La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Le comité central se tiendra fin avril"
SELON LE SECRETAIRE GENERAL DU FLN
Publié dans L'Expression le 08 - 03 - 2018

Le secrétaire général a une stratégie imparable pour ce rendez-vous
«Les délibérations sur les neuf cas traduits devant la commission de discipline tomberont mardi prochain.»
La session du comité central du FLN est programmée pour «la fin du mois prochain», a souligné hier le secrétaire général du vieux parti, Djamel Ould Abbès. Prévue pour le 19 mars, la tenue de cette session est conditionnée par l'achèvement des bilans des réalisations du président durant ses 18 ans de règne, que devaient dresser les commissions installées à cet effet au niveau des 48 wilayas. Jusqu'ici, 22 wilayas ont parachevé leur dossier qu'elles ont remis à la direction nationale du parti, laquelle «se chargera d'uniformiser ce bilan exhaustif selon un canevas prédéterminé», est-il relevé. «Il s'agit aussi bien de justifier les 800 milliards de dollars dépensés durant les quatre mandats que de relever les lacunes et points positifs des programmes de réalisation», est-il noté aussi. «Ce bilan que la direction du parti s'attelle à ficeler sera présenté lors de la session du comité central», a souligné le patron du FLN.
Le secrétaire général a une stratégie imparable pour ce rendez-vous. Dans ce contexte, «neuf cas ont été traduits devant la commission de discipline», apprend-on encore. «Les délibérations sur ces cas tomberont mardi prochain», a affirmé la même source.
Les résultats de l'enquête que devait mener la commission de discipline pour débusquer les instigateurs derrière l'initiative du membre du comité central et député de Annaba, Baha Eddine Tliba, seront connus mardi prochain. Toutefois, ce dernier a déclaré au secrétaire général du parti, qu'«il a agi de bonne fois et animé de bonnes intentions en créant la «coordination pour le soutien du «5e mandat du président de la République» et en contactant des personnalités pour appuyer son initiative». Il a ajouté qu' «il s'est ravisé dès que le secrétaire général a ordonné de ne plus parler du 5e mandat avant de partir en Allemagne». Quant à ceux qui lui reprochent d'agir en dictateur, en leur refusant de s'exprimer librement, le secrétaire général du FLN persiste et signe qu' en proclamant la démission de la ministre de l'Education, Nouria Benghebrit, le sénateur Benzaïm, de surcroît cadre du FLN, a piétiné les prérogatives du président de la République, qui l'a nommée à ce poste. Celui qui n'a rien à se reprocher n'a rien à craindre d'une commission de discipline, mise sur pied conformément aux statuts et règlement intérieur du parti. Bien que cette commission soit souveraine dans ses décisions, le secrétaire général peut atténuer les sanctions proposées par cette commission, sans pouvoir, toutefois les annuler. Ouyahia est-il écarté des centres de décision? D'après le patron du FLN, «il y a un seul centre de décision dans le pays, c'est la Présidence, laquelle continue à faire confiance à Ouyahia en le maintenant dans son poste de Premier ministre».
Par ailleurs, le FLN dispose d'un plan d'action 2020-2030. Pour rappel, Ould Abbès a annoncé une volonté de discipliner les rangs de la formation qu'il dirige, en indiquant que «le parti sera nettoyé». Pour se défendre, le sénateur lance un appel aux parlementaires et à tous les membres du comité central soucieux de préserver leur libre arbitre, tout en prenant à témoin les médias, afin de l'appuyer dans sa dénonciation de la décision de sa traduction devant la commission de discipline. Il l'a qualifiée de «procès contre le droit à l'autonomie et à la liberté d'expression de l'élu».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.