Agence des produits pharmaceutiques: Le SNAPO en appelle à Tebboune    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    A partir de samedi prochain: 161 mosquées concernées par la réouverture    L'heure est aux expertises: La population de Mila encore sous le choc    A partir d'aujourd'hui: Confinement allégé et interdiction de circulation entre wilayas levée    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    538 ` nouveaux cas confirmés et 8 autres décès    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    La réunion périodique présidée par Tebboune    "J'ai toujours été un fan de la JSK"    La fille des Aurès    Séisme à Mila: urger la réparation des pannes des réseaux AEP    Dispositif sur l'ouverture graduelle des plages et des lieux de détente à partir de samedi    L'infrangible lien...    Après le choc, la colère !    Les souscripteurs s'approprient les lieux    Arrêt de la saison 2019-2020: la JSK conteste la décision de la FAF    Mila: le barrage de Béni Haroun est équipé d'installations parasismiques    Accidents de la route: 6 morts et 371 blessés en 48 heures    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    ALGERIE - FRANCE : Une écriture commune de l'histoire "n'est pas possible"    583 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    27 migrants morts    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Les mains de l'intérieur !    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Amar Chouaki, nouveau directeur général    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les microcrédits pour encourager l'entrepreneuriat
LANCEMENT HIER DU SALON NATIONAL DE MICRO ACTIVITES
Publié dans L'Expression le 05 - 10 - 2017

Le but de ce dispositif est de faciliter l'insertion professionnelle et sociale pour qui n'en a pas les moyens.
Le dispositif du microcrédit s'est avéré bénéfique pour la diversification de l'économie du pays. Dans l'optique d'encourager l'entrepreneuriat pour la création d'activités qui rapportent la nouvelle édition du Salon national de micro activité a été lancée hier au niveau de l'Office de Riadh El Feth à Alger.
La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Ghania Eddalia, qui était présente à l'inauguration, a affirmé que le but de ce dispositif est de faciliter l'insertion professionnelle et sociale pour qui n'en a pas les moyens. «Nous visons ainsi, l'éradication totale de toute forme de marginalisation et la diminution du taux de chômage, en offrant aux franges défavorisées de la société les moyens d'acquérir une certaine autonomie financière», a-t-elle souligné. Pour ce faire, elle nous explique que cela se fera à travers un travail d'incitation sur ces personnes en «les encourageant à se tourner vers des métiers permanents et des projets importants».
La ministre a précisé que ceci est aussi valable pour les personnes ayant déjà lancé leurs projets, en les amenant à élargir davantage leur horizon. Elle a par ailleurs indiqué que «la commercialisation des produits proposés par l'ensemble des promoteurs se fait aujourd'hui par le biais des nouvelles technologies (TIC)». Ghania Eddalia appelle par conséquent, notamment les jeunes qui sont les plus nombreux, à exploiter cet espace d'échange pour promouvoir leurs produits. Espace, dit-elle, «offert par l'Agence nationale de gestion du microcrédit (Angem), et de manière totalement gratuite». Elle a ajouté qu'au vu du manque de moyens dont souffre l'Angem, ce type de salon «permet d'attirer les jeunes qui n'ont pas encore osé lancer leurs projets, mais également ceux qui sont sans emploi à recourir aux microcrédits».
Eddalia a indiqué à ce titre que près de 1 200 000 personnes en ont bénéficié. Pour ce qui est du nombre de participants à ce rendez-vous, Eddalia a fait savoir qu'ils sont quelque 103, parmi lesquels se trouvent 25 associations bénéficiaires du dispositif de l'Angem. Aussi, elle fait état de la participation de 11 partenaires officiels de son département, citant en exemple «la formation professionnelle, la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos) ainsi que la direction générale des prisons et de la rééducation».
Par ailleurs, ce salon qui est considéré comme un vrai carrefour pour les jeunes promoteurs, a été organisé par l'Agence nationale de gestion des microcrédits. Il se tiendra jusqu'au 7 septembre, sous le thème «le microcrédit, vecteur de diversification de l'économie nationale». On nous explique qu'il vise notamment à vulgariser ce dispositif, à mettre en exergue les cas de réussite de promoteurs et à inciter les femmes et les jeunes à l'entrepreneuriat pour la création d'activités génératrices de revenus. Il est prévu au programme de cette manifestation, la tenue d'ateliers destinés à la sensibilisation à l'accompagnement social personnalisé et à la simulation d'étude, mais encore, des visites guidées au profit des visiteurs. Il faut rappeler que dans le cadre de ce dispositif, 801 513 prêts, cumulés au 31 août 2017, ont été octroyés, dont 501 095 destinés aux femmes, tandis que le nombre d'emplois créés a atteint 1 202 270. Le nombre de bénéficiaires des services non financiers est quant à lui, de 263 228. D'autre part, la ministre de la Solidarité a effectué une visite des lieux allant à la rencontre des nombreux promoteurs venus des quatre coins du pays pour exposer leurs produits. Ces derniers exercent dans le secteur de l'artisanat, la petite industrie, les services, l'agriculture, le bâtiment et les travaux publics ainsi que des activités d'institutions et des associations partenaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.