RECLAME PAR LA JUSTICE : Djemai cède sa place à la tête du FLN    DE TIARET, LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS RASSURE : ‘'La ligne ferroviaire, prochainement livrée''    Les citoyens ferment le siège de l'APC    Les employés d'Aigle Azur en Algérie sacrifiés ?    Années du service national et droit à la retraite    Et après ?    Transition toujours mouvementée au Soudan    Le logo officiel présenté aujourd'hui    L'Algérie deuxième, avec 3 or et 1 argent    Les garçons évitent le forfait, les filles toujours dans l'expectative    Slimani passeur décisif    Les partis se positionnent    Béjaïa : le front social en ébullition    Deux morts et deux blessés dans un accident de la route    Pénurie de manuels scolaires    MBC lance une chaîne TV dédiée aux pays du Maghreb    Un festival à Alger pour la promotion des traditions méditerranéennes    Le Sénégal invité d'honneur du 24e Sila    ACTUCULT    L'appel à participation ouvert jusqu'au 15 novembre    "L'oppression nous conduit droit vers une élection illégitime"    Hausse du déficit de la balance commerciale    Suppression de la règle 49/51 : Les Britanniques applaudissent et promettent un programme d'investissement    Une «alliance islamo-nationaliste» pour sauver le scrutin    L'activiste Samir Belarbi arrêté    «Les dernières inculpations des manifestants sont politiques»    Le pétrole en nette hausse    CHAN-2020 : Les 24 joueurs face au Maroc    Belle option pour les Rouge et Noir    Est-il sérieux de parler encore de mobilité ?    Un autre coup de massue pour les Hamraoua    Tébessa: La Protection civile sur le qui-vive    Elections présidentielles: L'Algérie dans une phase cruciale    Attaque contre l'Arabie saoudite: Le pétrole s'affole, les tensions diplomatiques montent    Médicaments: Pour une meilleure traçabilité des Psychotropes    MC Oran: Une défaite qui interpelle    Gestion de l'eau: Les aveux du ministre    Ils seront livrés en novembre prochain: Des instructions pour l'achèvement des 2.800 logements AADL dans les délais    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Bensalah nomme Abderrahmane Bouchahda nouveau DG de l'OAIC    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Pour les passionnés de fantastique    Plaidoyer pour la promulgation d'une loi permettant l'acquisition de tableaux    Stabilité et épanouissement de la nation    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Enquêtes dans les écoles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les microcrédits pour encourager l'entrepreneuriat
LANCEMENT HIER DU SALON NATIONAL DE MICRO ACTIVITES
Publié dans L'Expression le 05 - 10 - 2017

Le but de ce dispositif est de faciliter l'insertion professionnelle et sociale pour qui n'en a pas les moyens.
Le dispositif du microcrédit s'est avéré bénéfique pour la diversification de l'économie du pays. Dans l'optique d'encourager l'entrepreneuriat pour la création d'activités qui rapportent la nouvelle édition du Salon national de micro activité a été lancée hier au niveau de l'Office de Riadh El Feth à Alger.
La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition féminine, Ghania Eddalia, qui était présente à l'inauguration, a affirmé que le but de ce dispositif est de faciliter l'insertion professionnelle et sociale pour qui n'en a pas les moyens. «Nous visons ainsi, l'éradication totale de toute forme de marginalisation et la diminution du taux de chômage, en offrant aux franges défavorisées de la société les moyens d'acquérir une certaine autonomie financière», a-t-elle souligné. Pour ce faire, elle nous explique que cela se fera à travers un travail d'incitation sur ces personnes en «les encourageant à se tourner vers des métiers permanents et des projets importants».
La ministre a précisé que ceci est aussi valable pour les personnes ayant déjà lancé leurs projets, en les amenant à élargir davantage leur horizon. Elle a par ailleurs indiqué que «la commercialisation des produits proposés par l'ensemble des promoteurs se fait aujourd'hui par le biais des nouvelles technologies (TIC)». Ghania Eddalia appelle par conséquent, notamment les jeunes qui sont les plus nombreux, à exploiter cet espace d'échange pour promouvoir leurs produits. Espace, dit-elle, «offert par l'Agence nationale de gestion du microcrédit (Angem), et de manière totalement gratuite». Elle a ajouté qu'au vu du manque de moyens dont souffre l'Angem, ce type de salon «permet d'attirer les jeunes qui n'ont pas encore osé lancer leurs projets, mais également ceux qui sont sans emploi à recourir aux microcrédits».
Eddalia a indiqué à ce titre que près de 1 200 000 personnes en ont bénéficié. Pour ce qui est du nombre de participants à ce rendez-vous, Eddalia a fait savoir qu'ils sont quelque 103, parmi lesquels se trouvent 25 associations bénéficiaires du dispositif de l'Angem. Aussi, elle fait état de la participation de 11 partenaires officiels de son département, citant en exemple «la formation professionnelle, la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (Casnos) ainsi que la direction générale des prisons et de la rééducation».
Par ailleurs, ce salon qui est considéré comme un vrai carrefour pour les jeunes promoteurs, a été organisé par l'Agence nationale de gestion des microcrédits. Il se tiendra jusqu'au 7 septembre, sous le thème «le microcrédit, vecteur de diversification de l'économie nationale». On nous explique qu'il vise notamment à vulgariser ce dispositif, à mettre en exergue les cas de réussite de promoteurs et à inciter les femmes et les jeunes à l'entrepreneuriat pour la création d'activités génératrices de revenus. Il est prévu au programme de cette manifestation, la tenue d'ateliers destinés à la sensibilisation à l'accompagnement social personnalisé et à la simulation d'étude, mais encore, des visites guidées au profit des visiteurs. Il faut rappeler que dans le cadre de ce dispositif, 801 513 prêts, cumulés au 31 août 2017, ont été octroyés, dont 501 095 destinés aux femmes, tandis que le nombre d'emplois créés a atteint 1 202 270. Le nombre de bénéficiaires des services non financiers est quant à lui, de 263 228. D'autre part, la ministre de la Solidarité a effectué une visite des lieux allant à la rencontre des nombreux promoteurs venus des quatre coins du pays pour exposer leurs produits. Ces derniers exercent dans le secteur de l'artisanat, la petite industrie, les services, l'agriculture, le bâtiment et les travaux publics ainsi que des activités d'institutions et des associations partenaires.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.