L'Etat signe les décrets validant les avenants de ces contrats    La démocratisation est-elle soluble dans le pétrole ?    Mise en garde contre l'impact des réseaux sociaux sur la cohésion de la société    Pas d'entente actuellement sur l'interdiction des armes nucléaires    Mahrez absent du déplacement de Gaborone    MCA - CABBA délocalisé au stade Omar-Hamadi    13 personnes sauvées en 24 heures à Constantine    Les spécialistes tirent la sonnette d'alarme    Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Remise des prix et hommage à Moussa Haddad    Des clichés immortalisant la beauté de l'Algérie    Judo / Open africain 2019 de Dakar : les Algériens Rebahi et Ezzine en or    Détérioration du passage «provisoire» sur l'oued Tamendjar à El Ancer (Jijel) : Financer en urgence un pont vital    Faire du partenariat avec les start-up "un chantier ouvert" à toutes les volontés sincères    "El-Mouggar-2019", point de départ du processus d'intégration économique africaine    Présidentielle du 12 décembre : signature par les médias de la charte d'éthique des pratiques électorales    France 24, Le Drian et Tebboune ..!    Marches pacifiques à Batna, Tébessa et Bordj Bou Arreridj    PRESIDENTIELLE : Bengrina promet un développement global    Tebboune lâché par son Directeur de campagne    PRESIDENTIELLE DU 12 DECEMBRE : Les 5 candidats signent la Charte d'éthique    LOGEMENTS AADL 2 : Ouverture du site pour le retrait des attestations de pré-affectation    SE PLAIGNANT DE LEUR SITUATION : Les imams menacent de recourir à la grève    Belkacem Sahli trompé par son notaire    mca : Sakhri «On a eu l'accord de Medouar pour jouer le CABBA à Bologhine»    NAHD : Saoudi : «Prêts à saisir la justice pour récupérer le bilan»    JSK : Mohamed Al Tubal nouvelle recrue    Les Chiliens appelés aux urnes pour voter une nouvelle Constitution    Les manifestants durcissent leur mouvement    Le pays "ne sera plus le même" après la contestation    Qui est responsable, Air France ou Czech Airlines ?    Une élue FLN écartée de l'exécutif de l'APW    Appel à un sit-in devant le siège de Total à Montréal    Les assurances du ministère de la Santé    Un livre révèle l'infiltration des Emirats en Algérie    La sexualité dans la société arabo-musulmane : tabou, obsession, honte et honneur    "J'ai voulu raconter cette ville qui m'habite encore"    Participation de quatre artistes algériens    Ouverture prochaine d'une direction régionale de l'Onda à Béchar    El Harrouch: Camion contre voiture, 3 morts et 2 blessés    Pour fraude fiscale de plus de 670 milliards de centimes: Cinq personnes arrêtées dont trois employés des impôts    Agressions et vols, deux arrestations    Ligue 1 - Match retard PAC - USMBA: Encore une bourde de la LFP !    Human Rights Watch: La «vague d'arrestations vise à affaiblir toute tentative d'opposition»    Concours de la calligraphie arabe    Chikhi Kamel-Eddine, nouveau P-dg    Belkaroui et Zerdoum suspendus trois matchs    La présence américaine en Syrie conduirait à une résistance armée populaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





800 000 peaux de moutons à récupérer
LANCEMENT D'UNE CAMPAGNE DE COLLECTE DURANT L'AID
Publié dans L'Expression le 07 - 08 - 2018

Le but visé par le ministère de l'Industrie et des Mines à travers cette opération est en premier lieu la revalorisation de la filière cuir.
Si le commerce des peaux de moutons avait par le passé, été caractérisé par une certaine dynamique, celle-ci s'est vite tarie au fil de ces dernières années. Et pourtant, les avantages qu'offre le marché de la collecte des enveloppes de ces bêtes fourmillent. Chose qu'ignore une bonne partie de la population.
Afin justement d'inciter les citoyens à prendre conscience de l'importance d'impulser ce commerce, le ministère de l'Industrie et des Mines a annoncé le lancement d'une campagne de collecte des peaux d'ovins, de bovins et de caprins, issues de l'abattage des moutons de l'Aïd El Adha. Le but visé est en premier lieu, la revalorisation de la filière cuir. Le département de l'industrie a précisé dans un communiqué qu'il s'agit de collecter les peaux des bêtes sacrifiées avant de les remettre aux tanneries «pour leur valorisation et utilisation dans l'industrie du cuir, une filière à fort potentiel à l'export». Il est ainsi spécifié qu'on prévoit la collecte de pas moins de 800 000 peaux sur un total de plus de 4 millions d'animaux qui doivent être sacrifiés durant l'Aïd El Adha de cette année. Il est vrai qu'aujourd'hui, rares sont les personnes qui gardent les peaux des moutons après avoir accompli le sacrifice de l'Aïd. Certains les laissent traîner dans leurs cours des semaines durant, sans savoir quoi en faire. D'autres se contentent de les jeter, ignorant qu'ils dépensent par la même occasion des sommes d'argent importantes. Mais pas que ça, car cela vaut aussi pour l'économie du pays qui accuse à son tour de sérieuses pertes financières. La Fédération nationale des textiles et du cuir avait fait état en 2017, d'une perte économique estimée chaque année, après cette fête, à pas moins de 5 millions de dollars (60 milliards de centimes). Cela, à côté des milliers de centaines de dollars qui sont perdus durant toute l'année, avait-on indiqué. Il y a encore lieu de signaler que l'impact de ce phénomène, devenu courant, se répercute négativement sur l'exploitation du secteur du textile.
L'industrie du cuir ne demande qu'à être développée. Aussi, des spécialistes ont fait savoir qu'il est tout à fait possible d'exporter les peaux des bêtes sacrifiées après l'Aïd vers des pays méditerranéens et asiatiques connus pour avoir une empreinte importante dans le développement du marché du cuir.
Par ailleurs, les commerçants les plus avisés se sont saisis de l'occasion, car pour eux, c'est plus qu'une aubaine de trouver des peaux de moutons dans les rues ou parfois même dans les poubelles, pour pouvoir ensuite les écouler auprès des tanneries, à des prix intéressants.
D'un autre côté, de plus en plus d'organisations caritatives voient en la récupération des enveloppes de moutons une manière d'aider les plus démunis à acquérir par exemple des médicaments pour les malades.
En ce qui concerne la campagne de collecte de 800 000 peaux de moutons, le ministère de l'Industrie et des Mines a précisé que «six wilayas pilotes, que sont Alger, Oran, Constantine, Jijel, Sétif et Batna, ont été choisies pour cette première campagne qui sera étendue au reste des wilayas à partir de l'année prochaine». S'agissant des espaces aménagés pour le déroulement de cette opération, on signale que «des sites réservés à l'abattage des bêtes et au stockage des peaux seront aménagés dans chacune de ces wilayas, en plus du reste des abattoirs qui seront mobilisés durant les deux jours de l'Aïd».
Par ailleurs, Le même département a signalé que des comités de wilayas, installés par les walis et pilotés par les directeurs de l'industrie et des mines, ont entamé les préparatifs de cette campagne à travers l'identification des sites de collecte et d'entreposage des peaux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.