Sécurisation des marches citoyennes: Gaïd Salah annonce l'arrestation d'individus soupçonnés de fomenter des troubles    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaires Sonatrach et Autoroute Est-Ouest: Les dossiers de Chakib Khelil et Amar Ghoul transmis à la Cour suprême    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Coupe d'Algérie - 1/2 finale-retour: JSMB - ESS, aujourd'hui à 17 h 00: Un âpre duel en vue    Football - Violence et arrangements: Des résultats complètement faussés    Division nationale Amateur - Ouest: Cinq clubs dans la tourmente    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Restitution des projets financés par l'UE pour la sauvegarde du patrimoine : 5 associations oranaises présentent leurs bilans    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Soudan: Un délai de 3 mois pour la mise en place d'un gouvernement civil    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Ali Baba et les 40 voleurs    Des armements livrés à Khalifa Haftar sans factures    Un terroriste abattu dans la région du Kef    "L'armée ne doit pas imposer son agenda"    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    Van de Beek, ça coûte cher    Renato Sanches veut vraiment partir    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Championnat d'Afrique de lutte : Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    "L'aide de l'armée est capitale"    Le prix du baril pourrait flamber    Justice : Deux dossiers de poursuites contre Chakib Khelil et ses complices transmis à la Cour suprême    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Le temps des décomptes    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Le long métrage "Abou Leïla" en compétition à la Semaine de la critique à Cannes    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    Sidi Bel-Abbés.. Saisie de kif et de psychotropes    Actions de solidarité durant le mois sacré.. Le mouvement associatif tend la main aux démunis    APRES AVOIR COMMIS NEUF VOLS CONSECUTIFS : Trois dangereux voleurs, sous les verrous à Mascara    Mahrez veut quitter City    La Casbah pleure ses victimes dans le recueillement    Un délai de 3 mois pour la mise en place d'un gouvernement civil    Al-Sarraj dénonce le soutien «non proportionné» de la France à Haftar    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN en quête d'un large consensus
SOUTIEN AU PRESIDENT POUR UN NOUVEAU MANDAT
Publié dans L'Expression le 29 - 07 - 2018

Le SG du FLN assure que son parti va soutenir toute décision émanant du président de la République
«Le secrétaire général, Djamel Ould Abbès, a fixé tout un agenda de rencontres durant cette semaine avec des responsables des partis politiques», a affirmé Fouad Sebouta, membre du bureau politique.
Il veut faire adhérer le maximum de partis et d'associations. Le parti majoritaire relance ses contacts pour renforcer le consensus autour de la candidature du président Bouteflika. «Le secrétaire général, Djamel Ould Abbes a fixé tout un agenda de rencontres durant cette semaine avec des responsables des partis politiques», a affirmé Fouad Sebouta, membre du bureau politique. Contacté par nos soins, ce chargé de l'information a indiqué que le parti recevra aujourd'hui les responsables du mouvement El Binaa pour parler de l'initiative de consensus autour de la candidature du président Bouteflika à la présidentielle de 2019. Mardi, c'est au tour du président du parti El Karama de se rendre au siège du FLN pour parler de son adhésion à cette démarche. Idem pour le secrétaire général de l'Alliance nationale républicaine, Belkacem Sahli, qui sera reçu mercredi par le patron du FLN. Le parti majoritaire ne perd pas son temps. En attendant la décision du chef de l'Etat, il balise le terrain pour garantir un large consensus. «Entre les partis politiques et les associations, nous comptons une trentaine d'adhésions», a avancé le responsable de l'information. Malgré l'adhésion des grands partis alliés et de la Centrale syndicale, le FLN cherche à brasser large en associant le maximum de formations politiques et des organisations de masse. La Ligue nationale des étudiants algériens a également appuyé cette démarche. Le FLN, qui fait la promotion de son projet, a d'ailleurs émis des réserves sur l'initiative du MSP, en précisant dès le départ que le soutien au président est l'une des conditions indispensables pour tout consensus. Le FLN veut jouer un rôle incontournable dans la prochaine échéance électorale. Devant son allié du RND qui essaye de rattraper le retard en faisant du soutien à la candidature de Bouteflika son cheval de bataille, le FLN redouble d'efforts. Son secrétaire général ne rate aucune occasion pour relancer ses appels incessants à la poursuite du processus de développement du pays. Tenant compte de la conjoncture actuelle marquée par les défis qui guettent l'Algérie sur les plans économique et sécuritaire, l'ancien ministre de la Solidarité nationale assure que la candidature du président Bouteflika est une nécessité pour continuer le processus de développement. Le FLN n'a rien laissé au hasard. Afin de contrecarrer toute action ou campagne visant cette démarche, l'ex-parti unique fait un gros plan sur les réalisations concrétisées depuis l'arrivée du président Bouteflika en 1999 jusqu'à nos jours. Une commission au sein de la direction du parti a été chargée de retracer l'ensemble des projets réalisés dans les différents secteurs. A l'instar de certains partis, il lance l'opération de renouvellement des structures du parti au niveau de la base pour mobiliser ses troupes.«L'opération de restructuration des instances du parti vise à élargir la base militante et à se préparer pour la prochaine présidentielle», a avoué le secrétaire général, Djamel Ould Abbès, lors d'une rencontre qu'il a tenue avec les élus et les responsables du parti dernièrement. Le patron du parti a chargé ses cadres d'organiser des rencontres avec les militants, affichant sa disposition à animer des meetings. Ce dernier a d'ailleurs sacrifié son congé pour se consacrer à la campagne présidentielle. «Le congé c'est après la présidentielle», a-t-il soutenu. Ould Abbès assure que son parti va soutenir toute décision émanant du président de la République.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.