L'Algérie plaide pour une «vision commune»    Vers l'exclusion de Bouhadja    Louh élude les sujets qui fâchent    L'inquiétude des céramistes    Le changement climatique, c'est maintenant    L'impératif d'installer une industrie dans le pays    Khashoggi a peut-être été tué par des «éléments incontrôlables»    Douze personnes appréhendées pour tentative de migration clandestine    Dussuyer et ses joueurs déterminés    47 athlètes en stage à Tlemcen    La grande musique au rendez-vous    17 octobre 61 : il pleuvait ce jour-là, mais le soleil scintillait à l'horizon…    APN: la solution est-elle dans la dissolution?    MC Alger: Courbis lâche le Mouloudia    Hai El Makkari et Toumiat: Relogement demain de 268 familles    1.800 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Hadj 2019: Début des inscriptions au tirage au sort ce jeudi    L'effet octobre    Fertial: l'Etat exercera son droit de préemption    Il y a 57 ans, des Algériens ont été massacrés à Paris    Une instance chargée du développement des zones frontalières sera créée prochainement    4éme session de la commission mixte bilatérale algéro-nigériane    Muhend U Yehya : Le premier fils de la Toussaint    «Hzem El Ghoula» pour le lever de rideau    Projection d'«Ech Chebkha» de Ghouti Bendedouche    «Une AGEx dans les plus brefs délais pour l'élection d'un président»    Athlétisme : Kip Keino et six dirigeants kenyans inculpés pour corruption    Mondial 2006 : La justice allemande abandonne les poursuites pour fraude fiscale    Sahara Occidental … Une ONG américaine accuse des fonctionnaires de l'ONU de corruption    Commerce : L'excédent chinois se rit des menaces de Trump    Allemagne : La coalition de Merkel meurtrie après l'échec électoral bavarois    Le ministère procède à l'examen des recours    949 associations activent sur le terrain    La gendarmerie neutralise un dangereux gang    Les phrases qui tuent    L'Algérie et son racisme    Remboursement des 20% des frais de médicaments non pris en charge par la CNAS    Installation d'un nouveau président de la commission de wilaya du parti FLN    On vous le dit    Les confrontations des promesses des sélectionneurs, qui aura raison ?    Le souci de son département de faire des maisons de jeunes des espaces d'éclosion des talents    «Corps et Mouvements», l'Espaco rouvre ses portes    5 députées du FLN affichent leur ralliement à Said Bouhadja    Renault Algérie prolonge les remises sur la Clio 4 et la Symbol    Menace sur 2 millions de diabétiques !    Citroën rend hommage à la mythique 2CV, qui célèbre ses 70 ans    Un arsenal judiciaire contre le harcèlement    2e Salon de la bande dessinée de Tizi-Ouzou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Quand l'art fusionne avec la beauté
LE FESTIVAL RACONTE-ARTS DEBUTE AUJOURD'HUI A TIFERDOUD (TIZI OUZOU)
Publié dans L'Expression le 19 - 07 - 2018


L'artiste Denis Martinez, le maître de cérémonie
Un riche programme a été mis sur pied durant les jours et les nuits à Tiferdoud. Du théâtre, du cinéma, du conte pour enfant, des conférences...
C'est aujourd'hui, jeudi 19 juillet, que le festival Raconte-Arts débute au village Tiferdoud dans la daïra d'Iferhounen sur les cimes du Djurdjura. Cette 15e édition qui s'étalera jusqu'à vendredi 27 du même mois aura cette spécificité de se tenir dans le village le plus propre de la wilaya de Tizi Ouzou. Ses habitants qui ont décroché le prix Rabah Aïssat décerné par l'APW ont donc relevé le défi d'organiser le festival. En plus du programme très riche, ce qui attire l'attention dans cette organisation, c'est la participation totale des villageois qui hébergeront les 420 participants qui viendront de toute l'Algérie et de plusieurs pays du monde. C'est une organisation profondément basée sur la Djemaâ de l'ancienne Kabylie comme dirait Hacène Metref, coordinateur d'organisation lors de la conférence de presse animée à l'espace Ferhat Oumalou de Radio Tizi Ouzou hier.
En fait, ce festival, de l'avis des porte-paroles des organisateurs, Hacène Metref, Mbarek Menad et Sadali Salem qui représente aussi le comité du village Tiferdoud a su libérer les énergies qui existent dans les villages. Ce qui fera dire à Sadali Salem que cette édition sera spéciale car il y aura fusion entre l'art et la beauté du village le plus propre de Tizi Ouzou. Pour réussir l'organisation, le travail de préparation a commencé le mois d'octobre de l'année dernière, précise-t-il tout en mentionnant l'adhésion totale des villageois qui vont nourrir et héberger les participants. Ces derniers viendront de plusieurs régions d'Algérie, de Tunisie, du Maroc, Congo, mais aussi de France, Espagne, Portugal, Italie et Russie.
Un riche programme a été mis sur pied durant les jours et les nuits à Tiferdoud. Du théâtre, du cinéma, du conte pour enfant, des conférences, des expositions, des balades animées, une animation en toutes couleurs. Cette 15e édition présentera aussi des activités novatrices à l'instar du carnaval Ayred. Initialement organisé depuis la nuit des temps à Tlemcen, les organisateurs, affirme Metref, l'ont intégré car c'est une pratique berbère. C'est quasiment l'animation non-stop car le village Tiferdoud sera traversé par des expositions sur deux kilomètres. Chose pour laquelle, les organisateurs ont insisté sur la nécessité pour les visiteurs de garer leurs véhicules au niveau du parking aménagé pour la circonstance à l'entrée du village. Un riche programme sur lequel nous reviendrons. Par ailleurs, les organisateurs n'ignorent pas le côté touristique de l'événement. Le tourisme vert, le tourisme culturel seront ainsi à l'honneur. Le village Tiferdoud sera, l'espace de quelques jours, une destination touristique par excellence. D'ailleurs, précise le représentant du village, «Tiferdoud commence à revivre depuis qu'elle a gagné le Prix du village le plus propre». Des visiteurs viennent de toutes les régions d'Algérie et les émigrés reviennent souvent. Ce regain d'intérêt pour le village a amené les habitants a restaurer leurs anciennes maisons et des commerces rouvrent après une période où Tiferdoud a failli devenir un village fantôme.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.