur, tandis que son frère aîné poursuit un autre destin. Georges, facteur de son état, ancien combattant de la guerre d'Indochine, un brin raciste, ne sait rien de la confession musulmane ainsi que de l'origine algérienne du garçon que sa femme a rebaptisé Michel ou «Michou» d'Auber puisqu'il est né à Aubervilliers, et dont elle a décoloré les cheveux bruns.. Michou découvre alors la France profonde...Michou d'Auber nous raconte une histoire qu'ont vécue beaucoup d'enfants algériens dans les années 1960. C'est l'histoire universelle de parents et d'enfants qui s'ouvrent à la différence, explique le cinéaste. Il critique ainsi avec malice et intelligence le racisme en affichant ses conséquences sur un petit garçon dont la seule erreur est d'être né de parents algériens. Dans le rôle de «Michou», le tout jeune Samy Seghir (vu depuis dans Neuilly sa mère!, Les Petits Princes) fait des débuts prometteurs aux côtés de deux stars du cinéma français: Nathalie Baye qui interprète avec justesse une mère adoptive dépassée par les événements et Gérard Depardieu, lui, qui prête ses traits et son air bourru à un Berrichon ronchon. Le réalisateur lui donne les traits de raciste du cru, mais le comédien finit par se montrer attachant en devenant au fil du récit le chantre de la tolérance. Ce dernier film de Thomas Gilou est un hymne à la différence et à l'humanité. Le réalisateur, qui est très proche de l'immigration, a également réalisé un film sur les gitans.
[email protected]

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.